Obésité et grossesse : faut-il s'inquiéter ? Quels sont les risques ?

Quand on souffre d'obésité, tomber enceinte est plus difficile, et la grossesse nécessite alors un suivi régulier afin de limiter les complications.


obésité et grossesse

Obésité et grossesse : est-ce compatible ?

L'obésité est un état de surpoids aggravé. On parle d'obésité lorsqu'il existe un surplus de poids. Lorsqu'on calcule son indice de masse graisse, on parle de surpoids lorsque cet indice se situe en 25 et 30. Au-delà de 30, il s'agit d'obésité.

L'obésité résulte la plupart du temps de l'ingestion d'un nombre de calories supérieures à celui qu'exige l'organisme. Les calories en excès sont stockées sous forme de graisses et constituent l'excédent de poids. Chez une femme qui souhaite avoir un enfant, l'obésité peut engendrer un certain nombre de complications et va nécessiter un suivi médical régulier.

L’objectif n’est pas de favoriser la perte de poids au cours de la grossesse mais plutôt de surveiller la prise de poids en développant de nouvelles habitudes alimentaires saines et pratiquer une activité physique régulière.

Quelles sont les complications ?

Les complications liées à l'obésité lors de la grossesse sont :

Obésité et grossesse : quels sont les risques pour bébé ?

Le surpoids chez la femme enceinte peut également entraîner des complications pour le fœtus :

  • La macrosomie fœtale
  • Les risques de mort in utéro et de prématurité sont plus élevés
  • Le bébé peut aussi avoir des complications pendant l’accouchement comme la dystocie des épaules (déformation des épaules quand bébé est trop volumineux et ne peut donc pas sortir)
  • Plus de risques de développer des malformations congénitales des organes génitaux ou des systèmes digestifs et nerveux.
  • Un IMC maternel élevé a un véritable impact génétique sur le fœtus. Effectivement, il est responsable du surdéveloppement de la graisse chez bébé qui pourra entraîner un surpoids ou une obésité dans les années à venir.

Quelles sont les solutions ?

Pour obtenir le poids idéal pour tomber enceinte, il faut s'installer dans une nouvelle routine en mettant en place un régime adapté à soi.

Au cas où vous êtes en surpoids et pas encore enceinte, vous pouvez adopter un régime classique hypocalorique, en privilégiant la viande blanche, les fruits et les légumes et en bannissant les sucres raffinés. Vous perdrez plusieurs kilos en quelques semaines seulement, assez pour revenir à un IMC en dessous de 24.

La problématique du surpoids pendant la grossesse doit d’être discutée avant, pendant et après l’accouchement avec des professionnels de la santé : médecin généraliste, sage-femme, infirmier, diabétologue, ... Ils permettront ainsi d’apporter des réponses aux questions. Ils trouveront aussi des solutions afin de limiter les risques associés à ce surpoids.