Convulsions fébriles ou non fébriles : comment réagir ?

Il existe différents types de convulsions chez le nourrisson : fébriles ou non fébriles. Dans tous le cas, il faut savoir réagir.

Convulsions fébriles ou non fébriles : comment réagir ?

Pendant les deux premières années de leur vie, les bébés peuvent faire l’objet de convulsions. Particulièrement impressionnantes, les convulsions peuvent se manifester de différentes façons.

Les symptômes des convulsions

Dans un premier temps, elles peuvent se traduire par une révulsion oculaire. L’enfant se raidit, semble perdre conscience, les yeux sont révulsés. Le phénomène convulsif peut s’arrêter à ce stade-là et l’enfant peut sombrer dans un lourd sommeil. Mais elles peuvent aussi s’atténuer, presque disparaître et reprendre peu de temps après.

Une autre crise plus sévère peut s’en suivre : des mouvements saccadés, inhabituels et incontrôlés qui agitent les membres et le torse de l’enfant. L’enfant peut faire également une apnée.

L'origine des convulsions

Les parents redoutent ces crises, à juste titre. On distingue différentes types de convulsions : les convulsions non fébriles et les convulsions fébriles.

Chez les nouveau-nés, âgés de moins de 28 jours, une carence en vitamine B6, des problèmes métaboliques, des antécédents familiaux, une infection, une naissance difficile ou une souffrance cérébrale peuvent les expliquer.

Mais la fièvre peut être, à elle seule, à l’origine de convulsions chez l’enfant de moins de 18 mois. Si votre enfant subit un épisode fiévreux sévère et qu’il fait l’objet d’une crise de convulsions, il est impératif de faire rapidement suivre cet incident par une série complète d’examens : contrôle des yeux, radiographie du crâne, un électroencéphalogramme, voire une ponction lombaire. Car des convulsions peuvent aussi être le symptôme d’une méningite.

Pour qu'une convulsion soit dite fébrile, il faut que la première ait eu lieu avant les 18 mois de l'enfant et qu'il n'y ait pas d'autres crises au-delà de deux ans, deux ans et demi.

Si ce n'est pas le cas, bébé doit être absolument surveillé par un médecin et suivre un traitement adapté.

Comment réagir ?

Si bébé a une crise de convulsions, il faut immédiatement prévenir un médecin, puis en l'attendant :

> Allonger bébé
> Le découvrir
> Veiller à ce qu’il puisse respirer correctement
> Ne pas lui donner à boire tant qu’il est inconscient

Mais la prévention est la meilleure des médecines : une attention toute particulière doit être accordée aux épisodes fiévreux de bébé. Tout doit être mis en oeuvre pour éviter que la fièvre ne monte trop.

Concours
Test produits
Sondages et débats
La tétine, vous êtes...
Découvrez les photos de la communauté Baby