Envie de bb 3 mais déjà débordée par 2

2 messages • créateur : Fazi

Fazi
Fazi
Bonjour, J'ai 2 filles de 3 et 1 an. Passer de 1 a 2 est un boulversement organisationnel et je n'ai toujours pas retrouver un rythme de croisière malgré une diminution de mon temps de travail. Pourtant, même si je suis stressée et souvent plus nerveuse et donc plus invivable qu'avant, l'envie d'avoir un 3 ème reste présente mais toujours avec la peur de ne pas arriver à tout gérer alors. Mon mari pour le moment s'arrête à 2; Je peux le comprendre. C'est lui qui se fait engueuler pour tout et pour rien quand je pête les plombs. Mais moi, je n'arrive pas à me dire définitivement que dans l'avenir il ne pourrait pas y avoir un 3ème ou même un 4ème enfant. J'ai toujours dit 2 ou 4 est-ce pour cela ? Pourtant quand j'en parle à mon entourage, ils me disent que je suis folle. La vie actuelle n'est pas adaptée pour une famille de plus de 2 enfants, les hôtels en vacances, les voitures, notre appart, il faudrait tout revoir en grand et si je dois arrêter de travailler pour pouvoir m'occuper d'eux convenablement ce sera impossible financièrement. Quand je suis raisonnable, je me dis qu'ils ont tous raison, j'ai du mal a rester zen avec 2 alors plus... Est-ce parce que je n'ai pas d'horaire fixe, parce que même si l'heure du couché est fixée entre 20 et 20h30, nous n'avons pas une vie hyper régulière vu que j'ai un horaire de travail variable. Suis-je trop perfectionniste comme me dit parfois mon mari, 'je met la barre trop haute' ? Et du coup je suis éternellement insatisfaite. Je suis à l'affut du moindre écart, et je me sent stressée par la moindre désobéissance. Qu'en pensez-vous? Comment avoir de nombreux enfants bien élevés, obéissants quand on a que 2 mains pour tout faire et 2 yeux pour tout voir et avoir encore un peu de temps pour soi? J'admire ma grand-mère qui en a eu 13, et ceux qui aujourd'hui en ont plus de 2... Comment font les parents pour se faire obéir d'un regard, ou sans devoir élever la voix. J'ai beau essayer d'expliquer les choses, j'ai l'impression par moment qu'on ne m'entend que quand je me fâche ou que j'isole. Mais quand on est pas chez soi, c'est pas aussi simple, on ne peut quand même pas quitter tout parce qu'un enfant n'écoute pas nos demandes comme arrêter de jouer sur les fauteuils, et autres bêtises d'enfants. Heureusement, j'ai pas les filles les plus difficiles qu'il soit, mais quand elles sont fatiguées ou têtues, comment être ferme sans crier ou frapper, sans s'énnerver et se faire écouter? Aujourd'hui mon problème est vraiment là, mon stress fait monter mon agressivité et je dois sans cesse me surveiller pour ne pas regretter un geste d'énnervement. Jusqu'ici, je contrôle mon agressivité ( à la maison) en criant un coup ou en empoignant ma fille pour l'isoler, mais mon mari lui reçoit les critiques verbales ou mes pleurs quand je déborde. En public, je me contrôle un peu plus en me disant que je ne suis pas chez moi et donc que je ne peux pas faire un scandale mais je bout plus à l'intérieur. Si elle exagère la remarque viendra des autres et en général ça a plus de poids. Mon mari a moins de problème, il est plus calme et il ne discute pas, souvent il fait diversion. On n'a pas le même seuil de tolérance non plus. Il passe moins de temps avec elles que moi aussi. Mais c'est comme dit mon mari moi qui me voit comme une mère qui n'a pas d'autorité sereine. Car nos filles sont appréciées partout et souvent considérée comme calmes et gentilles. Donc, je dois me déstressée et comme dit ma maman laché du lest! Quelqu'un a-t-il eu le même soucis un jour ? Comment faire pour retrouver une attitude zen ? Merci. Fazi
Jess02
Jess02
Bonjour Fazi, Je pense qu'effectivement tu te mets la bare trop haute. Je suis tout a fait d'accord qu'un enfant ne peux pas tout faire mais bon d'un autre cote tu ne peux pas tout lui interdire nonplus! J'ai lu un livre qui dissait que bien souvent on donnait beaucoup plus d'attentions aux choses négatives que nos enfants font que les possitifs car cela on les trouve "normal"! Ca m'a fait parfois ouvrire les yeux! Je pense que dans ton cas ca pourrait t'aide car je pense que tu percois les choses que t'es filles font trop negatif. Enfin je ne veux pas juge car je ne connais pas toute la situation mais j'espere peut etre pouvoir peut etre un peu te rassure comme je me suis rassure en lissant ce livre. Par exemple, je me dissais que j'allais essaye de laisse ma fille se deshabiller seule au soir des qu'on monte... au debut elle commencait a jouer dans les chambres a la place d'alle dans la salle de bain et se deshabiller et parfois je m'enervais et la punissait en lui dissant qu'elle n'aurait pas droit a son histoire avant d'alle dormire. Le livre dissait de voir les choses differament et de prendre le temps de t'assoire pres d'elle, d'en faire un jeu en dissant et maintenant que ce qu'on doit faire ha enleve les chaussettes,etc. Hé bein ca marche! Et a chaque chose qu'elle fait je lui dissait qu'elle fessait ca super bien et qu'elle etait une grande fille he bein elle etait super fiere! Resultats des courses elle est fiere de montre qu'elle sait se deshabiller et commence a vouloir s'habille. J'avoue que c'est pas tout les jours aussi rose et parfois je dois recommence a m'assoire avec elle et lui redonne a chaque pas un compliment et que parfois elle essaye meme d'alle rejouer mais ca c'est surtout quand elle est crevee. Un autre exemple qui m'avait aide a relativise c'est quand un enfant renverse quelquechose pas se dire mais enfin il le fait expres ou quoi, il m'enerve mais de simplement se dire mais enfin il a 1 ans il n'y peux rien ce n'est pas encore de son age et de lui explique qu'il doit faire attention. Je pense que cette maniere de voir les choses pourrait deja un peu te calmer et peut etre te rassure sur la venue d'un troisieme...

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Selon vous, avoir un enfant à 40 ans ou plus...
Découvrez les photos de la communauté Baby