Accouchement : après 10 fausses couches, elle donne naissance à une petite fille !

Donner naissance à un bébé après 10 fausses couches, c'est presque un miracle !


Accouchement : après 10 fausses couches, elle donne naissance à une petite fille !

Toujours garder espoir ! C’est peut-être la leçon à retenir de cette belle histoire qui s’est déroulée au Pays de Galles, en Grande-Bretagne. Sarah et Mark Brennan, 36 et 35 ans, ont eu la joie immense de mettre au monde leur petite fille Eryn, née à 33 semaines de grossesse. Un petit bébé de 1,67 kilo qui nait… après 10 fausses couches !

Car aucune des grossesses de Sarah na jamais dépassé les 12 semaines... Pour ce couple dont l'histoire est raconté dans le Daily Mail, tout espoir était (presque) perdu d’avoir un jour un bébé. Sarah est sur le point de s’inscrire sur une liste d’attente pour bénéficier d’une FIV, lorsque qu’elle apprend qu’elle est enceinte.

Cette nouvelle leur apporte beaucoup de joie. Mais vu le passé de Sarah, tout n’est pas si simple... Après un voyage en Egypte, premières contractions et première alerte ! Heureusement, la grossesse se poursuit. « Nous ne pouvions plus arrêter nos larmes. Nous étions en mille morceaux ! Même l'échographe pleurait ! », se souvient Sarah, après cette échographie.

Un accouchement prématuré

Ils apprennent par la suite qu’ils attendent une petite fille. Mais dès la 29ème semaine, Sarah perd les eaux et souffre du syndrome de Braxton Hicks : de violentes contractions la secouent et la font terriblement souffrir. Les médecins ont peu d'espoir mais la petite puce s’accroche : son cœur continue de battre.

Après deux semaines d’hospitalisation, tout le monde rentre à la maison. Finalement, le bébé pointe le bout de son nez, un peu en avance, à 33 semaines de grossesse : Sarah doit accoucher en urgence, par césarienne. Sa petite fille doit être prise en charge immédiatement pour pallier à des problèmes respiratoires.

Au bout de 5 heures, elle peut enfin la prendre dans ses bras ! « Nous étions si heureux, si je devais conseiller quelqu’un qui vit la même chose, je lui dirais à quel point il est important de ne pas perdre espoir », raconte la jeune maman.