Une passagère forcée de faire un test de grossesse avant d'embarquer !

Forcer une passagère à réaliser un test de grossesse n'est pas la meilleure publicité pour la compagnie aérienne "Hong Kong Express Airways". Elle s'est exprimée depuis sur cette mésaventure en s'excusant publiquement et déclarant recevoir beaucoup de pression de la part des autorités de l'île de Saipan afin de renforcer le contrôle des passagers. Elle aurait entre-temps suspendu cette pratique à la limite de la légalité.


test de grossesse

Un vol qu'elle n'oubliera jamais !

D'après le « Wall Street Journal », une Japonaise aurait été contrainte de faire un test de grossesse afin de prouver qu'elle n'était pas enceinte avant d'embarquer sur un vol direction Saipan.

Midori Nishida, jeune femme âgée de 25 ans, souhaitait aller sur cette île rattachée au Etats-unis afin de rendre visite à ses parents, résidents là-bas.  Les membres du personnel de la compagnie aérienne Hong Kong Express Airways, l'ont fait vivre une expérience qu'elle déclare comme « très humiliante et frustrante ».

En effet, malgré le fait qu'elle ait au préalable rempli le questionnaire obligatoire en y indiquant qu'elle n'était pas enceinte, ils l'ont tout de même escortée jusqu'à une salle de repos où on lui demanda d'uriner sur un test de grossesse. L'objectif étant de confirmer qu'elle n'était pas enceinte avant qu'elle embarque. « Ils m'ont dit que je pouvais refuser, mais cela voulait dire qu'ils me refuseraient l'embarquement" explique-t-elle. "J'avais l'impression d'avoir les mains liées, je n'avais pas le choix", a déclaré Midori Nishida.

Une fois l'hypothèse d'une grossesse écartée, elle put finalement embarquer à bord de l'avion.

Forcer un test de grossesse : la compagnie aérienne affirme avoir suspendu cette pratique

Mais pourquoi cette procédure ? Etait-elle en danger ou mettait-elle en danger la vie de son hypothétique enfant ainsi que celle des passagers ? Il semblerait même pas... L'unique raison pour laquelle cette jeune femme a dû subir cette fâcheuse situation : l'immigration ! Comme nous l'avions précisé, Saipan étant une île du Pacifique rattachée aux États-Unis depuis 1944, les Américains se voient le droit de refuser l'accès aux Etats-Unis. Le but de ces règles strictes étant donc d'éviter l'immigration.

En effet, les enfants naissant sur le territoire sont éligibles à la citoyenneté américaine. On appelle cela le droit du sol.

Le célèbre journal CNN reporte que 582 bébés de touristes sont nés sur les îles du Pacifique en 2018, alors que seulement 492 de résidents permanents auraient donné naissance à des enfants. Le journal affirme se baser sur des chiffres du Bureau de la santé et des statistiques de l'état-civil des îles Mariannes du Nord.

Cette pratique, consistant à "tirer au sort" certaines femmes afin de leur faire passer un test de grossesse avant d'embarquer, avait été instaurée depuis février dernier par la compagnie HK Express.