Les mythes autour du sexe et de la grossesse

Babyfrance revient sur les principales idées reçues concernant le sexe pendant la grossesse, et fait le tri entre les vraies et fausses croyances !


Les mythes autour du sexe et de la grossesse

Faire l’amour peut être douloureux pour le bébé

Cette idée est absolument fausse, les rapports sexuels n’heurtent pas bébé ! Le bébé étant protégé par l’utérus et bercé dans le liquide amniotique, il est préservé du monde extérieur. Il n’y a donc aucun risque de lui faire mal ou de le blesser pendant l’amour. Au contraire, le bébé perçoit le bien-être de sa mère grâce à sa sécrétion d’endorphine, l'hormone du plaisir.

Faire l’amour déclenche l’accouchement

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la méthode du « déclenchement à l’italienne », qui consiste à faire l’amour pour accélérer la venue du bébé. Il est vrai que cette pratique peut effectivement accélérer la naissance grâce à une hormone contenue dans le sperme, la prostaglandine, qui stimule les contractions de la maman. Ainsi, l’orgasme masculin peut être un véritable coup de pouce en fin de grossesse !

Une libido doublée pendant la grossesse

Ce n’est ni faux, ni vrai ! La sexualité ne devient pas subitement extraordinaire seulement du fait de la grossesse. L’accentuation de la libido est à mettre en relation avec les décharges hormonales liées à la grossesse qui créent une excitation plus forte chez la future maman. Toutefois, ces décharges hormonales peuvent être inhibées par un contexte de stress, par rapport au couple par exemple. La libido exacerbée qu’on nous promet en cas de grossesse doit donc être relativisée.
Si la libido de la future mère est effectivement décuplée, ce n’est qu’au second trimestre que le couple pourra véritablement en prendre les mesures. Rappelez-vous simplement que le sexe pendant la grossesse, n’est pas forcément ni mieux, ni moins bien, il est simplement différent !

Retour de couches, combien de temps attendre après la naissance pour reprendre une activité sexuelle ?

Aucune règle à suivre concernant la reprise des relations sexuelles après l’accouchement. Seul mot d’ordre : à chacun son rythme ! N’oubliez pas de prendre votre temps, ne vous sentez pas pressés. Certains facteurs peuvent influer sur le retour de la sexualité, par exemple la fatigue, les douleurs post-partum ou les transformations du corps de la nouvelle maman. Parlez-en entre vous, discutez de vos envies avec confiance, et reprenez une activité sexuelle dans le calme et la douceur. Il est nécessaire de réapprendre le corps de l’autre, de s’ajuster et surtout de s’écouter. Pour finir, il est important de noter que de nombreuses femmes connaissent des sécheresses vaginales à cette période, alors on déculpabilise le couple, car cette sécheresse n’est pas forcément dû à un manque d’envie, et on utilise du lubrifiant !