Tatouage enceinte : est-ce compatible avec la grossesse ?

Se faire un tatouage alors qu'on attend un bébé n'est pas une démarche raisonnable, et est fortement déconseillé. Connaissez-vous les risques encourus ?


Tatouage enceinte risque

Le tatouage est, à ce jour, fort répandu à travers le monde. Les femmes en sont de plus en plus friandes. Et qui dit "premier  tatouage", dit second... On y prend vite goût. Et l'envie d'en refaire un autre, plus personnel encore, est tentant. Mais les femmes enceintes doivent-elles aussi céder à cette attraction ? Certes non, il vaut mieux patienter quelques mois. On vous explique pourquoi.

Tatouage : une prise de risque inutile

Se faire tatouer enceinte n’est pas sans risques. Même si la grande majorité des tatoueurs sont de vrais professionnels et ne badinent pas avec l’hygiène, le risque d’infection n’est jamais complètement écarté. Et se soigner enceinte est toujours plus compliqué. En effet, si la stérilisation des instruments n'est pas bien réalisée, il est fort possible de transmettre des virus et des maladies infectieuses. Comme par exemple, des hépatites ou le VIH à la future maman et par voie sanguine au bébé.

L’état de grossesse est particulier et la peau d’une femme enceinte peut réagir différemment sous l'influence des hormones. Une allergie est toujours possible.

Par ailleurs, se faire tatouer est un moment un peu douloureux. L’appréhension ressentie à ce moment-là peut générer un stress que bébé ressentira. Les femmes peuvent également être plus sujettes à la fatigue et donc plus vulnérables au stress pendant la grossesse. En théorie, le processus de tatouage, qui dure plusieurs heures, est susceptible de déclencher la contraction d'une femme au cours du second trimestre.

Parfois, en pleine séance de tatouage, certaines personnes réagissent vivement : étourdissements ou évanouissements. La plupart des tatoueurs ne veulent pas risquer de voir des femmes enceintes s'évanouir dans la cabine.

Une gêne pour certains actes médicaux

Plus important, un tatouage peut gêner certains gestes médicaux lors de l’accouchement. La plupart des anesthésistes refusent de pratiquer une péridurale si la maman porte un tatouage en bas du dos. Ils craignent que l’aiguille qui traverse le tatouage n’emporte de minuscules particules d’encre susceptibles de provoquer une infection.

Enfin, si le tatouage est situé près du pubis, il sera une gêne en cas de césarienne. De surcroît, il risque de se trouver traversé par une cicatrice.

Gardez aussi à l'esprit que sous l’effet de la prise de poids, votre tatouage peut se déformer. Et ça, ce n’est pas très glamour !

Tatouage au henné : est-ce dangereux ?

Que vous soyez enceinte ou non, les tatouages ​​au henné temporaires peuvent être aussi très dangereux, surtout s'ils sont mélangés à certains produits, tels que le PPD (p-phénylènediamine) pour améliorer leur couleur ou rester plus longtemps sur la peau.
 
Les tatouages temporaires peuvent aussi provoquer de l'eczéma, de l'urticaire et des allergies. Dans le pire des cas, un œdème de Quincke peut apparaître et vous pourriez recourir à une hospitalisation.
 
Si vous décidez tout de même de vous faire tatouer enceinte, avant de passer le cap, vérifiez d'abord les ingrédients du produit et vérifiez que le mélange est orange (et pas noir). Comme avec les colorants capillaires ou tout autre colorant, il est recommandé de faire un petit test sur la peau pour voir si des effets indésirables se produisent.