Bisexualité : il est temps d'en parler, de la célébrer, stop aux clichés !

Le 23 septembre, nous avons célébré la journée de la bisexualité. Alors, on vous propose d'en parler et d'en finir avec les clichés !


bisexualité

Qu'est-ce que la bisexualité ?

C'est le fait d’être attiré sexuellement parlant ou d’éprouver des sentiments amoureux pour des personnes des deux sexes. Par conséquent, un homme bisexuel sera attiré par les femmes comme par les hommes. De la même manière, une femme bisexuelle sera elle aussi attirée par les hommes comme par les femmes.

Célébrée pour la première fois en 1999 suite à l’initiative de trois militants bisexuels américains, la Journée de la bisexualité ou "Celebrate Bisexuality Day" en anglais est un événement important pour toutes les personnes concernées, mais encore plus pour ceux qui ne le sont pas. Ceux qui, encore aujourd'hui, parfois, ne font pas l'effort de comprendre, d'accepter, de respecter et de célébrer cette forme d'amour. Forme d'amour qui finalement, n'en est qu'une parmi d'autres tout aussi belles et admirables.

Finis les clichés

Tout d'abord, la bisexualité n'est pas une transition vers l’homosexualité. Aimer les hommes comme les femmes ne signifie pas que l'on n'arrive pas à faire un choix entre l'un et l'autre. Ce n'est pas une phase d'hésitation entre une orientation sexuelle. C'est simplement une forme d'attirance, les bi.e.s existent et ce n’est pas « juste une phase » ou un « en attendant ».

Deuxièmement, les bi.e.s ne sont pas des personnes assoiffées de sexe, incapables d’être monogames ou fidèles. L’association entre la bisexualité, la monogamie et la fidélité n’a pas lieu d’être. Principes, valeurs personnelles, et choix de vie n'ont rien à voir avec l'orientation sexuelle.

Pour finir, nous devons prendre conscience qu'encore aujourd'hui les personnes bisexuelles sont sujettes à diverses formes de discrimination. Mille et une chose doivent encore changer et nos mentalités évoluer. La biphobie, de la discrimination et autres violences... C’est la raison pour laquelle il existe une journée internationale de la visibilité bisexuelle !

Mon enfant est bisexuel

Mettons-nous d'accord sur un premier point : l'orientation sexuelle de votre enfant ne regarde que lui et ne dépend de rien. Il ne l'a pas choisi et pourtant, c'est une grande partie de sa vie. Peu importe qui il aime, votre rôle sera qu'il se sente et qu'il se sache aimé et soutenu par sa famille. Et pourquoi pas qu'il se sente soutenu, accepté et respecté de tous ? Que votre enfant soit bisexuel ou non, vous pouvez défendre les droits des bi.es et de l'ensemble de la communauté LGBTQ+

De plus, notons que oui votre petite fille ou votre petit garçon a toute la vie pour trouver l'amour de sa vie... mais qu'il en soit sûr ou non, et peu importe son âge, n'apportez aucun jugement tel que "ça changera peut-être" parce qu'au final quoi qu'il arrive c'est merveilleux : il/elle est amoureux(se) !