Plan prévention Santé 2018, ce qu’il faut retenir

Ce lundi, le Premier ministre Edouard Philippe et la Ministre de la Santé Agnès Buzyn ont présenté 25 mesures ayant pour objectif d’améliorer la santé des citoyens français. Parmi ces mesures, certaines concernent les parents ainsi que leurs enfants.


Plan prévention Santé 2018, ce qu’il faut retenir

© Crédit Photo : Bertrand Guay. AFP, via libération.fr 

« Une vraie politique de prévention permettrait de préserver près de 100.000 vies par an » nous explique le Premier ministre dans le document récapitulatif du nouveau plan prévention. Edouard Philippe, accompagné d’Agnès Buzyn, la Ministre de la Santé, ont présenté ce lundi 26 mars de nouveaux objectifs pour améliorer la qualité de vie française.

Les recommandations sont au nombre de 25, et concernent tout le monde : les jeunes comme les plus âgés, les fumeurs, les non-fumeurs, etc. On y retrouve notamment le remboursement de certains traitement anti-tabac, une généralisation du vaccin contre la grippe, de nouveaux traitements pour éradiquer l’hépatite C, …

Mais au final, que doit-on retenir lorsqu’on est futur ou jeune parent ? Le plan parle notamment d'une recommandation systématique pour la prise de Vitamine B9 (dont on vous parlait ici), mais également d'autres idées. Babyfrance vous fourni le récap' :

Concernant les femmes et femmes enceintes :

  • Recommandation pour la prise systématique de vitamine B9 avant et pendant la grossesse
  • Volonté de rendre les pictogrammes préventifs pour femmes enceintes plus imposants
  • Création d’un site internet informant les femmes sur la composition de certains produits 
  • Introduction d’un troisième programme national de dépistage organisé, pour le cancer du col de l’utérus

Concernant les enfants :

  • Étalement des 20 examens de santé de l'enfant sur 18 ans et non plus sur 6 ans
  • Action de promotion de l’activité physique pour « réduire le surpoids et l’obésité chez les enfants »
  • Programme de prévention en santé sexuelle pour les moins de 25 ans, en test dans quelques régions
  • Étalement du logo « Nutriscore » (destiné à informer les consommateurs sur la qualité nutritionnelle des aliments) aux cantines, dont les cantines scolaires