La fécondation : les différentes étapes pour tomber enceinte

Découvrez tout ce qu'il faut savoir pour qu'une femme tombe enceinte y compris avec les différentes étapes de la fécondation.


fécondation

Faire un bébé est une savante alchimie entre amour et acte sexuel. C'est dans une atmosphère particulière, empreinte de bonheur et de complicité, que doivent se passer les rapports sexuels. Ils seront à l'origine de la conception d'un petit être humain, et sont nécessaires pour tomber enceinte. Mais pour cela, il faut qu'il y ait ce qu'on appelle, la fécondation.

Qu'est-ce que la fécondation ?

Lorsque le gamète mâle, le spermatozoïde, et le gamète femelle, l'ovule, se rencontrent, on peut parler de fécondation. Il s'agit d'une fusion entre ces 2 gamètes, qui va permettre de créer une cellule unique, l’œuf à l'origine de l'embryon. Cependant, tout n'est pas si simple, c'est uniquement possible pendant la période de fécondité chez la femme. Autrement dit, cette fusion ne peut uniquement avoir lieu lors de l'ovulation.

Le parcours des spermatozoïdes vers l'ovule

Au moment de l'éjaculation dans le vagin, des millions de spermatozoïdes vont tenter de se frayer un chemin vers l'ovule. Contrairement à elle, ils sont mobiles et sont en mesure de se déplacer. La glaire cervicale, c'est-à-dire la barrière protectrice de l'utérus, va se modifier afin de faciliter leur passage. Il est important de préciser que cette action n'est que possible pendant l'ovulation. Cependant, elle ne va pas laisser passer tous les spermatozoïdes. En effet, seulement 1 % d'entre eux vont parvenir à entrer dans la partie centrale de l'utérus, appelée la cavité utérine.

Par la suite, ils vont remonter jusqu'aux trompes, et l'on peut compter entre 100 et 200 gamètes mâles parcourant les quelques centimètres restants avant le gamète femelle. On compte entre 13 et 15 centimètres. Un seul spermatozoïde va réussir à rencontrer l'ovule, expulsé de son follicule. Lors de la rencontre, il va percer la membrane extérieure, pour ensuite s'introduire dedans. Le passage va se refermer, empêchant ceux qui le suivaient de continuer leur chemin. C'est précisément à ce moment que la fécondation peut avoir lieu.

La migration de l’œuf vers l'utérus

Les chromosomes des 2 gamètes vont fusionner quelques heures après la fécondation pour former une seule et même cellule, l’œuf. Sur un espace de 3 à 4 jours, il va migrer vers l'utérus, en faisait le voyage opposé des spermatozoïdes. C'est le 5e jour après la fécondation, que l’œuf, l'ovule fécondé, arrive dans l'utérus. Une fois sur place, il va se promener à l'intérieur, dans la cavité utérine, jusqu'à ce que la paroi utérine soit en mesure de l'accueillir.

La nidation, quelques jours après la fécondation

La période féminine ayant lieu entre le premier jour des règles et le début des suivantes, autrement appelé le cycle menstruel, va s'interrompre. En d'autres termes, avec la fécondation, l'équilibre hormonal va changer. La nidation est la période où l'ovule fécondé s'implante dans l'endomètre, une muqueuse tapissant l'intérieur de la cavité utérine. L’œuf va s'y coller, et va voir son enveloppe se diviser en 2 tissus.

D'une part, le premier tissu va creuser à l'intérieur de l'endomètre une cavité afin que l’œuf puisse se loger dedans. D'autre part, le second tissu va fournir des cellules, qui seront nécessaires à la constitution de cette cavité. L’œuf va donc pouvoir s'engloutir à l'intérieur.

Durant la nidation, le placenta s’installe et va avoir un rôle principal. Au moment de l'implantation de l’œuf, le corps de la future mère va secréter des anticorps. Toutefois, afin de défendre le futur embryon, le rôle du placenta va être de neutraliser ces anticorps. Ainsi, l’œuf va pouvoir se prolonger son développement, et le début de la grossesse va bel et bien avoir lieu.