La méthode « Epi-no » pour éviter l’épisio!

La méthode « Epi-no » consiste à préparer son périnée et son vagin durant l’accouchement dans le but de réduire les risques de subir une épisiotomie ou une déchirure périnéale lors d'un accouchement.


La méthode « Epi-no » pour éviter l’épisio!

L'épisiotomie est une opération chirurgicale pratiquée pendant l'accouchement. Elle a pour but d'ouvrir le périnée, au moment de l'expulsion du bébé, en effectuant une incision de quelques centimètres.

Elle est censée faciliter l'accouchement et prévenir les déchirures

Pourtant, l’épisiotomie est de plus en plus controversée en raison de ses nombreux abus de la part de certains médecins.

De plus en plus d’alternatives sont alors mise en place dans le but d’éviter cette intervention chirurgicale, indispensable pour le bien-être du bébé dans la plupart des cas.

La méthode « Epi-no », qu’est-ce que c’est ?

La future maman introduit le ballon dans son vagin, le gonfle à l'aide de légères pressions sur une pompe, puis l'expulse en tirant sur le tuyau. Le diamètre du ballon sorti augmente progressivement.

Le but de cette méthode est de muscler et assouplir le périnée, ainsi que les fibres musculaires, pour faciliter le passage du bébé et éviter déchirure et épisiotomie le jour de l’accouchement.

Un mois avant le terme, la maman doit expulser un ballon de 10 cm de diamètre, l'équivalent du périmètre crânien d'un nouveau-né. Permettant ainsi d’accroître l’élasticité du plancher pelvien et de la musculature vaginale. Non seulement cela permet de développer les muscles, mais également de les étirer et de les rendre plus souples (étirement/stretching).

Pour autant, ce ballon gonflé dans le vagin n'est pas un dilatateur de vagin. Il s’agit simplement d’entrainer les muscles de son périnée.

Attention : Cette méthode ne peut être proposé à tout le monde. Un col court, un placenta prævia ou encore la menace d'accouchement prématuré sont, par exemple, des facteurs rédhibitoires. Demandez conseils à votre gynécologue.

La clef du bien-être postnatal

Des études scientifiques ont révélés que cette méthode diminuait le risque de lésions périnéales. L'idéal étant de le combiner avec le massage du périnée.

De plus, la maman et le bébé vivent un accouchement avec moins de stress grâce à la durée de la phase critique d’expulsion qui est sensiblement raccourcie.

Il est de moins en moins necessaire pour les futures mamans de prendre un analgésique lors de l’accouchement.

En enfin, un entraînement régulier diminue l’anxiété et l’appréhension de l’accouchement et renforce la confiance en soi : la methode "Epi-no" vous permet de vous entraîner à la sensation que l'on éprouve lors du passage de la tête du bébé par le vagin.
 

Crédit photo : epino.ch