Faut-il manger son placenta ?

Aux Etats-Unis, manger son placenta après avoir accouché est une pratique qui a tendance à se développer.

Faut-il manger son placenta ?

Manger son placenta vous parait être une pratique des plus étranges ? Il semble pourtant que ce soit une tendance de plus en plus répandues aux Etats-Unis.

Selon le journal New York Times cité par le site Yahoo Pour Elle, de plus en plus de femmes s’adonnent à cette pratique. Une Française vivant aux Etats-Unis, Christine Lewicki, témoignage : plusieurs de ses amies y ont eu recours. En soupe, sous forme de capsules… A chacune sa recette pour le préparer.

Une volonté de toute puissance maternelle ?

Mais quelles raisons les poussent à agir de cette façon ? Selon ses adeptes, dans le placenta, « il y a toutes les vitamines pour se remettre de la grossesse ». Dans de nombreuses cultures, utiliser son placenta est une pratique courante. Mais pour le Dr Levy, psychiatre, ces femmes occidentales manifestent ainsi « une volonté de contrôle absolu », un besoin de « se re-emplir le ventre après l’expulsion de bébé ».

« Manger son placenta, c’est naturel, les autres mammifères le font », se défendent certaines femmes sur des forums spécialisés, citées par Yahoo Pour Elle. Mais sommes-nous vraiment des mammifères comme les autres ?