La grossesse extra-utérine, une grossesse en échec

Quels sont les symptômes d'une grossesse extra-utérine ? Et à quels examens faut-il procéder pour la détecter ?


La grossesse extra-utérine, une grossesse en échec

La Grossesse extra-utérine est un cas d'urgence! La grossesse est dite extra-utérine lorsque l'ovule fécondé s'installe ailleurs que dans l'utérus. Dans la majorité des cas, il se niche et se développe dans la trompe de Fallope, mais peut parfois s'implanter sur l'ovaire ou dans la cavité abdominale.

La grossesse extra-utérine

Normalement, l'ovule et les spermatozoïdes se rencontrent dans la trompe, où a lieu la fécondation. Ensuite l'œuf fécondé descend dans la trompe jusqu'à la cavité utérine. Mais il arrive que, pour diverses raisons (obstacle ou rétrécissement), l'œuf reste coincé dans la trompe et s'implante dans cet environnement inadapté. Cette grossesse tubaire n'a aucune chance d'aboutir.

La grossesse extra-utérine est une des principales causes de décès liées à la grossesse. Parce que la trompe n'est pas faite pour abriter une grossesse. Au fur et à mesure que l'embryon se développe, la trompe s'étire jusqu'à atteindre ses limites. A ce moment, elle se fissure ou éclate et provoque des hémorragies internes menaçant la vie de la future maman.

Signes et symptômes

Les principaux signes et symptômes d'une grossesse extra-utérine sont :

  • Des douleurs abdominales basses, brutales, persistantes et souvent unilatérales
  • Des saignements vaginaux foncés ou noirâtres plus ou moins abondants
  • Un besoin pressant d'uriner ou d'aller à selle
  • Des vertiges et de la pâleur
  • Pertes de connaissance
  • Un pouls faible et rapide
  • Les symptômes précoces de grossesse (nausées, seins gonflés, fatigue, ...)

Examens

Les examens médicaux permettent au gynécologue d'établir rapidement son diagnostic :

  • Votre médecin vous prescrira une prise de sang afin d'y détecter l'hormone gonadotrophique chorionique (HCG) qui démontre l'existence d'une grossesse, même à des taux très faibles.
  • L'échographie montre que l'utérus est vide, mais aussi une image suspecte dans la trompe.
  • Un examen complémentaire confirmera la présence d'une grossesse tubaire : la coelioscopie. Cet examen consiste à introduire, sous anesthésie générale, un instrument souple et très fin équipé d'une fibre optique et d'une lumière grâce à une incision faite dans la paroi abdominale.

Traitements

Le traitement consiste à opérer immédiatement. Grâce à la cœlioscopie, il est possible d'opérer la trompe. Deux schémas sont possibles :

  • Soit l'embryon est encore petit et l'on parvient à libérer la trompe en l'incisant.
  • Soit le chirurgien retire la portion trop endommagée de la trompe et recoud les deux extrémités. Il est rarement amené à l'ablation complète de la trompe. Lorsque l'hémorragie est trop importante, une transfusion sanguine est nécessaire.

En cas d'ablation de la trompe, une future maternité n'est pas compromise puisqu'une seule trompe suffit pour assurer une grossesse. L'usage ultérieur d'un stérilet comme moyen de contraception sera fortement déconseillé afin d'éviter tout risque d'infection pouvant endommager la trompe restante.

Au cas où les deux trompes seraient endommagées, la seule solution reste la fécondation in vitro.

Actuellement,{lorsque le diagnostic se fait très tôt, un traitement médical par le methotrexate, sous contrôle des dosages hormonaux et de l'écographie, peut être pratiqué. Ce médicament inhibe la division cellulaire de l'œuf et le désagrège. Le recours à la chirurgie est ainsi évité.

Les causes

Les causes d'une grossse extra-utérine peuvent être :

  • Une anomalie congénitale (la trompe est trop étroite ou se rétrécit à un endroit).
  • Une infection des trompes ayant laissés des adhérences cicatricielles.

L'augmentation des grossesses extra-utérines semble bien avoir un lien avec l'augmentation des maladies sexuellement transmissibles qui entraînent des infections au niveau des trompes de Fallope, comme par exemple les salpingites}.

  • Une précédente intervention des trompes.
  • Un stérilet, le port d'un stérilet n'est pas un moyen de contraception fiable à 100% et parfois une fécondation se réalise mais l'œuf s'installe à un endroit inadapté.
  • Des interruptions volontaires de grossesse répétées (IVG).
  • Des stimulateurs d'ovulation. C'est rare, mais des ovulations multiples peuvent conduire à ce cas de figure: une grossesse extra-utérine peut coexister avec une grossesse intra-utérine normale.