Accuser a tord de maltraitance!!!!!

4 messages • créateur : Francky33923

Francky33923
Débutante

(28 ans, BORDEAUX • 1 message)

Bonjour à tous et à toutes, Je suis une jeune maman en détresse et je vous appel à l'aide Je vous décris ce que j'ai vécu afin de vous éclaircir notre situation. Alors que j'ai mis au monde un diamant le 23 avril un magnifique ange, trésor de notre vie, nous ses parents sommes sur un nuage tellement on est remplis d'amour pour notre Franck. À la sortie de la clinique maman n'étant pas très rassurée de son allaitement se fait aider et suivre d'une sage femme afin que bébé soit au mieux. Les jours défilent très vite et petit bout arrive à son premier mois et pour son premier examen tout va bien puis 6 semaines (4 juin) à lieu l'échographie, préconisé sur son carnet de santé, de ses hanches et il n'y a rien à signaler. Notre trésor se porte à merveille. Vendredi 6 juin le bébé pleure quand il a un gaz, je m’inquiète en me disant que c'est soit une constipation soit que bébé se retient. Il n'a pas de température (37°), mamie m'invite à l’amener aux urgences pour les enfants afin de contrôler et de savoir ce qu'il se passe, en arrivant ils lui font une prise de température (37° toujours). Ensuite 3 soignantes le consultent dont la première qui n'avait pas l'air certaine d'elle, mamie disant qu'elle n'avait pas l'air de savoir quoi faire, disparu rapidement sans rien nous dire et par la suite une deuxième soignantes est arrivée sans nous dire ce que la première avait fait ou justement n'avait pas fait... Après plusieurs manipulations de la deuxième soignante sur notre bébé (bras, jambes, tête,) que je n'oserai même pas entreprendre sur mon enfant tellement ces manipulations n'étaient ni douces ni lentes pour le bébé, aucune piste de la gêne occasionnée. La soignante fait donc appel à sa chef qui elle aussi le manipule et qui, encore une fois, ne trouve toujours pas la cause de ses gênes. Finalement celle-ci se penche dans la couche et voit une petite fissure de 1 cm à son anus dû à une irritation. Ce qui amène à une prescription de crème à appliquer pour chaque changement de couche. Maman Mamie et Bébé rentre fatigués de la soirée aux urgences. Pour éviter à bébé d'être mal à l'aise et de profiter d'une nuit réparatrice, je le prends ventre à ventre afin qu'il soit bien pour dormir, la nuit passe et bébé pleure un peu. Lors de la matinée, je lui fait prendre son bain (sa température est toujours dans les environs de 37°1) notre trésor pleure encore, cependant nous ne pensons pas qu'il ai quoi que ce soit étant donné qu'il déteste les bains, du moins l'avant et après bain, donc je lui fais les soins avec les crèmes et puis nous nous installons avec bébé et papa pour le biberons, cependant lorsque je le prends pour lui faire faire son rôt mon regard se pose sur sa petite cuisse gauche qui est devenue enflée et je décide de le ramener aux urgences pensant à une piqûre ou un allergie. Et la commence notre descente en enfer, alors que nous arrivons en expliquant la situation et notre inquiétude la pédiatre regarde notre bébé et distingue un petit bleue, de la circonférence d'un bout de coton tige, sur sa joue qu'il s'est fait en se pinçant avec ses ongles puis elle découvre un bleu sur ton thorax de la taille d'un bout de doigt que nous découvrons en même temps. Je ne connait pas l'origine de ce bleu au thorax, peut-être formé lorsque l'un de nous l'a sortit de son lit. La pédiatre demande une Radio du thorax et de la cuisse gauche, j'accompagne bébé et pour le Thorax il n'y a rien à signaler, cependant pour la cuisse gauche la radio nous révèle avec effroi que le fémur est fracturé ! Dès cet instant le monde s'écroule, on ne me dit rien et on nous laisse attendre avec notre enfant. Par la suite, nous retournons au box et la pédiatre, sans retenue, me lâche à la figure " ce petit est tomber! il a le fémur fracture!" Une flux d'émotions différentes me monte à la tête, à aucun moment bébé n'est tombé ni même brusquement manipulé de nos mains (papa, maman et entourage) et nous voila accusé de malmener le petit trésor, qui lui souffre sur lit d'hôpital, après 6 heures dans le box à côté de notre enfant je décide d'arracher des infos par moi même au compte goute en étant observer comme "une bête noir" tout en recevant en pleine figure "ce n'est pas possible ce petit est tombé et de toute façon il va y avoir enquête avec la police." Et pourquoi ça ne serait pas dû aux manipulations de la veille, par les trois soignantes qui ne pouvaient pas savoir ce que le bébé avait avant de l'avoir toutes les trois "examiner". Nous ne savons pas encore, cependant je souhaite avant tout soigner notre bébé qui est mis finalement en traction (deux poids pour tenir ses jambes étirées), nous nous organisons donc avec papa pour être chaque jours au près de lui étant donné qu'une seule personne peut rester la nuit. Et l'enfer continue, alors que l'ont veillent et que l'ont se pose plusieurs questions sur le comment de cette fracture au près du petit trésor, le lendemain matin un médecin passe pour nous expliquer ce qui attend bébé (traction, possible opération et plâtre), puis plus tard dans la journée sans avoir été prévenu deux dames arrivent pour nous annoncer qu'on ne peut plus être aux cotés de notre fils et qu'il est mis sous une ordonnance de protection d'une semaine par un juge. On est prié de quitter l'établissement sans rien pouvoir faire tout en nous expliquant qu'une enquête aura lieu et que nous ne reverrons pas notre enfant avant la fin de cette enquête et la décision final du juge... Alors s'il vous plait si vous avez traversé ou savez comment nous défendre face à de telles accusations dures à vivre pour de jeunes nouveaux parents ainsi qu'à la famille je fais appel à votre lumière. Je ne peux pas supporter l'idée d'être sans lui, de ne pas l'entendre ni de m'endormir sans savoir comment il va et où il est, avec qui il est. Et surtout de ne pas pouvoir être à ses cotés pour lui apporter tout notre amour. Je vous remercie d'avance de vos réponse et j’espère que vous pourrez m'aider a trouver des solution.
gaelle77310
Active

(28 ans, ST FARGEAU PONTHIERRY • 147 messages)

Bonjour,

Je ne suis pas dans ton cas, mais je te conseillerai de prendre contact rapidement avec un avocat qui pourra alors déposer un recours!

Je te conseille aussi de recueuillir le maximum de témoignage de proche et même du pédiatre qui l'a osculté pour dire que vous êtes de bons parents!

La machine administrative est absolument impitoyable et tombe souvent à côté! Quand on entend qu'il redonne des enfants à des personnes maltraitantes et "pédophiles" et qu'on apprend quelques temps après que l'enfant est mort alors qu'à côté de ça, des bons parents se retrouvent dans la tourmente pour une blessure involontaire ou pour des dire complétement faux!

Un ami à moi a perdu sa maman alors qu'il avait 4 ans, son père les a elevé tous seuls et pour les gens c'étaient anormal! Leurs voisins l'ont accusé d'abus sexuels sur ses enfants et ils ont été placé pendant quelques mois pour qu'au final l'état reconnaisse les faux témoignages! Ces "c..." n'ont absolument rien eu mais par contre mon ami est resté très traumatisé, il venait de perdre sa mère et s'est retrouvé arraché à son père! Tout simplement inadmissible!

Tiens nous au courant! Et j'espere que tu retrouveras vite ton petit mec!

lussailles67
Confirmée

(28 ans, DRUSENHEIM • 1214 messages)

Bonjour,

 

Je rejoins Gaelle sur le fait qu'il faut contacter un avocat... C'est inadmissible....

 

L'echographe qui a manipulé ta fille aurait du sentir quelque chose...

 

Tiens nous au courant

cacahouetes
Débutante

(27 ans, GIVORS • 1 message)

Bonjour,

Nous ne vivons pas la meme situation enfin presque. Sans avocat vous n'arriverez à rien. L'avocat vous guidera et fera les démarches nécessaire... Vous souhaite bon courage...

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Comment réagiriez-vous si le congé parental devait être taxé ?
Découvrez les photos de la communauté Baby