Avoir un bébé après l’arrêt de la pilule

Ça y est, c’est décidé : « j’arrête ma pilule pour avoir un bébé ! ». Mais à quel moment l’arrêter ? A-t-elle réduit ma fécondité ? Combien de temps à attendre avant de tomber enceinte ? On vous répond.


Avoir un bébé après l’arrêt de la pilule

Après avoir pris la pilule pendant plusieurs années, il est normal de se poser toutes sortes de questions et de se demander combien de mois après l’arrêt du contraceptif ce bébé tant désiré sera en route…

Plusieurs facteurs rentrent en compte.

Attendre le retour de mon cycle naturel avant un essai bébé

Premier point important, l’arrêt de la pilule doit se faire à la fin de la plaquette en cours.

Une fois la pilule arrêtée, les ovaires "se réveillent" petit à petit, reprenant ainsi leur fonction jusqu’à leur terme : l’ovulation. Parallèlement dans l’utérus, face à l’absence de pilule, la muqueuse qui le tapisse va alors reprendre sa croissance en vue d’une nidation prochaine.

Note : selon les femmes la première ovulation qui suit l’arrêt de la pilule peut survenir normalement ou être décalée, ce qui peut provoquer un retard de règles.
De plus, le retour du cycle normal peut parfois prendre quelques mois en fonction de votre organisme.

Plusieurs cas de figure :
- Les ovaires sont insensibles au réveil : vous n’aurez pas vos règles durant une période variable. Il s’agit le plus souvent d’un phénomène passager, spontanément résolutif.

- Les ovaires se réveillent doucement : vos règles peuvent survenir de façon irrégulière et imprévisible (en avance ou retard) sans garantie d’ovulation. Ne fabriquant d’abord que des oestrogènes, sans production de progestérone.

- Les ovaires se réveillent rapidement : vos règles surviendront chaque mois, 14 jours après l’ovulation.

En règle générale, il n’y a pas vraiment de délai à respecter avant de tenter de faire un enfant. Toutefois, le retour du cycle normal peut prendre quelques mois.

Ma prise de pilule a-t-elle réduit ma fécondité ?

Normalement, prendre la pilule sans interruption n’aurait aucune influence sur la fertilité. Vous pouvez tomber enceinte sans problème après la prise de pilule. A condition, bien sûr, d’avoir arrêté la pilule en fin de plaquette. Des règles artificielles apparaîtront, puis un nouveau cycle naturel se mettra en place, avec une possibilité de fécondation dès la première ovulation.

La pilule ne détériore aucunement les ovaires ni aucun autre organe. La femme retrouve donc, dans un temps variable, les ovaires qu’elle avait avant de démarrer sa contraception. Avec un fonctionnement parfait ou insuffisant, selon ce qu’ils étaient déjà.

Combien de temps avant de tomber enceinte ?

Etant donnée que vos cycles menstruels ont été gérés artificiellement pendant un certain temps, votre corps a peut-être besoin de quelques mois pour rétablir ses cycles naturels. D'ailleurs, les premiers cycles après l'arrêt de la pilule peuvent être anarchiques, et vous pouvez saigner un peu en dehors de vos règles.

Le maître mot : soyez patiente. Nous ne sommes pas toutes pareils : certaines femmes sont enceintes dès qu'elles arrêtent la pilule (même après des années de contraception), tandis que d'autres doivent attendre pendant des mois.

Ne vous découragez pas !

Quand s’inquiéter ?

Avant 6 mois d'essais infructueux, on considère souvent qu'il n'y a aucune raison de s'inquiéter.

Le tout, c’est de ne pas se mettre la pression.

Sachez Mesdames, que seulement 50% des femmes, en dehors de tout problème, tombent enceintes au bout de 6 mois.

Mais, et l’on vous comprend, l’impatience et l’envie de maximiser vos chances sont au rendez-vous !

N’hésitez pas à vous entourer du corps médical, même si l’aide apporté ne consiste qu’en simples explications ou une mise en confiance sur la normalité de la situation.

En revanche, s’il semble que le problème soit une difficulté de reprise de fonctionnement ovarien après arrêt de la pilule, une aide médicale d’induction d’ovulation pourra être employée.

Par ailleurs, sachez que l’arrêt de la pilule peut vous provoquer différentes sensations : joie, angoisse, excitation ou encore appréhension. Tachez de vous relaxer, soyez détendue. Car plus vous le serez, plus vous favoriserez vos chances de conception. Tandis que l'inquiétude et le surmenage diminuent les chances de fécondation.