Fausse couche: comment la reconnaitre ?

Tout avait si bien commencé... vous aviez découvert avec joie que vous étiez enceinte. Et puis, le rêve d'un bébé s'écroule ! Ça n'était pas le bon moment... Prêtez attention aux signes d’une fausse couche !


Fausse couche

La fausse couche est un arrêt naturel de la grossesse. Cela n'est pas du fait de la maman. Une grossesse sur cinq se termine ainsi, dans la plupart des cas (+ de 80%) les toutes premières semaines de la grossesse.. On peut s'en attrister bien sûr, mais on ne doit en aucun cas se culpabiliser.

Fausse couche : l'avortement spontané

Bien que naturelle, la fausse couche est un événement traumatisant physiquement et psychologiquement.

Elle se manifeste le plus souvent par des pertes de sang abondantes et par des douleurs dans le bas-ventre dues à des contractions utérines. Parfois, c'est le médecin qui constate, lors d'une échographie, l'absence des battements du cœur et de mouvements actifs.

On parle de fausse couche ou d'avortement spontané quand la grossesse s'interrompt avant que le fœtus ne soit viable, c'est-à-dire avant la vingtième semaine qui suit la conception (après la 20ème semaine, on parle de mort in utero).

C'est un évènement bien évidemment triste. Mais elle doit être perçue comme un accident salutaire qui évite la poursuite d'une grossesse anormale.

Un saignement est-il toujours systématique ?

Les saignements restent le signal le plus fréquent pour annoncer qu'une fausse couche est en train de se produire. Il s'agit d'un écoulement de sang important, soudain et continu, avec des caillots et des fragments de tissus, souvent accompagné d'une douleur vive.

Si vous le pouvez, conservez les débris embryonnaires et présentez-les au médecin qui les examinera pour déterminer la cause de la fausse couche, via un examen macroscopique, microscopique, bactériologique et cytogénétique.

En cas de saignements, quelle qu'en soit la quantité, votre premier réflexe doit être invariablement : appeler d'urgence votre gynécologue, arrêter vos activités et vous allonger. Vous pouvez également vous rendre aux urgences de la maternité la plus proche ou celle que vous souhaitez.

Attention toutefois, un saignement accompagné de douleur peut annoncer tout autre chose, comme par exemple une grossesse extra-utérine. Heureusement, tout saignement n'aboutit pas à une fausse couche, il y a notamment :

  • les saignements anniversaires à la date des règles
  • un décollement placentaire partiel
  • un œuf jumeau en voie d'élimination
  • une fissure anale
  • une varice vulvaire

Mais encore les saignements post accouchement ou lochies, à surveiller !