Grossesse : quand annoncer sa grossesse à son patron ?

Mieux vaut ne pas attendre le dernier moment pour partager la bonne nouvelle avec son entourage professionnel.


Grossesse : quand annoncer sa grossesse à son patron ?

Annoncer sa grossesse à son patron peut être une source de stress pour les femmes enceintes actives. Des chercheurs américains se sont intéressés à ce passage parfois délicat en se demandant quel était le meilleur moment pour annoncer la bonne nouvelle à son supérieur hiérarchique. Selon leur étude reprise par le site Slate.fr, le plus tôt est le mieux !

Il y a deux façons d’aborder la question. D’un côté, certaines femmes préfèrent cacher leur grossesse le plus longtemps possible. De l’autre, certaines femmes préfèrent l’annoncer officiellement. Les chercheurs ont pu constater que les femmes enceintes qui ne dissimulaient pas leur grossesse subissaient moins de discriminations et ont conservé leur emploi, à l’issu de leur congé maternité.

Les auteurs de l’étude estime que les femmes qui annoncent leur grossesse gardent le contrôle de leur vie professionnelle et ne se place pas en situation de faiblesse. Une femme enceinte qui prend les devants pour annoncer sa grossesse « développe une stratégie proactive qui lui permet d'avoir le sentiment de contrôler sa vie professionnelle ».

En France, les femmes actives bénéficient d’un statut protégé pendant leur grossesse. Elles n’ont pas l’obligation légale d’annoncer leur grossesse à une date précise. Mais mieux vaut prendre les devants et ne pas attendre le dernier moment pour faire part de sa grossesse.

L’annonce officielle de sa grossesse permet en outre d’optimiser l’organisation du service et de bénéficier d’un statut privilégié au sein de l’entreprise. Elle peut faire l’objet d’un entretien qui sera suivi d’un courrier recommandé.