il a 7 ans et il veut mourrir......

3 messages • créateur : AURELIEL52431

AURELIEL52431
Débutante

(36 ans, FABREGUES • 44 messages)

Le pere est Français et moi Québecoise. Nous habitions en France, et enceinte de 7 mois, j'avais un immence besoin de revenir chez nous, d'accoucher chez nous, de voir ma mere et mes amies. Alors, on déménage....Tout va pour le mieux. Mon mari aimait beaucoup le Québec, et il était très exité à l'idée de vivre ici. Alors, pas de probleme. Nous avons du travail tous les deux et en principe, tout était parfait. Mais, notre malheur commence. Mon mari je met à boire de plus en plus, puis perd son travail. Il a donc encore plus de temps pour boire. La tention monte au fil des mois. POur faire une histoire courte, un soir que je suis à l'extérieur, il laisse le petit(18 mois) seul et décide de sortir. A 3hrs du matin, il se fait arrêter par la police en état d'ébriété et passe le reste de la nuit au poste. Vers 5.30hrs il le laisse partir et rentre en taxi à la maison, et se couche. Quand je suis arrivé à la maison, vers 9.30hrs le petit pleurait dans sa bassinette et l'autre soul mort, dormait. Nous ne nous sommes pas séparer tout de suite. Il est allé à quelque rencontre des AA. Mais, c'était vraiment pas pour lui qu'il y allait. C'était pour rester avec nous. Alors, résultat quelques mois plutard nous étions séparé. Il a trouvé un travail dans une autre ville et a l'occasion je lui laissais notre fils. Mais, je le suivais de près et je n'étais jamais loin. Son co-locataire, me dit quelques semaines plus tard, que mon garcon n'est pas en sécurité quand il vient voir son pere. La, ca été fini. J'ai téléphoné immigration en leur disant que je ne le parrainais plus. Il a du partir très vite. Résultat, à cause de ma décison, mon fils à plus son pere. Il ne l'a pas vue pendant 4 ans. Biensure mon ex lui téléphonait à l'occasion, genre 7-8 fois dans l'année. Et de temps en temps on recevait une carte postale. Rien de plus. Il y a quelques mois, il est venu nous rendre visite. Il a passé 3 semaines avec nous. Résultat, avec le temps, je me rend compte que mon fils n'est plus le meme. J'ai l'impression que rien le rend heureux. Il me dit que personne l'aime, il se chamaille avec tout le monde, il n'écoute plus aucune consigne , ni à la maison, ni à l'école ni au camps d'été , il trouve tout ennuiyant, quand on lui parle, on est chanceux s'il nous répond. Mais le pire, c'est la semaine dernière, il me dit : " Je veux mourrir moi, comme ca je vais etre tranquille !" Je suis presque morte à ce moment la. Nous avons parler beaucoup. iL m'A dit que c'était pas vrai, mais bon, moi ca ne part pas de ma tete. J'ai consulté, nous avons avoir de l'aide, mais, ca fait tellement mal.
FLORENCEF57700
Active

(35 ans, TRAZEGNIES • 61 messages)

Chère Lili, La phrase de votre enfant est terrible, mais même si comme il le dit, elle n'était pas vraie, il faut la tenir comme un réel appel au secours. Je vous félicite d'avoir eu le courage de revenir chez vous, même si de là ont commencé les ennuis. Mais au moins, ici vous n'ètes pas seule. Félicitations aussi pour votre acceptation à être suivis, ce n'est pas toujours évident. Mon fils a 6 six ans et je suis divorcée. J'ai donc dû passé aussi par quelques discussions nécessaires à notre bon équilibre à tous les deux. Il faut tout expliqué à votre petit garçon, sans forcément rentré dans les détails, mais pour qu'il connaisse votre histoire. Du début (parce que c'est important aussi) jusqu'à la fin. Sans dénigrer son père (ne jamais rendre négatif l'autre parent malgré les griefs que l'on peut ressentir), il faut malgré tout lui apprendre par des mots simples que votre situation actuelle est quand même arrivée par les agissements de son papa. Mais il faut le faire avec des mots simples et tranquillement. Pour qu'il digère sereinement ce que vous venez de lui dire. Les enfants peuvent comprendre dans la mesure où tout celà paraît "presque naturel". Il est parfaitement normal qu'il se sente "baladé" entre vous deux. Pas évident de jongler avec les parents, surtout quand l'un est très loin. Faites-le appeler son papa dès qu'il le souhaite, lui proposer même parfois de le faire pour raconter une journée particulière où tout simplement une émotion qu'il ressent. Il y a quelque temps, je me souviens que mon fils m'a appelé du portable de son papa, avec lequel il était au zoo, pour juste me dire qu'il était à côté des tigres ! Voilà, ce jour là, j'étais loin de lui pour partager cette joie toute simple, mais il a pu le faire parce que son père n'a pas hésité à accepter sa demande de m'appeler. Je fais de même quand c'est dans l'autre sens. Le principal étant qu'il se sente aimé par vous deux, à chacun votre manière. En revanche, si vous vous appercevez que votre fils déprime ou change quand il a vu son père (ce qui est somme toute logique puisque tant de questions doivent découlées de cette rencontre), alors il faut en parler avec lui mais aussi avec son père. Parce qu'il ne faudrait pas non plus, que le fait de le voir, soit plus négatif pour votre fils que positif...
FLORENCEF57700
Active

(35 ans, TRAZEGNIES • 61 messages)

Chère Lili, La phrase de votre enfant est terrible, mais même si comme il le dit, elle n'était pas vraie, il faut la tenir comme un réel appel au secours. Je vous félicite d'avoir eu le courage de revenir chez vous, même si de là ont commencé les ennuis. Mais au moins, ici vous n'ètes pas seule. Félicitations aussi pour votre acceptation à être suivis, ce n'est pas toujours évident. Mon fils a 6 six ans et je suis divorcée. J'ai donc dû passé aussi par quelques discussions nécessaires à notre bon équilibre à tous les deux. Il faut tout expliqué à votre petit garçon, sans forcément rentré dans les détails, mais pour qu'il connaisse votre histoire. Du début (parce que c'est important aussi) jusqu'à la fin. Sans dénigrer son père (ne jamais rendre négatif l'autre parent malgré les griefs que l'on peut ressentir), il faut malgré tout lui apprendre par des mots simples que votre situation actuelle est quand même arrivée par les agissements de son papa. Mais il faut le faire avec des mots simples et tranquillement. Pour qu'il digère sereinement ce que vous venez de lui dire. Les enfants peuvent comprendre dans la mesure où tout celà paraît "presque naturel". Il est parfaitement normal qu'il se sente "baladé" entre vous deux. Pas évident de jongler avec les parents, surtout quand l'un est très loin. Faites-le appeler son papa dès qu'il le souhaite, lui proposer même parfois de le faire pour raconter une journée particulière où tout simplement une émotion qu'il ressent. Il y a quelque temps, je me souviens que mon fils m'a appelé du portable de son papa, avec lequel il était au zoo, pour juste me dire qu'il était à côté des tigres ! Voilà, ce jour là, j'étais loin de lui pour partager cette joie toute simple, mais il a pu le faire parce que son père n'a pas hésité à accepter sa demande de m'appeler. Je fais de même quand c'est dans l'autre sens. Le principal étant qu'il se sente aimé par vous deux, à chacun votre manière. En revanche, si vous vous appercevez que votre fils déprime ou change quand il a vu son père (ce qui est somme toute logique puisque tant de questions doivent découlées de cette rencontre), alors il faut en parler avec lui mais aussi avec son père. Parce qu'il ne faudrait pas non plus, que le fait de le voir, soit plus négatif pour votre fils que positif...

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Faut-il allonger le congé de paternité comme en Norvège d'après vous ?
Découvrez les photos de la communauté Baby