La vaccination des femmes enceintes : prioritaire contre la Covid

Depuis le mois d'avril, la femme enceinte devient prioritaire pour la vaccination contre le Covid-19. Il s'agit d'une grande première dans l'histoire de la vaccination pendant une grossesse. 


vaccination femme enceinte

Vaccination des femmes enceintes décriée par les autorités

Les vaccins pendant la grossesse n'ont jamais été recommandés jusqu'à lors. En effet, la future maman et son foetus éveillent toujours la crainte de développer des malformations ultérieures chez le bébé. Or, une infection sévère n'est pas non plus conseillée pour la femme enceinte... Alors, comment prendre une décision sensée et rassurer en même temps les futures mères face à ces interrogations ?

Tout d'abord, sachez, qu'aucun vaccin n'a démontré qu’il pouvait être toxique ou tératogène pour le foetus. Certains vaccins n'ont d'ailleurs jamais été interdits. Par mesure de précautions, on conseille d’éviter les vaccins vivants dans le mesure du possible.

Depuis la lourde campagne mondiale sur la vaccination contre la Covid, les avis étaient partagés : quid de la femme enceinte ou de la femme qui allaite ? Peuvent-elles se faire vacciner en toute tranquillité ?

Vaccination des femmes enceintes contre la Covid : ARN messager

La décision a été pris courant avril, les recommandations de l'OMS sont d'éviter les vaccins vivants comme l' Oxford/AstraZeneca et d'administer les vaccins avec l’ARNm qui ne pénètre pas dans le noyau de la cellule. En effet, dans la mesure où il est rapidement dégradé, il ne peut donc pas interférer avec les fonctions cellulaires. A partir du deuxième trimestre, la femme enceinte peut tout à fait se faire vacciner en toute sécurité par le Pfizer/BioNTech ou Moderna.

Il est cependant important d'en parler avec votre médecin traitant. Une femme enceinte ne ressembble pas forcément à une autre femme enceinte. Certaines femmes sont plus exposées à des formes graves du Covid-19 et la vaccination peut intervenir avant le deuxième trimestre de grossesse.