Tout sur la sexualité pendant la grossesse

La grossesse est un moment bien particulier dans la vie d'un couple. Les changements du corps, en plus des hormones et des angoisses, ont un impact sur la sexualité durant toute cette période. Alors comment bien les vivre? Quels en sont les risques? Comment éviter les petits désagréments?


Tout sur la sexualité pendant la grossesse

La libido

La grossesse aura un impact sur la libido. Chez certains, celle-ci sera décuplée par les hormones, le corps de leur femme et l'envie de partager des moments intenses avant l'arrivée de bébé. Mais chez d'autre, la grossesse peut aussi remettre en cause ces instants, générer des doutes et des peurs, comme celle de la pénétration ou qu'un orgasme provoque une fausse couche. 
S'il n'y a aucune complication de grossesse et que donc le col de l'utérus est bien fermé, le rapport sera sans danger. Les orgasmes provoqueront de petites contractions mais seront sans risque également. Cependant, il peut arriver qu'en cas de complication, et de façon plus générale vers la fin de la grossesse, une sage-femme ou le gynécologue déconseille les rapports, surtout parce que le col de l'utérus sera ou risque d'être ouvert.
Plus spécifiquement à la libido, généralement le deuxième trimestre est une période plus facile notamment parce qu'elle coïncide avec la disparition des nausées du premier trimestre et se situe avant les désagréments du troisième trimestre, du fait notamment du gros ventre. Il faut surtout ne pas culpabiliser parce que vous n'avez pas envie. Cela reviendra et si ce sont les angoisses qui perturbent votre vie intime, parlez-en entre vous et avec votre médecin pour vous rassurer et avoir des conseils avisés.

Astuces pour avoir des rapports agréables

Les bouleversements hormonaux provoquent de nombreux désagréments qui jouent directement sur votre vie sexuelle, comme la sécheresse vaginale ou les mycoses. Ces derniers peuvent facilement être résolus par traitement ou application d'un gel adapté à la grossesse. Ensuite, il existe des moyens d'adapter les rapports à votre nouveau physique, en étant sur le côté par exemple ou bien par une variante de la position du missionnaire. C'est surtout à vous de trouver la position qui vous convient le mieux et donc n'hésitez pas en à tester des différentes ! 

Les risques

Il faut bien entendu garder une protection contre les MST, d'autant plus que certaines peuvent affecter le foetus, et le contaminer au cours de son développement, en provoquant des malformations ou un avortement spontané ou au moment de l'accouchement. Protégez-vous donc à chaque rapport ou bien si vous savez que votre partenaire est atteint d'une infection, même bénigne. 
Quant au fait de savoir si oui ou non les rapports peuvent provoquer un accouchement prématuré, suivez surtout les conseils de votre médecin et si vous rencontrez des complications, posez-lui directement la question pour être fixée. Par exemple, le placenta praevia contre-indique totalement les rapports pendant la grossesse, car il s'agit d'une mauvaise implantation du placenta. Dans cette situation, il faudra attendre la naissance de bébé.

Photo : http://images.agoramedia.com