La grossesse: ce challenge émotif

On connaît le bonheur de la grossesse, mais on ne met pas souvent en lumière l'émotion (intense) que cela représente pour les futures mamans !


grossesse, hormones, changement d'humeur, inquiétude, futur maman, émotions

Pendant les 9 mois que dure la grossesse, la future maman est confrontée à tout un tas d'émotions. Ses humeurs varient dans une même journée, des plus agréables et excitantes au plus inquiétantes et terrifiantes. La grossesse est parfois idéalisée pour n'évoquer que les meilleurs moments. Mais cela peut s'avérer un moment inquiétant pour certaines femmes.

Le rôle des hormones pendant la grossesse

Les hormones produites pendant la grossesse sont présentes en grosses quantités pour assurer le bon développement du fœtus. Elles peuvent néanmoins avoir une incidence sur l'humeur de la femme enceinte.

Si les œstrogènes provoquent cet effet euphorisant, la progestérone a quant à elle un effet sédatif. Certaines femmes seront plus sensibles à la production de progestérone qu'à celles des œstrogènes d'où une humeur plus irritable.

Un changement de statut

Etre enceinte, c'est aussi se poser mille et une question concernant le changement d'identité qui s'opère de femme à maman. Ainsi la future maman peut s'interroger sur de multiples sujets :

  • La transformation du corps. Un ventre qui s'arrondit, une poitrine qui augmente et un après-accouchement qui influe aussi sur le corps de la femme.
  • La peur de ne pas se sentir à la hauteur : vais-je pouvoir m'occuper du bébé ?
  • La peur de l'inconnu : comment se déroule l'accouchement ? Est-ce que ça fait mal ? Dois-je choisir la péridurale ? Et la césarienne alors ?
  • La peur pour le bébé : est-ce qu'il va bien ?
  • Le stress lié aux complications de la grossesse : prématurité, malformations, diabète, pré éclampsie, fausse-couche... et si ça m'arrivait ?

Des solutions pour éviter la dépression 

Dans de rares cas, la personne peut être amenée à ne plus savoir gérer ses émotions et à développer un état dépressif. Une prise en charge psychologique sera alors nécessaire. Cependant, il ne faut pas généraliser. Les mamans gèrent différemment le défi de la maternité et des petites astuces peuvent permettre de ne pas se laisser submerger.

La première étape est d'en parler à son entourage : se sentir écoutée et soutenue est rassurant pour la future maman. Pratiquer une activité peut aussi être un très bon moyen de chasser les idées noires. Faites ce qui vous fait du bien (marcher, aller à la piscine, lire un bon livre ou regarder un film...). De même, les cours de préparation à la naissance peuvent permettre de répondre aux interrogations des femmes enceintes et de dédramatiser en attendant le jour J.