Au secours...du bout des doigts...

6 messages • créateur : admina69541

admina69541
Passionnée

(814 ans, WATERMAEL BOITSFORT • 74319 messages)

Je suis perdue, plus que jamais. Je suis enceinte et ce depuis 5 semaines. Mon ami m'a demandé d'arreter la pillule il y a quelques mois. J'ai réfléchi mais étant certaine de l'amour que j'avais pour lui et persuadée qu'il serait là quoi qu'il arrive je lui ai annoncé un soir que j'allais arreter... Nous voilà 3 mois plus tard...et depuis dimanche, alors que je lui ai annoncé, refus de cette enfant, refus de la situation... Je ne sais plus que faire, il voudrait que j'avorte...trop tôt dit-il...Ses peurs l'emportent sur tout le reste. Mille phrases ne suffiraient pas à témoigner de mes angoisses, de mes peurs, de ces sentiments de fragilité et d'abandon que je ressens...je me sens anhéantie et ne sais que faire... Le quitter et avorter, le quitter et garder l'enfant quelques semaines encore dans l'espoir qu'il cesse d'avoir peur et qu'il réalise que c'est le plus beau cadeau que nous pouvions avoir, le quitter et assumer seule cet enfant au risque de maudir son père à tout jamais... Ou le choisir en avortant...mais jamais je ne me pardonnerais d'avoir agit de la sorte, jamais je ne lui pardonnerais de m'avoir contraint à faire ce choix... Au secours est de loin le seul message qui me vient au bouts des doigts. Je ne comprends pas, je ne comprends plus...et j'ai peur...peur des conséquences morale d'un avortement, peur de le perdre, "le"...le père, mais le bébé aussi... Et je crains de tout y perdre...
CATHERINEH70110
Active

(36 ans, VOROUX GOREUX • 97 messages)

Quand j'ai lu ton message je ne pouvais faire autrement que de te répondre. Je n'aie pas vécu la même situation que tu vis présentement mais j'espère que je pourrai t'aider avec ce que j'ai vécu. Je suis tombée enceinte en nov 2002 (mais je ne l'ai su que le 1 janvier 2003). Donc à Noel, je me doutais que j'étais enceinte car j'avais des symptomes très convainquants. Bref, le 1 jan 03, j'ai fais le test avec ma mere et mon copain. Positif bien-sur!!! Au début, ils étaient émus, mais par la suite, ma mere autant que mon copain me parlaient en mal d'avoir un enfant. Moi, je m'attachais à cette petite chose qui grandissait en moi et je suis allée voir mon médecin. Elle voulait que je le garde car elle n'est pas pour l'avortement. Mais ma mère et mon copain m'ont presque forcé à avorter donc c'est ce qui s'est passé le 21 jan 03. Apres 10 semaines environ de grossesse. L'intervention n'a pas été douloureuse physiquement pour moi car c'était un tres bon endroit. Cependant, par la suite, j'ai regretté ce geste. Quand je vois des enfants je m'imagine ce qu'aurait l'air le bébé que j'ai "tué". Aujourd'hui, on est le 14 Mai 03 et je crois être de nouveau enceinte. Sauf que là, mon chum sait parfaitement que je ne me ferai plus avorter et pour ma mere, elle devra s'y faire car c'est moi qui a souffert apres cet avortement...alors là, je vais assumer ce que je fais. Alors mon conseil, c'est que bon, tu dois prendre une décision tres bientot donc je te conseille de bien penser à ce que tu veux faire et assumer les conséquences qui pourront venir avec l'acte. Mais la premiere question de toutes que tu dois te poser: VEUX_TU AVOIR UN ENFANT???? Admettons qu'il voudrait l'enfant; toi, le voudrais-tu vraiment. Serais-tu prete???? Si tu ne veut pas le garder, je souhaite que tu saches vraiment ce que tu fais car ça peut être dur. Mais si tu es sure, alors je ne crois pas que tu auras des regrets. Moi c'est à cause que je n'étais pas sure et que l'on m'a poussé dans le dos que j'ai regretté. SI TU LE GARDE, il se peut que ton copain reste avec toi malgré ce qu'il t'a p-t dit. Ce sera son enfant apres tout. Et si tu crois que l'amour qu'il a pour toi n'est pas assez fort pour te comprendre sur ton choix de le garder, il faut que tu analyse le pour et le contre d'avoir cet enfant. Pourras-tu y arriver toute seule???? En tout cas, j'espere t'aider un peu et j'aimerais bien que tu me récris à catherine_gagnon@sympatico.ca Bonne chance!!!! Catherine
admina69541
Passionnée

(814 ans, WATERMAEL BOITSFORT • 74319 messages)

je te comprend tres bien.j'ai du faire ce choix recement,j'ai deja un petit garcon de 2ans et demi que j'eleve seule depuis ses 4 mois.et il se trouve que je suis tombé enceinte accidentellement il y a 3 mois,mon compagnon m'a fait ce chantage ignoble .et en regardant mon fils j'ai choisi de garder cet enfant.et je suis de nouveau seule. mais pour moi un homme ca se remplace mais pas un enfant! bon courage a toi et peut etre changera t il d'avis ...
admina69541
Passionnée

(814 ans, WATERMAEL BOITSFORT • 74319 messages)

Je comprends réellement ton angoisse devant ce retournement de situation... D'abord je me présente, j'ai 19 ans, je suis étudiante et maman depuis 4 mois 1/2. (Pour ceux qui répondront à ce message, veuillez svp vous abstenir de commentaires concernant mon âge.) Ma grossesse n'a pas été planifiée, et d'ailleurs je ne l'ai détectée qu'à 3 mois de faits. Cependant, j'ai toujours pris soin de mettre les choses au clair avant de m'engager dans une relation de couple. Je considère la sexualité comme un hommage rendu à la vie et non comme un simple plaisir du corps. Du fait, il a toujours été évident pour moi, depuis ma première relation, que de m'engager dans cette expérience impliquait évidemment la possibilité d'une grossesse, même avec l'utilisation de plusieurs moyens de contraception (aucun n'ayant prouvé son efficacité à 100%). D'ailleurs, celà me brise le coeur lorsque j'entends parler de "risques" de grossesse et d'"accidents". Combien de fois m'a t'on demandé "Était-ce un accident?"... Nous vivons à une époque où on nous enseigne à planifier notre vie, planifier notre journée, planifier notre temps libre, planifier même notre mort... Nous passons la majeure partie de notre vie à l'organiser, il ne nous reste pas assez de temps pour la vivre. Tout doit se passer comme prévu, sinon vient le stress. On parle beaucoup aussi... de tout plein de sujets, sans même en avoir fait l'expérience, sans même avoir connu de gens en ayant fait l'expérience. Les médias sont là pour nous enseigner la vie. La communauté n'existe pratiquement plus. D'où l'importance de sites comme celui-çi. On a peur aussi... peur de l'inconnu parce qu'il est rare que l'on ait à le côtoyer dans notre petit monde vitré. On craint même la mort qui pourtant est la 2e chose la plus naturelle qui soit, après la vie... malheureusement on a aussi peur de cette dernière. Finalement on a peur de tout. Moi personnellement j'ai plutôt peur de savoir qu'avec tous les choix que les gens se permettent de faire, la regénération de la population ira pê un jour en décroissance. J'aurais aussi peur du potentiel pouvoir destructeur de gens qui seraient éternels... je suis bien heureuse que Hitler ait été mortel. Vivre c'est apprendre, oser, essayer, se tromper, mais surtout il ne faut pas regretter. Ce sont les événements inattendus et ceux qui nous font peur qui donnent un sens à notre vie. Imaginez une vie qui serait totalement exempte de surprises, tant bonnes que mauvaises. Si je vous offrirais de vivre l'histoire d'un de vos romans préférés, un que vous connaissez déjà par coeur? Si je vous disais que ce serait ça votre vie, un point c'est tout? Accepteriez-vous? Il faut avoir déjà pleurer pour savoir qu'on est heureux. Il faut aussi avoir déjà eu un enfant pour savoir que l'on n'en veux pas d'autre. Par contre, je n'ai encore rencontré personne étant sain d'esprit et ayant regretté son 1er enfant. Beaucoup de gens disent vouloir attendre de se sentir prêt pour avoir un enfant. Se sentir prêt ne veux pourtant pas dire qu'on l'est. Chaque enfant est unique et chaque expérience d'une naissance l'est aussi. La seule chose que l'on puisse assurer à des nouveaux parents (toi et ton conjoint en étant déjà depuis la conception) c'est qu'ils grandiront avec leur enfant. L'étape la plus difficile à surmonter dans l'arrivée d'un enfant est la peur de ne pas être à la hauteur de ses besoins, de ne pas pouvoir lui offrir la sécurité. Mais justement c'est lorsque cette petite chose nous regarde avec ses grands yeux pleins d'innocence et de confiance que nous envahi ce désir de lui faire découvrir la vie. Il faut se servir du souvenir de ce sentiment de sécurité si propre à l'époque de notre enfance et tenter de le recréer pour lui. Dites-vous que le plus gros stress, la plus grosse peur, c'est l'enfant qui vient au monde qui la vit, pas vous. Si lui peut surmonter cette expérience éprouvante de venir au monde, vous possédez assurément assez de force et de débrouillardise, pour l'y acceuillir. Et par dessus tout, un amour infini. Je ne dis pas que c'est facile, je dis que tout le monde peut y parvenir. Mon conjoint a fait une dépression suite à la naissance de notre ti bout. Il n'en n'est d'ailleurs toujours par guéri. Je crois que ce phénomène est commun à beaucoup de nouveaux pères. Je ne crois cependant pas que la cause en soit l'arrivée du bébé, ce n'est que "la goutte qui fait déborder le vase". En ce sens, la naissance de l'enfant est un événement révélateur car elle provoque un regard critique sur la situation au passé, au présent, au futur, au conditionnel, etc... C'est ce qui leur fait probablement peur. À toi qui nous a écrit ce message: un être au potentiel formidable et encore inconnu grandit présentement en toi (j'espère de tout mon coeur que mon message arrivera à temps...), laisse-lui la chance de te faire découvrir qui il est. À ton conjoint j'aimerais aussi dire: si tu n'as pas confiance en toi-même, fais confiance en ton enfant, il saura te l'apporter. Enfin, n'oubliez pas que vous êtes déjà parents. Il a maintenant 6 semaines et son coeur est formé, probablement qu'il bat déjà... Si vous hésitez encore, prenez au moins la peine de demander à un docteur afin de pouvoir l'écouter... C'est de vous dont dépend ça vie, il ne s'agit pas que de la vôtre. P.s. j'aimerais beaucoup avoir de vos nouvelles. Sincèrement, *cielle*.
admina69541
Passionnée

(814 ans, WATERMAEL BOITSFORT • 74319 messages)

bonjour ce petit message pour te dire que le choix n'appartiens k toi il faut prendre plusieurs chose en compte les finances si tu es prete mais toi seulement ne t occupe que de toi je suis enceinte et mon copain viens de se separer de sa femme il n'est pas tres chaud a la venue de se bebe mais moi je m en fiche j 'ai deja vecu un avortement et c une chose kon ne fais k une fois dans sa vie je ne regrette pas car j etais jeune et sans situation mais la desicion n appartient qua toi petite maman courage un bebe n'arrange pas un couple mais si vous vous aimez et quand il verra ce petit etre tout rose si il ne craque pas???!!!!!!! IL FAUT PARFOIS NE SAVOIR COMPTER QUE SUR SOIS
MARILYNS62871
Active

(37 ans, TUBIZE • 54 messages)

Cielle, Ton message m'a sckotchée, quelle maturité ! J'y vois beaucoup d'amour, certainement une forte croyance en Dieu, en le sens de l'existence...etc Il n'y a de fait pas d'âge pour avoir un enfant : tu as 19 ans mais écrit comme une femme mûre et responsable et qui sait surtout dans quel chemin de vie elle marche. Pour ce qui est du message premier auquel je souhaite répondre : il n'y a pas de solution miracle. - prendre le (peut-être merveilleux) "risque" d'avoir ton enfant et de perdre ton conjoint - avorter et peut-être avoir cette douleur toute ta vie au sein de ton couple difficile décision à prendre... bon courage Marie

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Quel style de prénom préférez-vous pour votre enfant ?
Découvrez les photos de la communauté Baby