Début de grossesse : les pertes blanches

Au début de la grossesse, il arrive que les pertes blanches deviennent une vraie angoisse pour les futures mamans. Pourtant, c'est un phénomène assez récurrent pendant la grossesse. Mais sont-elles inquiétantes ?


pertes blanches grossesse

Les pertes blanches, c’est quoi ?

Les pertes blanches ou leucorrhées, sont des secrétions qui proviennent du vagin ou du col de l'utérus. Elles correspondent à la glaire d'ovulation. Elles sont, comme leur nom l'indique, blanches et également inodores. Les pertes blanches sont d'une texture assez gluante. Une femme peut en avoir tout au long de sa vie hormonale : 

  • Avant l'arrivée des règles, la couleur peut être légèrement de couleur brune
  • Pendant la période d'ovulation. Sachez d'ailleurs que les pertes blanches aident les spermatozoïdes à monter vers l'ovule
  • Lors de la grossesse
  • A cause d'une infection
  • Pendant la ménopause

Elles sont parfois un peu dérangeantes, mais le processus est parfaitement normal. Par ailleurs, cela prouve, indirectement, que les organes génitaux fonctionnent correctement.

Pourquoi il y a une augmentation le premier mois de grossesse ?

Vous avez remarqué une augmentation de ces pertes blanches à partir de votre premier mois de grossesse ? Pas de panique ! Avec l'augmentation des hormones de grossesse, le renouvellement cellulaire est beaucoup plus efficace et donc, le vagin et le col de l'utérus vont produire plus de pertes blanches. Toutefois, il ne faut pas confondre les pertes blanches avec le bouchon muqueux - qui est le "bouchon" qui permet de fermer le col de l'utérus, et va se libérer quelques jours avant l'accouchement -.

Existe-t-il un moyen de les faire partir ? Que faire en cas de pertes blanches ?

Certes, de nombreuses femmes sont gênées par leurs pertes blanches, et les considèrent comme "sale". Mais ne vous inquiétez pas.  Cela est tout à fait naturel d’en avoir. Il n’existe pas à ce jour de traitements spécifiques. Ne cherchez pas à vous laver plus, à faire des douches vaginales ou à mettre des savons très parfumés, souvent trop acides pour la flore. Votre vagin est auto-nettoyant, justement grâce aux pertes blanches. Niveau confort, utilisez-donc des protèges-slip que vous pouvez changez en cours de journée, si vous ne souhaitez pas mouiller vos sous-vêtements. Surtout, portez des sous-vêtements en coton et évitez les vêtements trop serrés.

Quand dois-je m’inquiéter ?

Si vos pertes deviennent verdâtres et malodorantes, foncez chez le médecin ! Ce phénomène rare peut traduire une infection liée à un champignon. Ces pertes sont souvent accompagnées de démangeaisons ou de brûlures. Le traitement est assez simple : des ovules à insérer lors du coucher et en complément une crème local pour les deux partenaires. Rassurez-vous, toutes ces infections, qui peuvent provoquer ces pertes blanches, sont bénignes. Il suffit juste de les soigner à temps, et faire en sorte qu’elles ne reviennent plus.

Ultime recommandation : restez attentive, et consultez si vous estimez qu’il y a quelque chose d’anormal.