FIV, le régime méditerranéen pour plus de chance de réussite

Selon une étude récente, les femmes suivant un régime de type méditerranéen auraient plus de chance d’obtenir une fécondation in vitro (FIV) réussie. BabyFrance vous explique. 


FIV, le régime méditerranéen pour plus de chance de réussite

Avant-hier, la revue Human Reproduction a publié une étude de plusieurs chercheurs grecs, traitant des facteurs favorisant les FIV à succès. Cette recherche, portant sur 244 femmes ayant subi une fécondation in vitro (FIV) à Athènes, nous montre que les femmes de moins de 35 ans ayant adopté ce fameux régime 6 mois ont obtenu de meilleurs résultats après la procédure.

Attention cependant, pas de solution miracle ! Il est simplement question ici d’une corrélation et non pas d’un lien de cause à effet : le régime méditerranéen peut aider, oui, mais il ne suffit pas à lui seul !

On savait déjà que le régime alimentaire avait un impact sur la fertilité et que certains aliments avaient des effets bénéfiques sur la reproduction. On savait également que le régime méditerranéen, qui se caractérise par la consommation abondante de légumes, fruits, céréales, huile d’olive, etc., possède de nombreux bienfaits pour la santé. Mais l’idée est ici qu’expérimenter ce régime pendant un laps de temps assez long avant une fécondation in vitro (FIV) augmenterait les chances d’avoir un bébé, et qui plus est en bonne santé.

Côté chiffres, cela signifie que les femmes concernées (donc de moins de 35 ans, n’étant pas obèse et ayant mangé en suivant le régime méditerranéen) ont « 65 à 68% de chances en plus de mener une grossesse à terme avec succès rapport à celles qui n’ont pas autant respecté un régime méditerranéen » !

Les chercheurs expliquent les implications de leur étude : « Les résultats suggèrent qu’une modification du régime alimentaire et une meilleure conformité au régime méditerranéen pourraient augmenter les chances d’une grossesse fructueuse et d’un bébé en bonne santé pour les femmes bénéficiant d’une fécondation in vitro (FIV) »

Alors au final, on en pense quoi ? « Le message à retenir, c'est qu'on doit encourager les femmes désireuses d'améliorer leur fertilité à suivre un régime sain comme le régime méditerranéen », a également commenté l'un des auteurs de l'étude, Nikos Yiannakouris de l'université Harokopio d'Athènes.