Le fils de Boris Johnson porte le nom des sauveurs de son père

Le Premier ministre britannique, Boris Johnson, prénomme son fils en hommage aux médecins qui lui ont sauvé la vie : Wilfred Lawrie Nicholas Johnson.


boris johnson

Une semaine intense

Le 27 mars, le Premier ministre britannique Boris Johnson développe les premiers symptômes du COVID-19. Les symptômes perdurent, et il demande à être placé en observation par mesure de précaution à l’hôpital Saint Thomas de Londres. Durant ces quelques jours d’observation, l’état du Premier ministre est préoccupant. En effet, les symptômes sont de plus en plus persistants notamment sur ses capacités respiratoires. Il est, en conséquence, dirigés vers les soins intensifs.

Après avoir passé une semaine en observation, dont 3 jours en soin intensif, il sort de l’hôpital le 12 avril. Dès sa sortie, Boris Johnson tient un discours pour remercier le cadre médical qui s’est occupé de lui, ainsi que tous les soignants du pays pour leur travail tout au long de cette épidémie. Il publie notamment une vidéo sur son compte Twitter où il remercie également les deux infirmières et médecins qui sont restés à ses côtés lors des jours cruciaux de son hospitalisation.

La naissance du fils de Boris Johnson 

Carrie Symonds, la fiancée du Premier ministre britannique, a mis au monde un petit garçon le mercredi 29 avril. Cet enfant est le premier à naître de l’union de Boris Johnson et de Carrie Symonds. Cette dernière avait participé à la campagne de son futur mari à la mairie de Londres.

Le choix du nom de l’enfant fut bien réfléchi. Ils ont souhaité rendre hommage avant tout à des hommes qui ont compté durant cette période sensible. Le jeune garçon portera les noms de ces deux grands-pères Wilfred et Lawrie, mais également Nicholas. En effet, Nicholas est le nom du Docteur Nick Price et du Docteur Nick Hart, qui sont les deux médecins qui ont sauvé la vie de Boris Johnson lors de son hospitalisation.