pour ou contre la fessée ?

87 messages • créateur : celine3814

Didounoah
Active

(25 ans, ETOILE SUR RHONE • 286 messages)

je trouve la comparaison avec ton mari est hors propos, ton mari n'a pas un rôle d'éducation envers toi donc c'est incomparable !ensuite, je ne trouve pas que la fessée n'ait qu'une utilité défoulatoire puisque quand je fesse mon fils je prend le temps de mesurer ce que je fais avant de réagir, et ça ne lui fait pas mal par contre ça le vexe. Je ne dresse pas mon enfant, je l'élève, et je ne me suis jamais sentie en echec dans cette mission même au moment de donner la fessée ! en revanche j'ai des amies qui sont contre la fessée d'une manière particulièrement prononcée et elles se sentent ELLES démunies face à leurs enfant qui n'ont que faire de leur explication qu'elles s'épuisent à donner 15 fois par jour et toujours pour les même choses... je ne dis pas que tous ceux qui sont contre la fessée sont dépassés par leurs enfants, j'essaye juste de démontrer que la fessée n'est pas nécessairement un echec
Alors tu dis vouloir éduquer ton fils en le vexant ? Je suis contre toute forme de violence, que ce soit la violence physique ou verbale. Et je ne suis pas du tout démunie... faut juste apprendre ou trouver les bons outils.Et pour celles qui refusent d'entrer dans le cycle de l'humiliation et qui comprennent l'intérêt de valoriser l'enfant pour lui donner confiance en lui et prônent la coopération, je conseille vivement de lire les ouvrages d'Isabelle Filliozat.
pour moi la fessée n'est pas une forme de violence ! et oui je vexe parfois mon fils, mais de là à dire que "j'élève mon fils en le vexant" il y a un pas à ne surtout pas franchir (ceci étant dit, il a deux ans et ce n'est arrivé que deux fois qu'il se prenne une fessée) si je puis me permettre de donner mon-avis-très-personnel-sans-juger-personne-et-sans-critiquer-qui-que-ce-soit je crois que gronder et punir les enfants (et j'inclue aussi la fessée) ce n'est certes pas agréable sur le moment (je ne connais aucun parent équilibré qui prend plaisir à fesser son enfant) mais c'est aussi les aider ! à l'école, la maitresse criera quand l'enfant fera une bêtise, quel choc pour lui s'il n'a jamais été habitué et en société aucune personne ne rusera et cherchera à trouver "les bons outils" pour réussir à obtenir quelque chose de cette personne ! malheureusement la réalité de la vie c'est que c'est pas tous les jours facile, que ça ne se passe pas toujours comme on veut, que parfois on doit obéir sans poser de question (les patrons, les autorités, les lois etc) et je pense (je dis bien JE PENSE donc ça n'engage que moi) qu'il est plus difficile pour un enfant qui n'a jamais été confronté à tout cela de s’intégrer en collectivité, et plus largement dans la société. Pas impossible, certes, mais un peu plus compliqué. donc en gros pour moi être ferme, élever la voix, ne pas hésiter à réagir proportionnellement à ce qu'on reproche à l'enfant ce n'est pas agréable sur le moment mais c'est quand même bon pour lui au final, c'est lui inculquer les bases de la vie en société (et même de la vie tout court) ! en tout cas je ne considère pas mon fils comme une petite chose fragile, je pense qu'il est capable d'apprendre et de comprendre enormement de choses et j'estime que c'est de mon devoir de lui donner les armes pour s'en sortir plus tard, et pour moi trop le protéger, chercher des arrangements et des compromis ce ne sont pas les bonnes armes voila mon point de vue
yaclano
Active

(40 ans, CANEJAN • 282 messages)

moi l'idée de résoudre un 'problème' ou de répondre à une 'difficulté' via une attitude plutôt 'radicale' (qu'est la fessée) me dérange je ne sais pas si c'est un bon modèle ou un bon exemple pour l'enfant est-ce qu'il ne risque pas non plus plus tard de réagir tout aussi radicalement quand il sera face à une difficulté ou un conflit ?
Didounoah
Active

(25 ans, ETOILE SUR RHONE • 286 messages)

moi l'idée de résoudre un 'problème' ou de répondre à une 'difficulté' via une attitude plutôt 'radicale' (qu'est la fessée) me dérange je ne sais pas si c'est un bon modèle ou un bon exemple pour l'enfant est-ce qu'il ne risque pas non plus plus tard de réagir tout aussi radicalement quand il sera face à une difficulté ou un conflit ?
je pense également que c'est un risque si cette méthode est utilisée avec excès, que l'enfant se prend un tape sur les fesses à la moindre occasion ! en fait je fais une différence radicale entre une éducation qui tourne autours de la fessée et une éducation dans laquelle on insère la fessée comme méthode de punition ! mais de mon point de vue ce n'est pas un risque si la fessée est distribuée avec parcimonie et que l'enfant à bien conscience de ce qu'on lui reproche. Je pense qu'une fessée, lorsqu'elle est méritée, aide les enfants à se représenter clairement les limites. Concrètement, je répond mal à maman je me fais rappeler à l'ordre; je vide le placard à gâteau et je tartine toute la cuisine de pâte à tartiner je me fais carrément gronder; je jette le chat par la fenêtre je me prend une fessée donc je comprend que répondre à maman ce n'est pas bien mais que ce n'est pas un acte monstrueux, en revanche je prend conscience que jeter le chat par la fenêtre c'est réellement quelque chose d'atroce. Donc je comprend qu'il faut éviter d'être désagréable et de mauvaise humeur, mais par contre faire du mal a autrui je ne l'envisage même plus bon évidemment c'est très simpliste tout ce que je dis, si c'était aussi simple élever des enfants ne poserait aucun problème mais c'était juste pour aller jusqu'au bout de mon idée et expliquer pourquoi je pense que la fessée peut être une solution adaptée à certaines situation !
heliann
Active

(21 ans, VITROLLES • 110 messages)

je pense qu'il ne faut rien exagérer. je me suis pris pas mal de baffes étant plus jeune, ce n'est pas pour autant qu'aujourd'hui je tape tout le monde envers et contre tout. c'est comme tout il faut en user mais pas en abuser.
soso9847
soso9847
Tous les professionnels de l'enfance sont contre, ça ne vous fait pas douter ? ça n'en fera pas des enfants violents forcément, mais avec une drôle d'idée de l'éducation....
Pour moi, les professionnels sont contre parce qu'ils vont sortir toute une théorie mais dans la pratique qu'en est-il réellement ? La question du sujet était "pour ou contre" donc pour ne pas blablater des heures sur le sujet, on dit qu'on est "pour" car on donnerait à notre enfant une fessée pour le punir d'une grosse bêtise. Le but du forum est que chacune puisse s'exprimer librement en répondant au thème du sujet proposé...ni plus ni moins...et cela dans la bonne entente si possible
soso9847
soso9847
je trouve la comparaison avec ton mari est hors propos, ton mari n'a pas un rôle d'éducation envers toi donc c'est incomparable !ensuite, je ne trouve pas que la fessée n'ait qu'une utilité défoulatoire puisque quand je fesse mon fils je prend le temps de mesurer ce que je fais avant de réagir, et ça ne lui fait pas mal par contre ça le vexe. Je ne dresse pas mon enfant, je l'élève, et je ne me suis jamais sentie en echec dans cette mission même au moment de donner la fessée ! en revanche j'ai des amies qui sont contre la fessée d'une manière particulièrement prononcée et elles se sentent ELLES démunies face à leurs enfant qui n'ont que faire de leur explication qu'elles s'épuisent à donner 15 fois par jour et toujours pour les même choses... je ne dis pas que tous ceux qui sont contre la fessée sont dépassés par leurs enfants, j'essaye juste de démontrer que la fessée n'est pas nécessairement un echec
Alors tu dis vouloir éduquer ton fils en le vexant ? Je suis contre toute forme de violence, que ce soit la violence physique ou verbale. Et je ne suis pas du tout démunie... faut juste apprendre ou trouver les bons outils.Et pour celles qui refusent d'entrer dans le cycle de l'humiliation et qui comprennent l'intérêt de valoriser l'enfant pour lui donner confiance en lui et prônent la coopération, je conseille vivement de lire les ouvrages d'Isabelle Filliozat.
pour moi la fessée n'est pas une forme de violence ! et oui je vexe parfois mon fils, mais de là à dire que "j'élève mon fils en le vexant" il y a un pas à ne surtout pas franchir (ceci étant dit, il a deux ans et ce n'est arrivé que deux fois qu'il se prenne une fessée) si je puis me permettre de donner mon-avis-très-personnel-sans-juger-personne-et-sans-critiquer-qui-que-ce-soit je crois que gronder et punir les enfants (et j'inclue aussi la fessée) ce n'est certes pas agréable sur le moment (je ne connais aucun parent équilibré qui prend plaisir à fesser son enfant) mais c'est aussi les aider ! à l'école, la maitresse criera quand l'enfant fera une bêtise, quel choc pour lui s'il n'a jamais été habitué et en société aucune personne ne rusera et cherchera à trouver "les bons outils" pour réussir à obtenir quelque chose de cette personne ! malheureusement la réalité de la vie c'est que c'est pas tous les jours facile, que ça ne se passe pas toujours comme on veut, que parfois on doit obéir sans poser de question (les patrons, les autorités, les lois etc) et je pense (je dis bien JE PENSE donc ça n'engage que moi) qu'il est plus difficile pour un enfant qui n'a jamais été confronté à tout cela de s’intégrer en collectivité, et plus largement dans la société. Pas impossible, certes, mais un peu plus compliqué.donc en gros pour moi être ferme, élever la voix, ne pas hésiter à réagir proportionnellement à ce qu'on reproche à l'enfant ce n'est pas agréable sur le moment mais c'est quand même bon pour lui au final, c'est lui inculquer les bases de la vie en société (et même de la vie tout court) ! en tout cas je ne considère pas mon fils comme une petite chose fragile, je pense qu'il est capable d'apprendre et de comprendre enormement de choses et j'estime que c'est de mon devoir de lui donner les armes pour s'en sortir plus tard, et pour moi trop le protéger, chercher des arrangements et des compromis ce ne sont pas les bonnes armesvoila mon point de vue
c'est à nous à mettre les limites à nos enfants, leur inculquer des règles et une fessée ou mettre au con
soso9847
soso9847
moi l'idée de résoudre un 'problème' ou de répondre à une 'difficulté' via une attitude plutôt 'radicale' (qu'est la fessée) me dérange je ne sais pas si c'est un bon modèle ou un bon exemple pour l'enfant est-ce qu'il ne risque pas non plus plus tard de réagir tout aussi radicalement quand il sera face à une difficulté ou un conflit ?
je pense également que c'est un risque si cette méthode est utilisée avec excès, que l'enfant se prend un tape sur les fesses à la moindre occasion ! en fait je fais une différence radicale entre une éducation qui tourne autours de la fessée et une éducation dans laquelle on insère la fessée comme méthode de punition ! mais de mon point de vue ce n'est pas un risque si la fessée est distribuée avec parcimonie et que l'enfant à bien conscience de ce qu'on lui reproche. Je pense qu'une fessée, lorsqu'elle est méritée, aide les enfants à se représenter clairement les limites. Concrètement, je répond mal à maman je me fais rappeler à l'ordre; je vide le placard à gâteau et je tartine toute la cuisine de pâte à tartiner je me fais carrément gronder; je jette le chat par la fenêtre je me prend une fessée donc je comprend que répondre à maman ce n'est pas bien mais que ce n'est pas un acte monstrueux, en revanche je prend conscience que jeter le chat par la fenêtre c'est réellement quelque chose d'atroce. Donc je comprend qu'il faut éviter d'être désagréable et de mauvaise humeur, mais par contre faire du mal a autrui je ne l'envisage même plusbon évidemment c'est très simpliste tout ce que je dis, si c'était aussi simple élever des enfants ne poserait aucun problème mais c'était juste pour aller jusqu'au bout de mon idée et expliquer pourquoi je pense que la fessée peut être une solution adaptée à certaines situation !
exactement, je suis tout à fait d'accord avec toi
C@h
Je suis assez d'accord avec les derniers posts, il ne faut tout de même rien n'exagérer, une fessée ne fait pas de nous des parents qui "battent" leur enfant. Certes, elle doit être donnée avec une explication et avec parcimonie. Mais ne prétendons pas non plus n'importe quoi. Une fessée donnée pour un motif n'a rien de comparable avec le gamin qui se fait frapper à tout bout de champs sans raison. Du coup, je suis POUR la fessée. (Puisque c'est le sujet du débat) Même si elle ne doit pas être donnée en premier lieu. Ah et n'oublions pas que ce n'est qu'un débat où nous donnons notre avis, cela ne signifie pas que nous jugions les méthodes d'éducations des autres mamans. Zen, donc !
Helomars
Helomars
désolée hein, mais taper un enfant, même si c'es pas souvent, même si c'est une petite fessée, c'est quand même de la violence et l'enfant la ressent comme telle. Sinon, quel est l'interet de la fessée pour vous ? La différence avec une punition classique ? c'est bien que ça passe par de la violence physique non ? Je pense que vous avez peur de passer pour maltraitant donc vous précisez que c'est pas de la violence mais... je pense surtout que l'enfant ne fait pas le rapport, enfin ça depend de l'age bien sur, je parle pour ma fille d'a peine deux ans, entre casser une verre par exemple et se prendre une fessée. elle ne voit pas le lien de cause a effet. elle fera plus la bétise parce qu'elle aura peur de vous, pas parce qu'elle se dit que c'est mal de casser un verre. et ce n'est pas ce que je veux que ma fille ressente a mon egard...
Didounoah
Active

(25 ans, ETOILE SUR RHONE • 286 messages)

désolée hein, mais taper un enfant, même si c'es pas souvent, même si c'est une petite fessée, c'est quand même de la violence et l'enfant la ressent comme telle. Sinon, quel est l'interet de la fessée pour vous ? La différence avec une punition classique ? c'est bien que ça passe par de la violence physique non ?Je pense que vous avez peur de passer pour maltraitant donc vous précisez que c'est pas de la violence mais...je pense surtout que l'enfant ne fait pas le rapport, enfin ça depend de l'age bien sur, je parle pour ma fille d'a peine deux ans, entre casser une verre par exemple et se prendre une fessée. elle ne voit pas le lien de cause a effet. elle fera plus la bétise parce qu'elle aura peur de vous, pas parce qu'elle se dit que c'est mal de casser un verre. et ce n'est pas ce que je veux que ma fille ressente a mon egard...
Alors ça, c'est totalement faux ! mon fils n'a absolument pas peur de moi et je te confirme que la dernière fois qu'il s'est prit une fessée il a TRES bien compris pourquoi puisque maintenant quand il passe à proximité de ce pourquoi il s'était pris une fessée il pointe du doigts et me dit "non peux pas" ! les enfants ne sont pas idiots ils comprennent très très très bien les choses Ensuite tu affirme que taper un enfant c'est une violence et que l'enfant le ressent comme tel mais ceci est ton point de vue et personnellement je ne le partage pas ! ensuite que veux dire cette phrase "je pense que vous avez peur de passer pour maltraitant donc vous précisez que ce n'est pas de la violence mais..." serais-tu en train d'insinuer que nous sommes des parents maltraitants

Envie de répondre ? Il suffit juste de se connecter ou de s'enregister.

Sondages et débats
L'appel à la grève dans les crèches :
Découvrez les photos de la communauté Baby