Crises à l'école

8 messages • créateur : JessicaMatteo

JessicaMatteo
JessicaMatteo
Bonjour, Voilà, j'ai un gros souci avec un de mes jumeaux de 4 ans et 9 mois. Il est rentré en 3ème maternelle (dans la même classe que son frère) et tous les matins il fait une crise lorsque je dois partir. L'année passée c'était le cas aussi mais maintenant les crises s'intensifient si bien qu'aujourd'hui ils ont dû le mettre à part pour qu'il se calme. Quand le prof de gym est là le matin, ça va mieux, il fait moins de crise mais il n'est pas là tous les jours (il travaille dans 2 écoles). Je suis désespérée. J'ai peur qu'on me demande de le changer d'école et de le mettre dans une école pour enfants difficiles. C'est un petit garçon très têtu et très intelligent. Je suis vraiment à bout. En plus, sa nouvelle instit n'est pas des plus agréable : pour elle les enfants doivent être indépendants. Hier il avait fait pipi dans sa culotte et il est resté aux toilettes, personne ne s'en est soucié et au final, il n'a pas mangé hier midi. J'étais furieuse en voyantt la boite à tartines revenir pleine. Quelqu'un a-t-il vécu quelque chose comme ça?
Cécile
Active

(32 ans, ISOMES • 328 messages)

Bonjour,

Je réagis parce que je suis très choquée par ce que je viens de lire. Comment peut-on laissé un enfant de 4 ans se débrouiller seul et ne pas s'en soucier le midi?

Pour moi, il est urgent de prendre un rdv  avec sa maitresse et de mettre les choses au clair. Les enfants vont à l'école pour apprendre l'autonomie, ok, mais pas pour rester dans leur coin tout seul lorsqu'il y a une fuite! Ce n'est pas un drame et la maitresse doit faire son boulot de maitresse.
Parce que là, ton bonhomme, il est certain qu'il ne va pas être des plus confiants et sereins pour aller en classe.

Quant à ses crises le matin, elles sont liées au fait qu'il ne veuille pas te laisser partir? As-tu moyen de faire déposer tes enfants par quelqu'un d'autre: le papa, une mamie ou une amie?
Des fois, le fait que la maman ne soit pas là permet de calmer les choses.

Faut pas te stresser outre mesure parce que plus tu stresses et plus ton garçon va le sentir et plus c'est la crise. Règle le problème de pipi avec la maitresse et essaie de faire déposer tes garçons à l'école.

Je te souhaite plein de courage.

JessicaMatteo
JessicaMatteo
Merci pour ta réponse! Il ne veut pas me laisser partir. Je ne suis pas stressée plus que ça, j'arrive à l'école à l'heure, je lui donne la main et quand la cloche sonne, je lui donne un gros bisou mais là, il se bloque et me tient avec beaucoup de force. Une instit le prend alors "de force" et je m'enfuis". Après , dans la classe, il se calme et fait les activités, sauf ce matin où il a vraiment fait une crise et il a fallu d'abord le calmer à part . Mon mari ne sait pas conduire les enfants à l'école car il commence tôt (et finit par conséquent  tôt) et de toute façon, c'est la même crise avec lui. Quant à la mamie, ce serait encore pire (elle fait tous ses caprices). Mon mari aussi me dit de ne pas m'en faire mais je m'inquiète quand même de son comportement. Peut-être que je devrais aller voir un psy avec lui? (il est vrai qu'il est resté 3 semaines en néonatologie à sa naissance). Le problème pipi est connu et on y travaille.

En ce qui concerne le problème d'hier, je vais en discuter ce soir avec la puéricultrice qui s'occupe de tous les enfants.
Cécile
Active

(32 ans, ISOMES • 328 messages)

Coucou,

C'est sûr que si ça dure depuis un petit bout de temps, il y a peut-être quelque chose à creuser.  Je suis pas franchement partisanne des psy à gogo mais là, peut-être que tu pourrais envisager une scéance pour débloquer ce qui ne va pas.
En as-tu parlé avec son pédiatre? Des fois, les choses nous sautent aux yeux mais on ne s'en rend pas compte par nous même.
Et son frère, comment réagit-il lui? Pas de crises?

Bon courage à toi.
christpaul
christpaul
bonjour,

as tu déjà parlé avec ton petit garçon demande lui pourquoi il se fâche et qu'il se met dans un état pas possible, explique lui bien que tu dois partir et qu'il doit aller à l'école pour s'amuser, il faut bien dire au revoir à son petit je n'aimerai pas non plus qu'on le prenne de force, peut être que cette école ne lui convient pas, mais le mettre dans une école pour enfant difficile je ne pense pas, il n'est pas colérique et n'a aucun soucis à part de laisser partir sa maman, c'est tout

parles en avec la maitresse pour essayer de trouver une solution un peu comme un rituel du matin, faire les mêmes gestes tous les jours, il a peut être aussi besoin de repaire, en plus si la prof tu ne la trouve pas sympa, il y a peut être aussi de ça, c'est des vrais éponge nos petite tête blonde,

pas facile de gérer tout ça
JessicaMatteo
JessicaMatteo
Oui, je lui ai déjà parlé et demandé pourquoi il faisait une crise le matin. Il m'a répondu qu'il voulait que je reste avec lui à l'école. Je lui ai expliqué que je devais aller travailler pour gagner des sous et lui acheter des cadeaux mais il me répond que non, je dois rester avec lui. Quant à son frère, lui, pas de problème, il me donne un bisou et va dans le rang tout sage!

J'en ai discuté l'année passée avec la puéricultrice qui s'occupe de tous les enfants de l'école et elle m'a répondu que cele faisait partie de son rituel du matin et il fallait attendre que cela passe!

J'en ai encore discuté la semaine passée et les instits n'ont pas l'air de trouver cela anormal ou important, sans doute car quand il est dans la classe, c'est fini et il devient comme les autres.

Je ne pense donc pas que je vais aller voir un psy et je vais prendre mon mal en patience et attendre que cela lui passe. Ce qui est bien maintenant, c'est que les instits savent qu'il fait une crise le matin et m'aident à le prendre et le mettre dans le rang. L'année passée, je devais me débrouiller toute seule, sans que personne ne s'en soucie!
Happ
Happ

Coucou Jessica,

J'ai connu exactement la même chose avec mon fils Alexandre qui est rentré en 3è maternelle dans une toute nouvelle école... Bcp de crises, scotché à ma jambe, un enfer, d'ailleurs impossible de le laisser à la garderie le matin, donc j'attends 8h20 et je le dépose en classe et là tout se passe bien.

En été, lorsque nous sommes revenus de vacances, Alexandre au lieu d'aller au stage est allé logé 3 nuits chez ma maman, ce n'est pas la première fois et cela s'est tjrs bien passé, et bien cette fois, une horreur, il était dans un état incroyable, pleurer tellement fort, et c'était très profond. Je lui ai demandé ce qu'il se passait et il m'a dit qu'il avait peur que je meurs... En fait, mon fils a eu des angoisses de séparation terribles, j'ai carrément cru qu'il allait devenir dépressif tellement c'était fort... Pfffff, et puis on a arrêté de regarder les nouvelles devant lui, je lui ai expliqué que rien n'allait m'arriver, blablabla, et tout d'un coup c'est passé... Je ne voulais pas aller chez le pédopsy... Alexandre est aussi un petit garçon très intelligent et de ce fait hyper-sensible...

Je pense que c'est un cap à passer et certains enfants le passent plus facilement que d'autres... Je pense que ton fils veut rester un bébé (pour être proche de toi)...

As-tu déjà essayé la méthode des smileys? (rouge et vert) avec un petit cadeau à la clé quand il a 10 verts par exemple?

Par contre, je suis choquée du fait qu'on le laisse en plan et surtout qu'il ne mange pas..... L'institutrice est quand même là pour ça non? Moi j'irais aussi voir la direction, ce n'est pas normal....

Bon courage, pour Alex ça a duré 1 mois cette histoire...

Bisous

JessicaMatteo
JessicaMatteo
Merci Isa pour ton témoignage! Entre-temps, j'ai eu une réunion avec tout le staf (institutrice, directrice, puéricultrice, ...) au départ pour parler des problèmes de langue du frère de Luka mais la conversation s'est orienté vers Luka : l'institutrice m'a dit que c'était un vrai problème le matin avec Luka (tu m'étonnes!), m'a culpabilisé à fond (tout est de ma faute). Elle dit que je dois arriver plus tôt et le laisser dans la cour. Sur quoi je lui ai répondu que même en arrivant plus tôt, il reste accrocher à ma jambe et que s'il n'y a personne pour le prendre, je ne sais pas partir (il me tient très fort)! Evidemment elle n'est là que quand la cloche sonne et ne voit donc qu'une partie de l'histoire mais elle se permet de me juger. Sur quoi, la directrice a proposé que pendant 2 semaines, son institutrice ou la puéricultrice le prendrait avec le matin. Au début, Luka était très surpris que son instit soit là pour lui ... (elle n'est pas très caline, ni expressive) et il n'a rien dit. Avec la puéricultrice, ça n'allait pas du tout. Aujourd'hui le prof de gym était dans la cour et Luka voulait lui donner la main en attendant la sonnerie mais l'instit l'a pris d'abord de force, ce qui n'a pas plus à Luka qui s'est laissé aller par terre. Elle n'a pas encore compris que ça ne sert à rien de le forcer mais qu'il faut être plus intelligente et "détourner" son attention ou proposer les choses autrement. D'après moi, elle pense que Luka est un enfant pourri gâté et que nous ne sommes pas assez fermes avec lui, ce qui n'est absolument pas vrai! Donc nous revoilà à la case départ! Mais je ne m'en fais plus, pour moi, cette instit n'a pas sa place en 3ème maternelle : elle considère les enfants comme des enfants de primaire qui doivent se débrouiller tout seul alors que ce sont encore des petits enfants. Luka a son caractère et elle n'aime pas ça, c'est tout.

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Qui tient les rênes du pouvoir à la maison?
Découvrez les photos de la communauté Baby