Bébé en essai, comment faire ?

Tout savoir sur Ma grossesse

Tout savoir sur l'accouchement

M'occuper de Mon Bébé

M'occuper de Mon Enfant

Les premières vacances sans papa ni maman

C’est souvent pendant les vacances d’été que les enfants sont confiés pour la première fois à d’autres personnes. Comment bien vivre cette séparation ?

Mer, montagne ou campagne ? Les vacances estivales sont souvent l’occasion de confier pour la première fois votre tout(e) petit(e) à votre entourage : tatie, mamie… Quelques jours sans lui ? C’est souvent une épreuve !

Mais pour que sa première séparation de grand(e) se passe dans les meilleures conditions, quelques astuces permettent de passer le cap sans (trop) de pleurs !

Dialoguer avec son enfant

C’est la première des règles ! Si vous lui expliquez clairement qu’il ou elle s’amusera mieux avec ses cousins ou ses copains que de vous suivre au bureau, votre enfant comprendra. L’important est qu’il ou elle intègre qu’il ne s’agit que d’une séparation temporaire et que vous reviendrez vite le chercher. Inutile de vous culpabiliser : dîtes-vous bien qu’il en va de même dans la plupart des familles et que ces séparations font aussi grandir vos enfants.

Partir en terrain familier

Si vous en avez la possibilité, il est préférable que ses premières vacances de grand(e) se déroulent au sein de la famille proche. Voilà l’occasion rêvée de découvrir son papi et sa mamie et de tisser des relations si enrichissantes pour chacun. C’est un terrain familier mais avec de nouvelles règles. Et bien souvent, elles sont plus souples qu’à la maison.

Mais si vous devez le mettre en colonie, rassurez-le : faites-lui miroiter toutes les activités qu’il va pouvoir pratiquer et les nouveaux copains qu’il va rencontrer. Racontez-lui vos propres expériences et surtout rappelez-lui que vous pourrez le joindre régulièrement.

Jamais sans doudou…

Dans la valise, n’oubliez pas de glisser doudous, tétines, et autre objet fétiche… ce sont eux qui recueilleront les confidences de vos enfants, le soir venu, en votre absence !

Pas trop longtemps !

Avant trois ans, une séparation d’une semaine parait être un bon compromis. Au-delà, on peut envisager une séparation plus longue.

Garder le contact

Le soir, il n’est pas rare que le marchand de sable soit accompagné d’un petit coup de blues ! Surtout chez les plus jeunes. Evitez de téléphoner à ce moment-là. Pourquoi ne pas choisir le matin ? Au réveil, votre petit(e)aura plaisir à vous entendre… ou à vous voir grâce aux nouvelles technologies ! Autre solution : leur proposer de vous appeler quand ils en ont envie.

Ne négligez pas les méthodes traditionnelles sont tout aussi efficaces : une carte postale quotidienne dans laquelle vous racontez votre journée sera toujours attendue avec impatience.

Matérialiser le temps qui passe

« On se retrouve dans sept dodos ». Pour les plus grands, un simple calendrier permettra de compter les jours qui passent avant vos retrouvailles : chaque nouvelle nuit passée sans papa et maman sera marquée d’une croix.

Pour les plus petits, il est plus difficile d’appréhender la notion de temps qui passe. Pourquoi ne pas prévoir un petit sac (ou une trousse) dans laquelle vous glisserez autant de cailloux (billes, images, bonbons…) que de dodos à faire sans papa et maman. Avant chaque nuit, l’enfant enlève un de ces objets et quand il n’en reste plus qu’un, c’est que les retrouvailles ne sont pas loin !

Quoiqu’il en soit, plus vous serez sereine au moment de la séparation, plus votre enfant partira en toute confiance.

My Baby Club

Petites annonces MyKidi

Concours

Test produits

Sondages et débats

Partir en amoureux sans Bébé:

Découvrez les photos de la communauté Baby