Un couple autorisé à conserver le sang du cordon ombilical de son bébé pour le prévenir d’une maladie grave

Pour la première fois en France, un couple est autorisé à congeler le sang du cordon ombilical de son nouveau-né pour le sauver d’une possible maladie grave.


Un couple autorisé à conserver le sang du cordon ombilical de son bébé pour le prévenir d’une maladie grave

Un couple dont la famille compte plusieurs cancers foudroyants a été autorisé par la justice à conserver le cordon ombilical de leur enfant à naître à des fins thérapeutiques.

Il était déjà possible de faire congeler le cordon ombilical mais ce don était destiné à la collectivité. La nouveauté est qu’aujourd’hui, la future mère a obtenu du tribunal de Grasse le droit de le faire congeler et conserver par une société spécialisée à des fins privées.

"On pourra utiliser les cellules souches pour régénérer un organe, expliquait la future maman dans sa requête. C'est peut-être un futur cadeau que je fais à mon enfant, de pouvoir demain se soigner grâce à ça." 

C’est une société spécialisée britannique qui sera chargée de prélever et conserver le cordon de leur bébé. "Ce qui est une première, c'est d'agir par anticipation. Le cancer n'est pas là mais on sait qu'il y a un risque avéré", explique à l'AFP l'avocat du couple, Emmanuel Ludot.

Au niveau juridique, la loi française prévoit que le cordon ombilical appartienne aux parents l'enfant n'ayant aucun droit dessus. La conservation à des fins privées du cordon ombilical qui était considéré jusqu’alors comme un déchet médical, était interdite en France.

Le sang du cordon est utilisé "pour traiter certaines maladies du sang comme la leucémie", explique le docteur Évelyne Marry à La Croix. "Depuis 1994, près de 3500 greffons de sang placentaire ont bénéficié à des patients en France", explique-t-elle.