La lettre ouverte d'une jeune maman qui émeut le Web

Une maman bloggeuse australienne s'est récemment adressée à toutes les mamans du monde dans un long message sur Facebook, pour les déculpabiliser et les soutenir.


La lettre ouverte d'une jeune maman qui émeut le Web

Constance Hall, mère de deux enfants âgée de 32 ans, est bloggeuse et est déjà connue pour ses posts crus, abordant des thématiques comme la transformation de la sexualité du couple une fois parents.

Le 17 janvier dernier elle a posté un message sur facebook et sur son blog, s'adressant à toutes les mamans du monde entier, qui subissent les critiques et qui sont tâclées par les autres parents, ou bien qui vivent une dépression post-natale. Son message est là pour soutenir ces mamans et les déculpabiliser à travers quatre paragraphes renvoyant à des situations du quotidien, où elle détaille l'état d'esprit des jeunes mamans, souvent à fleur de peau. A côté de sa photo, Constance Hall a donc écrit : 

À la femme du parc, qui regarde son téléphone et ignore ses enfants, je te salue. Car tu te fous de ceux qui pensent que tu devrais être sous tension 24 heures sur 24. Car tu n'en as rien à faire de ce que le groupe des "mères-gendarmes" pense. 

À la femme avec des piles de vaisselle et de linge sale qui sort quand même prendre un café avec des amis, je te salue. Être une bonne mère ou une bonne épouse ou un bon être humain ne signifie pas que l'on doit passer l'éternité à faire le ménage chez soi.  

À la femme qui attend patiemment des antidépresseurs, je te salue. Ne confonds pas dépression et abandon. Tu es une reine de l'action pour moi. La force c'est de demander de l'aide. Tu es si forte. Beaucoup de femmes passent par la même période, elles n'en parlent juste pas.

À la femme qui n'a pas perdu tout son poids de grossesse, je te salue. Un nouveau travail qui te prendra 24 heures, qui ne sera pas payé et se terminera dans 20 ans ne mérite pas d'abandonner le gâteau. Mange le gâteau, mange le p***** de gâteau et envoie balader quiconque ose dire quelque chose. Après l'accouchement, ton corps n'est pas devenu brusquement ouvert aux commentaires publics. "

Son post a été aimé plus de 260 000 fois et partagé plus de 120.000 fois.

Mais la bloggeuse ne s'arrête pas là. Elle a également invité les mères à apprécier leur corps tel qu'il est devenu suite à leur grossesse, et à se photographier en désignant d'autres jeunes mamans, afin de montrer ce qu'être mère signifie réellement, en leur disant :

 "Aimez-vous comme vous souhaiteriez que vos filles, vos nièces et les amis de vos enfants s’apprécient "

Constance a ainsi demandé aux jeunes mamans de prendre un cliché intime, qu'elles n'auraient pas osé dévoiler autrement, de peur d'être jugées par la société du fait de leur apparence, leur demandant ainsi de se soutenir en dévoilant et en partageant sur internet leur corps imparfait de jeune maman. Depuis, ce sont des centaines de clichés qui sont partagés sur Facebook via le mot-clic #LikeAQueen.