Éviter un accouchement prématuré : les précautions à suivre

Un accouchement prématuré est un risque à ne pas négliger. En suivant quelques conseils, vous pouvez éloigner cette menace.


accouchement prématuré

De nos jours, on entend de plus en plus de futures mamans raconter qu'elles ont été mises au repos pour éviter un accouchement prématuré. Dans la plupart des cas, tout rentre dans l'ordre pour bébé. Tant mieux, mais comment éviter un accouchement prématuré ? Voici les précautions à suivre pour que cela ne se produise pas...

Un suivi médical régulier

Faites-vous bien suivre et ce, de façon régulière et sérieuse, par un médecin expérimenté et compétent. Il saura détecter les signes avant-coureurs d'un accouchement prématuré : béance du col de l'utérus, grossesse multiple, etc.

Limiter les efforts

Modérez vos activités dès votre 6ième mois de grossesse: Bébé grandit à une vitesse extraordinaire et il vous “pompe” beaucoup d'énergie; Alors il est temps de ralentir vos sorties, vos courses par ci et par là car votre muscle utérin est soumis à de rudes épreuves.

Ces petits tiraillements que vous ressentez dans le bas ventre pourraient vite se transformer en contractions. Evitez de rester trop longtemps debout et de parcourir des distances folles à pied.

Accouchement prématuré : en cas de contractions ?

Si vous ressentez des contractions régulières pendant plusieurs heures d'affilée, rendez-vous sans tarder à l'hôpital. On vous examinera, vous mettra sous monitoring pour s'assurer que tout va bien et au besoin, on vous prescrira des médicaments anti-contractions jusqu'à ce que vous ayez atteint le cap des 36 semaines. En effet, c'est la date où bébé n'est plus considéré comme un grand prématuré.

Accouchement prématuré : en cas de fièvre ?

Enfin, si vous souffrez d'une forte montée de fièvre, rendez-vous également chez votre médecin car elle peut provoquer des contractions ou faire souffrir bébé in utero.