de plus en plus de crise pour mon fils de 10 ans, aidez moi

16 messages • créateur : SARAHb53650

SARAHb53650
Débutante

(38 ans, BOISSY ST LEGER • 12 messages)

bonjour je sais pas si vous pourrez m'aider ou si quelqu'un vit le même calvaire que moi mon fils a 10 ans et fait des crises, comment vous expliquez? il se vexe d'un rien et se renferme sur lui, tourne la tête pour ne plus me voir, je ne peux plus lui parler, il devient méchant soit en parole soit en donnant des coup de pied n'importe ou, et on ne peut plus le toucher non plus et dès que la crise est fini, c'est comme si de rien était, il le fait aussi à l’école pourtant c'est 1 très bon élève du style à l'école, il récite ses poésies les yeux fermés, dès qu'un copain se moque de lui, 1 nouvelle crise arrive, il se renferme et pleure j'essaye de savoir pourquoi il fait ça mais il me dit k'il ne sait pas petit déjà vers 2 ans, on était au supermarché, il tombait comme ça dans 1 rayon, après tant que je faisais mes courses il fermait les yeux jusqu'à ce qu'on rentre à la maison et qu'il soit dans sa chambre je pensais que c'était fini que ça lui avait passer mais là depuis 3 jours c'est crise sur crise, j'en pleure car je ne sais plus comment l'aider j'ai vu une psychologue, 1 psychomotricienne, la psy de l’école on me dit que c'est 1 enfant très stressé et angoissé mais ne m'oriente vers personne c'est également 1 enfant prématuré, que d'1 mois donc c'est pas énorme et il a également fait (trop petit je pense) un test pour enfant précoce qui n'a rien donné puisqu'il a fait exprès de tout loupé, il n'avait que 3 ans pour le test, et quand il décide de ne pas faire les choses il ne les fera pas, idem pour les devoirs quand il y a trop à écrire est ce que quelqu'un se reconnait dans ce message et si oui qu'avez vous fait pour l'aider demain je vais voir mon généraliste pour voir s'il peut également m'aider vous voyez j'essaye de trouver une solution car c'est des cris toute la journée et j'en peux plus
Lilly44
Débutante

(28 ans, NANTES • 7 messages)

Bonjour, cette histoire me fait penser à plusieurs enfants qui étaient au centre aéré ou je travaillais. Le premier avait 10 ans, il agissait comme votre enfant mais n'avait jamais eu de soucis auparavant, ça faisait juste 3 mois qu'il faisait ça et ses parents étaient désemparés. J'ai pris l'enfant seul, je lui ai prposé un jeu pour l'occuper et j'ai commencé à lui parler (j'ai fait celà sur trois jours), le premier jour, j'ai vu que parler de ça le touchait et qu'il changeait de discussion ou me disait qu'il ne savait pas pourquoi il agissait ainsi, le deuxième jour, il m'a parlé de ses parents pis c'est arrété, le troisième jour, il m'a expliqué que ces parents divorcaient, que son papa allait mourir et qu'il allait déménager. J'ai parlé avec sa maman sans dévoiler les paroles de l'enfant, la maman m'a expliqué qu'ils allaient déménager mais qu'ils en avaient pas parlé à l'enfant, j'ai appris qu'ils enménageaient ensemble. En parlant plusavec la maman, on a découvert que l'enfant avait entendu une conversation et avait mal compris. La famille déménageait, la mamanpartait deux semaines avant et le papa ne voulait pas, il a dit à sa femme, deux semaines sans mes enfants, je vais mourir, on ne peut pas se séparer. Ses paroles ont raisonné dans la tête de l'enfant qui dormait très mal, se sentait mal,... Il pleurait dès qu'il était contrarié. Tout est rentré dans l'ordre avec du temps et beaucoup d'explication à l'enfant. Le deuxième enfant avait des crises parfois "sans raisons" ou plutôt on ne voyait pas l'élément déclencheur (qui s'est avéré être le regard des autres) et parfois par moquerie ou contrariété. Il pouvait être violent avec les autres enfants et courir se cacher le plus loin possible, il était très vulgaire, et c'était assez difficile à gérer, ce petit garçon était en famille d'accueil et la personne qui en était responsable était en pleine recherche de réponses, elle a consulté des spécialistes qui lui ont dit que l'enfant avec des troubles autistiques dû à un "choc", c'est à dire qu'il a vécu quelque chose de marquant donc il a commencé à avoir des tocs qui se sont tranformés en troubles autistiques. JE vous donne des exemples mais ce qu'il ne faut surtout pas faire c'est dire "mon enfnt est autiste", seul un médecinpourra dire ce qu'à votre enfant. Comment réagissez-vous quand votre enfant tape partout ? ou vous placez-vous ? qu'employez-vous comme moyen pour communiquer avec lui ?
SARAHb53650
Débutante

(38 ans, BOISSY ST LEGER • 12 messages)

merci pour vos réponses mais non il ne tape pas partout, c'est juste qu'il est énervé donc 1 coup de pied sur le gravier ou il parle tout seul mais surtout il va s'enfermer dans sa chambre, je pense que c'est pour se calmer le regard des autres le touche beaucoup car dès que quelqu'un se moque, il se sent persécuté, il n'arrive pas à prendre les choses au second degré, ses copains rigolent même si c'est pas lui qui est visé, il le prend toujours pour lui cette année il a pas mal de copain mais avant il n'en avait pas beaucoup car comme il travaille très bien à l’école, les autres étaient méchant avec lui ps: pardon d'avoir posté 4 fois le même message sur le site, la fenêtre était bloquée
Lilly44
Débutante

(28 ans, NANTES • 7 messages)

Je suis en formation d'éducateur de jeunes enfants et dans ces cas-là, on dit que c'est un homme qui doit lui parler, quelqu'un dont il est proche est un plus mais un homme pour un petit garçon et une femme pour une petite fille. De plus, à 10 ans, s'il n'a pas envie de communiquer ou s'il ne trouve pas les mots, il faut lui laisser le temps, vous pouvez lui écrire une lettre, en lui expliquant vos craintes et il pourra prendre le temps de trouver ses mots pour lui répondre, le psychologue ne vous a pas consillé celà ? Y-a-til un papa ? et comment celà se passe avec lui ? désolée pour toutes les questions indiscrètes mais c'est important pour comprendre ! Il faut aussi savoir qu'un enfant à le droit d'être en colère et pour son bon fonctionnement, il doit avoir des moments de colère, il est aussi important qu'il est un endroit où il peut se déchainer en cas de colère (une sorte de punchinball, un matelas dur ou il peut taper ou autres) tout comme il a besoin d'un endroit à lui où personne ne peut avoir accès à ses affaires (un casier qui ferme à code par exemple) c'est très important !
SARAHb53650
Débutante

(38 ans, BOISSY ST LEGER • 12 messages)

non c'est pas indiscret, oui il y a un papa et un petit frère qui a 2ans et demi pour ce qui est du papa, oui il l'écoute plus et ses crises étaient surtout avec moi vu que je travaille à mon domicile mais depuis ce week-end même quand papa est là il fait quand même des crises quand on lui parle, il écoute sans écouter car quand on lui demande ce que l'on vient de dire, il nous dit je sais pas même avec nous quand il nous parle il nous regarde jamais dans les yeux, idem pour tout ceux qui lui parle le psychologue que j'avais vu m'avait dit qu'il avait peur du monde extérieur mais ça il avait 3 ans j'ai l'impression que mon fils n'est pas heureux, pourtant nous l'aimons énormément, il a tout ce qu'il veut même trop surement
Lilly44
Débutante

(28 ans, NANTES • 7 messages)

Ya pleins de choses à essayer, les psy ne vous donne pas des "exercices" ? - vous lui donnez une feuille avec un tableau, ce qu'il aime dans sa vie, ce qu'il n'aime pas, ce qu'il voudrait changer, ce qu'il voudrait améliorer - un journal intime pour se confier - un moment dans la semaine (toujours le même) soit avec papa, soit avec maman (ça peut être une semaine l'un, une semaine l'autre) mais un moment où il est seul avec le parent et un endroit neutre (parc, balade, sortie, un endroit qui favorise la communication), il sentira que vous prendrez du temps seulement pour lui sans téléphone sans le petit frère, lui tout seul il y a pleins de choses à essayer, je ne connais pas la situation donc je ne peux pas dire grand chose mais ce que je vois, c'est un petit garçon qui a besoin d'attention et qui n'arrive pas à bien s'exprimer. Il était gardé par qui jusqu'à ses 3 ans ? il s'entend bien avec son petit frère ?
SARAHb53650
Débutante

(38 ans, BOISSY ST LEGER • 12 messages)

il n'a été gardé que par moi, grossesse très compliqué, il est né à 8 mois de grossesse par la suite, à l'ecole car il est rentré en maternelle à 2 ans et demi on m'a dit qu'il avait 1 peu de retard en motricité par rapport au autre mais lui savait compter juqu'à 100,connaissait ses couleurs et avait 1 vocabulaire de grand, il ne se plaisait qu'avec des adultes par rapport à son petit frère, c'est lui qui nous a demandé s'il pouvait avoir un petit frère car il en avait marre d'etre tout seul avant son frère, nous étions très fusionnel voir trop (c'est ce qu'avait dit le psy) et le jour ou j'ai accouché et que je suis parti 3 jours à la maternité, il m'en a beaucoup voulu de l'avoir laisser, pourtant je lui avais expliqué, il dormait quand je suis parti, je lui ai dit que je partais il m'a dit oui mais devait encore dormir donc du coup, il m'en a voulu je pense (il avait 7 ans et demi)
Lilly44
Débutante

(28 ans, NANTES • 7 messages)

La fusionnalité est dû au fait qu'il était constamment avec vous je pense. ça ne m'étonne pas, par rapport à ce que vous décrivez que votre enfant ait été gardé que par vous. Il se sent "mal" à l'école alors qu'il est très intelligent mais ça n'a rien à voir car un enfant peut être très intelligent sans aller à l'école. Votre enfant a toujours été à vos côtés et du jour au lendemain, il se retrouve avec pleins d'enfants et le seul adulte qui est là, il doit le partager avec toute la classe. ça a dû être très dur pour lui, le principal est que vous puissiez en parler, si vous voyez qu'il s'énerve, qu'il se tourne les mains ou qu'il fait des mimiques, vous toucherez un "point sensible". Vous vous êtes peut-être déjà dit que ça venait de là mais est-ce que vous l'avez dit à votre enfant ? Ce petit garçon s'est peut-être dit elle "m'abandonne" toute la journée, puis il a compris que vous reveniez le chercher chaque soir. Il lui a fallu du temps pour comprendre ça et quand il l'a bien assimilé, vous repartez 3 jours dans son dos. Biensûr, vous n'y êtes pour rien car vous l'aviez prévenu etc mais dans sa tête, il ne devait pas voir ça comme ça. Lui avez vous déjà dit "tu sais, je comprend que ça a été difficile pour toi l'école car tu n'avais jamais été avec autant d'enfants d'un coup, tu devais laisser ta maman toute la journée, je sais que ça a été difficile pour toi mais tu sais aussi que je t'aime et que je revenais toujours te chercher tout comme je reviendrais toujours te chercher maintenant". Pour vous, c'est "normal", vous le savez mais lui, il ne sait pas que vous le comprenezet c'est important qu'il l'entende. Vous pouvez aussi lui parler de la naissance du petit frère, revenir sur cette période et lui expliquer maintenant qu'il est bien en âge de comprendre. Votre enfant réagit exactement à l'âge où votre deuxième enfant va aller ou entre à l'école, au même âge où lui a rencontrer des difficultés, il vous met en garde ! Avez-vous déjà essayé de communiquer avec lui par l'écriture ? Tout le monde sait que les parents, c'est chiant quand ça parle, on n'a pas envie de les écouter, surtout à dix ans =)
SARAHb53650
Débutante

(38 ans, BOISSY ST LEGER • 12 messages)

je ne pense pas qu'il soit mal à l'ecole, il aime y aller, il m'a meme demandé de manger à la cantine avec ses copains, ça va faire 2 mois qu'il y mange, avant je le recupèrais les mimiques oui je me rapèle d'un truc ou ça fait pas si longtemps qu'il le fait, il mange tous ses cols de tee shirt, je ne sais pas pourquoi le seul problème qui a à l'ecole c'est l'ecriture et le soin de ses copies,tout ce qui est encore de la motricité il écrit trop vite,il fait tout trop vite
Lilly44
Débutante

(28 ans, NANTES • 7 messages)

L'écriture c'est loin d'être un soucis, il n'a que 10 ans. Nombreux sont les enfants qui écrivent "mal" selon les professeurs car ce n'est pas l'écriture officielle mais c'est son écriture et si c'est celle là et bien, c'est très bien, combien de médecins ont une écriture quasi illisible tellement ils écrivent vite ... Concernant la vitesse, si c'est un enfant stressé, ça s'explique, de plus, les enfants intelligents prennent un tel goût à faire un exercice qu'ils se dépêchent de le finir, d'autres se dépèchent pour finir et faire autre chose mais le principal est qu'il le fasse enfin je pense

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Du bio pour bébé, c'est
Découvrez les photos de la communauté Baby