Masque de grossesse : quelle est son origine et comment l'éviter ?

On parle souvent de masque de grossesse lorsqu'on est enceinte. Mais quelle est son origine et est-il possible de l'éviter ? On vous dit tout !


masque de grossesse

L'origine de cette dépigmentation de la peau

Lorsqu'on est enceinte, on fabrique beaucoup d'hormones, ce qui engendre une augmentation de production de mélanine.

C'est lorsque vous vous exposez au soleil sans protection, que ce masque risque d'apparaître. En effet, les hormones jouent un rôle sur les pigments qui sont responsables du bronzage.

On reconnaît le masque de grossesse par des petites taches brunes sur le visage. En général, cela peut apparaitre vers le 6ème mois. On remarque une tendance plus courante chez les brunes, mais les blondes ne sont pas exclues.

Comment éviter un masque de grossesse ?

Une fois contracté, le masque de grossesse n'est pas possible à enlever. En effet, on ne sait rien faire pendant la grossesse. Cette affection dermatologique peut être comparé à la ligne brune de grossesse, où il faut simplement patienter jusqu'à la fin de la grossesse.

Cependant, vous pouvez éviter que celui-ci ne s'aggrave en évitant les expositions au soleil. En effet, tout au long de votre grossesse, il sera important de mettre une crème solaire avec un indice très fort. De plus, porter un chapeau avec des bords larges est conseillé.

Appliquez également quotidiennement des crèmes hydratantes préventives que vous trouverez en pharmacie. Il existe de nombreuses crèmes "anti-taches" qui sont enrichies d'actifs qui empêchent la montée de mélanine.

Attention : les produits à base d'alcool, comme votre parfum, peuvent favoriser l'apparition de taches lorsque vous êtes au soleil.

Remarque : si votre masque persiste après l'accouchement, consultez un dermatologue qui pourra vous prescrire des pommades qui dépigmentent ou encore des peelings à l'acide glycolique pour les cas les plus graves.

Pour finir, il est important de rester vigilante, car même si vous n'êtes plus enceinte, le risque de récidive lors d'une nouvelle grossesse est possible.