je me sens coincée...

5 messages • créateur : ELISABETHM21168

ELISABETHM21168
Débutante

(32 ans, MATZENHEIM • 30 messages)

Bonjour, j'ai 30 ans et je suis mariée depuis 2 ans avec un homme avec qui j'étais depuis 6 ans (et officiellement avec qui je suis toujours!). Tout allait parfaitement bien! on était très proche, pratiquemment jamais d'enguelade, on faisait des projets de maison, de bb... Il parlait d'enfant beaucoup + que moi. Moi, j'ai voulu attendre de finir mes études, de m'installer dans mon boulot et je voulais profitter de notre vie à 2 parce qu'il a beaucoup été en deplacement à l'étranger avant et après notre mariage. L'été dernier, je me suis décidée avec lui à arrêter la pillule et je suis tombée enceinte en novembre. Entre temps, on a acheté une maison qui nous plaisait à tous les 2. Aujourd'hui, ça fait 7 mois que je suis enceinte et on ne vit plus ensemble. Je me suis aperçue vers mon 3e mois qu'il était + distant avec moi, pas attentif, on n'échangeait plus, il était toujours triste alors que j'étais heureuse de l'avoir annoncé à notre entourage. J'étais malheureuse. Je lui en ai parlé et il s'est mis a pleuré en me disant qu'il devrait aussi être heureux masi qu'il n'y arrivait pas, sans savoir vraiment pourquoi. Il avait l'impression d'être spectateur de sa propre vie, qu'il n'avait peut être fait que "répondre aux critères de la société" cad avoir un boulot, une femme, une maison, un enfant et que ce n'était peut-être pas vraiment ce qu'il voulait... Rester sous le même toit dans ces conditions ne m'était plus supportable, il est donc parti chez ses parents. Aujourd'hui, il admet avoir des choses à regler dans sa tête, qu'il ne pourra faire que seul, mais aussi qu'il s'est laissé distancé de moi et que la seule chose qui lui apparait envisageable est que nous nous separions. Il est heureux de devenir papa mais notre vie ensemble ne lui semble plus envisageable... il m'a aussi annoncé qu'en fait, il n'aaliat pas bien déjà qd je lui ai dit que j'étais enceinte mais qu'il pensait que ça llait aller mieux après, que ce n'était qu'un passage à vide. Quand je m'en suis rendue compte, il était trop tard pour un avortement, j'ai tout fait pour me montrer compréhensive envers lui mais il semblait et il semble toujours rester sur ses idées. Autour de moi, les gens (et même mon gyneco) me disent qu'à la naissance, souvent il se produit un déclic et que l'homme peut se rendre compte de ce qu'il a et de ce qu'il pourrait perdre et chager tout à fait de point de vue. Aujourd'hui, je me raccroche à cette date buttoir. En attendant, je me sens en position d'attente d'un hypothétique retournement de situation en me rendant compte que je n'ai aucun choix. Il faut que je sois forte pour ma fille à venir, j'ai été compréhensive, je l'ai bousculé, menacé, mais je ne peux pas savoir ce qui se passe dans sa tête quand il ne se l'explique pas lui même! Suis je la seule à qui cela arrive? on ne trouve pas beaucoup de littérature sue ce genre de situation. Aussi si qq'un a vécu ce genre de chose avec son mari ou son ami, faites m'en part, je ne sait plus quoi penser... merci d'avance
admina69541
Passionnée

(814 ans, WATERMAEL BOITSFORT • 74319 messages)

salut ton histoire m attriste d autant plus que moi j ai vecu une histoire similaire mais j espere que ca s arrangera pour toi j ai vecu avec un homme mais j ai concu avent le mariage mais d un commun accord mais quand mon ventre a commence a pousse il a commence a repousser la date du mariage jusqu a ce que j ai eu sept mois de grossesse je ne voulais pas accouche toute seule alors je lui ai dit ou tu m epouse ou je m enfui enfin un chantage qu il a cede nous nous sommes marié mais instalé ensemble il faisait tout pour me montrer que c est moi qui voulais ce mariage pas lui j en ai eu assez on s est separe a la naissance du bebe car il etait tout fou du bebe mais pas de moi alors je me suis dit je ne vais pas rester en menage juste pour le bebe dans un climat pareil notre separation ne l a affecte mais il demandais quand meme a coucher encore avec moi mais je lui ai dit ou tu me veux mon coeur et mon corp ou tu laisse tout tomber aujourd hui j ai refais ma vie lui pas j en conclu que c est le mariage qui ne l a pas plus il est un bon papa je ne saurai te donner de conseille mais je pense que s il est vraiment pertube il peut consulter ou encore voir si le probleme est vraiment la grossesse car le mien l ex ne voulais pas se sentir lier sinon pense a toi a ton bebe et sache que meme si le papa est absant ta petite fille t apporte plein de bonheur tu vas donner la vie bonne chance
ELISABETHM21168
Débutante

(32 ans, MATZENHEIM • 30 messages)

Merci Tina pour ta réponse. j'avoue que je n'avais pas pensé à cette eventualité: qu'il soit fou de l'enfant mais pas ou plus forcement de moi. Qd les gens me parlent de "déclic" à la naissance, je pensais que c'était dans le sens positif pour le couple, pas seulement envers l'enfant car je sais déjà qu'il l'aimera cette enfant. C'est à n'y rien comprendre... Mon gynéco me dit que la société d'aujourd'hui et la revolution feminine a peut être destabilisé les hommes de notre génération! On est des "super femmes" des "super maman", des "super femme d'intérieur", on ne ressemble plus aux femmes d'avant où l'homme avait un role et une position bien defini envers sa femme. Selon lui, les hommes auraient beaucoup moins de repères que leurs pères. Il ne pourrait qu'à peine prendre exemple sur leur propre père parce que notre situation de femme n'est plus du tout la même. Nous ne sommes plus des femmes au foyer Bref, pour le moment, j'ai choisi d'avoir le moins de contact possible avec lui. J'ai même refusé qu'il revienne chez nous le dernier mois de ma grossesse. C'est peut être parce que pour l'instant je ne pense pas à mon accouchement et que je n'ai pas (encore) peur ou parce que je pense lui faire les pieds et que je souhaite qu'il revienne pour moi avant tout et non pas pour se donner bonne conscience. Même après 4 mois de dégradation de notre relation, j'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive. On verra bien... Liz
CECILEC38862
Confirmée

(32 ans, ALBIGNY SUR SAONE • 1989 messages)

Bonjour Liz, Ton histoire est bouleversante... Je ne suis pas dans ton cas, je ne peux donc pas t'apporter d'expérience mais simplement un regard extérieur. Dans ton témoignage, j'ai senti ta souffrance mais aussi celle de ton mari. Il me donne l'impression d'un homme perdu. La venue du bébé semble être arrivée à un moment où il se posait déjà des questions sur sa vie (comme on s'en pose tous à certains moment de sa vie), simplement le bébé est venu accentué tout ça. Il t'a dit qu'il pensait avoir un pb a réglé seul... Je pense en effet que quelque chose de son histoire vient de remonter à la surface l'empêchant d'avancer avec toi. Simplement quand il dit seul, je pense que cela veut dire "tu n'y es pour rien" et non pas : je te laisse tombé. Il semble submergé par qqch qui le dépasse, aller voir un psy pourrait l'aider (il y va peut être d'ailleurs). Je sais qu'avec le bébé ton attention s'est recentrée sur sa venue... mais je suis sûre que ton mari t'aime encore, c'est simplement qu'il est dans l'incapacité de s'occuper de toi et du bébé pour le moment. Ta situation est très difficile, mais je pense qu'en lui laissant la porte ouverte et en restant présente pour lui, malgré la difficulté que ça implique tu as des chances de le retrouver. Je te souhaite tout le courage dont tu vas avoir besoin, d'être entourée... et de te fier à ce que tu connais de ton mari et non de ce que les autres en disent. Amicalement,
ELISABETHM21168
Débutante

(32 ans, MATZENHEIM • 30 messages)

Merci Cécile pour ton soutien Je me rends bien compte de sa souffrance. Je connaissais ses réticences envers les psy mais j'ai réussi à le pousser à aller en voir un. Malheureusement, ça n'a pas été fructuant. La psy a bien senti ses réticences et lui a dit qu'il n'était pas près pour commencer un travail, c un peu decevant... Aujourd'hui, c vrai que je me recentre sur ma fille à venir mais ça me permet aussi de ne plus être en attente vis à vis de lui. Du coup, je peux le voir sans m'effondrer et sans avoir besoin de 2 jours pour m'en remettre. Il est passé recupéré des affaires à la maison, on a parlé de choses pratiques. Plus d'une fois il a pleuré devant moi mais je n'ai pas cherché à savoir pourquoi. Il m'a proposé de revenir les derniers jours de ma grossesse pour que je ne sois pas seule et pour qu'il puisse m'emmener le moment arrivé. Cette fois, j'ai accepté. Je lui ai même proposé qu'on aille boire un verre ensemble un soir. Après tout, s'il y a encore des sentiments entre nous, ce sera peut être le moyen de se redecouvrir. Il pourra aussi peut-être constater qu'il est encore bien en ma compagnie, qu'on peut echanger, discuter, passer des moments agréables. Il a accepté que l'on se voit, rajoutant que ça lui fait plaisir de me voir. Ce sera peut être l'occasion de se rapprocher, de se redecouvrir en passant + de temps ensemble (voire même + que qd on vivait sous le même toit!) et si, malgré tout, après la naissance de ma fille, il tient toujours à ce que l'on se sépare, au moins, ce sera en bons termes. J'ai une amie qui a à peu près vécu la même chose. Il n'était pas question de grossesse mais bien d'une crise "d'adolescence" de osn ami. Ca a été dur, ils se sont séparés mais ils se voyaient qd même regulièrement. Au final, ils se sont redecouvert et il lui a refait la cour! Après un an de recul, elle me dit que ça a renforcé leur couple et que c encore mieux qu'avant. Je suis loin d'en être là ! et rien n'est sur mais ça me permet d'y croire. Ma porte lui reste ouverte... Je n'ai de toute façon plus grand chose à perdre, pour l'instant ça peut difficilement être pire... je verrai bien! A bientot

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
Que pensez-vous de la nouvelle loi interdisant aux assistantes maternelles de porter le voile ?
Découvrez les photos de la communauté Baby