Qu’est-ce qu’une grossesse hétérotopique ?

Ce rare cas de grossesse à risque est de plus en plus rencontré par les médecins. On estime que pour 1000 naissances, on trouve en moyenne une grossesse hétérotopique ou ditopique. Qu’est-ce que c’est ?


Qu’est-ce qu’une grossesse hétérotopique ?

Une grossesse hétérotopique ou ditropique, c’est quoi ?

Ce type de grossesse est défini par la coexistence d’une grossesse intra-utérine et d’une grossesse extra-utérine. C’est donc reconnu comme une grossesse gémellaire, avec une implantation dans l’utérus et une en dehors de l’utérus. La grossesse hétérotopique présente un risque important pour la vie de la mère. Elle met également en jeu la fertilité ultérieure de la mère, elle doit donc être détectée tôt. Dans tous les cas, la grossesse extra-utérine doit être interrompue. Par la suite, il est tout à fait probable que la grossesse intra-utérine se déroule sans problème, et même que la femme accouche par voie basse. Malheureusement, le cas contraire est également possible.

Quelles sont les causes ?

La nombre de ce type de grossesse est en augmentation ces dernières années. Cela s’explique en particulier par deux facteurs :

Le recours à la procréation médicalement assistée, comme la fécondation in vitro.
La recrudescence d’infections sexuellement transmissibles.

Cela peut donc être évité dans le cas où la raison de ce « défaut de grossesse » sont des rapports sexuels non protégés. Soyez vigilantes ! Par ailleurs, les grossesses naturelles ne sont pas exclues.

Quels sont les symptômes ?

Ce type de grossesse peut être détecté grâce à une échographie. Si tel n’est pas le cas, les symptômes peuvent varier d’une patiente à une autre. Souvent, on retrouve de fortes douleurs pelviennes et des métrorragies (pertes de sang en dehors de la période de règles). Si vous souffrez de ces symptômes, même si vous pensez ne pas être enceinte, il est important de consulter un médecin !