Le placenta : à quoi sert-il ?

Le placenta est un élément vital pour bébé : il permet de le nourrir, d'éliminer les toxines, de transporter l'oxygène.


Le placenta : à quoi sert-il ?

Le placenta est un ensemble de tissus et de vaisseaux sanguins dans lequel votre enfant puise tous les éléments nutritifs dont il a besoin ainsi que son oxygène.

A terme, le placenta (« gâteau » en latin) est un réseau vasculaire d'environ 50 kilomètres de long produisant un débit de 36 litres de sang par heure. Il pèse environ cinq cents grammes, soit un sixième du poids de votre bébé. Il ressemble à un gâteau spongieux de 20 cm de diamètre et de 3 cm d'épaisseur.

Placenta, son origine ?

D'un côté, on a la muqueuse utérine qui s'épaissit dès la fécondation. Les vaisseaux sanguins y sont de plus en plus nombreux, de même que les glandes qui sécrètent des substances nutritives. La muqueuse utérine regorge alors de nutriments. Elle est fertile, prête à recevoir et à nourrir votre bébé. De l'autre côté, lorsque l'œuf s'accroche à la paroi utérine et « se nide » 7 jours après la fécondation, il est composé d'un bouton embryonnaire et d'une enveloppe appelée trophoblaste. Cette enveloppe est à l'origine du placenta.

Placenta: comment se crée le lien entre la muqueuse utérine et le futur embryon?

Afin de nourrir votre bébé, le trophoblaste projette de petits filaments, les villosités choriales, qui s'enfoncent dans la paroi utérine, rompent les vaisseaux sanguins pour y puiser les nutriments et l'oxygène dont votre bébé a besoin. En quelques semaines, les villosités grossissent et s'organisent, tel un tronc d'arbre se divisant en branches, elles-mêmes divisées en branches secondaires et se terminant en de multiples bourgeons. C'est par ces bourgeons appelés « les villosités du placenta » que les échanges vont se faire entre vous et votre bébé.

Le placenta nourrit et oxygène votre bébé

Le placenta permet donc à votre bébé de s'alimenter en oxygène et en éléments nutritifs par la voie des échanges sanguins.

Les échanges sanguins entre la maman et son enfant se font à travers les parois des villosités. Celles-ci sont intérieurement irriguées par le sang fœtal, alors que l'extérieur des villosités baigne dans une sorte de petit lac sanguin maternel.

Dans le petit lac sanguin circule le sang de la maman. Dans les villosités circule le sang de l'enfant, apporté par le cordon ombilical. Notez que le sang fœtal ne se mélange jamais au sang maternel.

Le lac sanguin est une zone de stockage dans laquelle se trouvent les réserves d'oxygène, eau, sodium, potassium, fer, vitamines, glucides, lipides, protides, acides aminés, glucose, etc.

Le placenta est programmé pour doser les échanges et nourrir votre bébé en fonction de ses besoins. Si votre organisme produit trop d'éléments nutritifs, le placenta va les stocker. Il ne s'en servira que si c'est nécessaire. S'il n'utilise pas ces réserves, elles deviendront des kilos en trop à perdre après la naissance. C'est pourquoi il ne faut pas trop manger tout au long de votre grossesse.

Le placenta élimine les toxines

Le placenta assure également l'élimination des toxines (gaz carbonique, urine, bilirubine,...) parce que les reins et le foie du bébé ne sont pas encore assez matures pour fonctionner. Cette fonction d'épuration est assurée grâce aux artères ombilicales.

Le sang du fœtus, chargé de déchets, est amené au placenta par les artères ombilicales. Le sang va éliminer ces déchets au niveau des villosités et en même temps va se charger de sang oxygéné et chargé de nutriments. Il retourne ensuite vers le fœtus par les veines du cordon ombilical.

Votre sang, oxygéné et chargé de substances nutritives, arrive par les artères utérines. Il se répand entre les villosités, absorbe les déchets du fœtus et revient vers vous par la veine utérine pour se mêler à votre propre circulation sanguine.

Le placenta, un bouclier immunologique

Le placenta joue également un rôle de protection contre les agents agresseurs : Il empêche les microbes de passer.

La barrière placentaire n'est pourtant pas infranchissable:

  • Certains médicaments comme les antibiotiques, analgésiques, tranquillisants réussissent à passer. Ça peut être utile à votre bébé lorsqu'il a besoin d'un traitement antibiotique contre le toxoplasme, par exemple. Mais inversement, cela peut être très dangereux car certains médicaments sont très nocifs pour votre bébé.
  • Certains parasites (toxoplasme), germes (listéria, syphillis) ou virus (cytomégalovirus, rubéole, varicelle, sida) peuvent contaminer le fœtus et entraîner des lésions graves.
  • Le tabac, l'alcool et la drogue traversent également le placenta.
  • Les anticorps maternels traversent le placenta et protégeront l'enfant après sa naissance pendant les six premiers mois de sa vie.

Le placenta fabrique des hormones

Le placenta sécrète également ses propres hormones, nécessaires au bon déroulement de la grossesse et au bon développement du bébé.

  • L'hormone gonadotrophine chorionique (hCG) permet à l'œuf de s'implanter en bloquant le cycle de l'ovaire et en empêchant la venue des règles. Éliminée dans les urines, elle rend possible les tests de grossesse.
  • L'hormone lactogénique placentaire (hPL) prépare la lactation et favorise le développement du fœtus. Elle est un indice du bon fonctionnement de la grossesse. Des anomalies dans ses différents dosages révèlent une souffrance fœtale.
  • Les œstrogènes et la progestérone. Ces hormones sont indispensables au bon déroulement de votre grossesse, à la croissance et au développement de votre futur bébé. La progestérone a également pour rôle d'éviter que la naissance ne survienne trop tôt.

Placenta: rôle particulier

Le placenta a un rôle essentiel qu'on a tendance à oublier : Celui de défenseur de l'embryon contre les anticorps maternels secrétés au moment de la nidation.

En effet, l'embryon est en partie un corps étranger pour la mère, puisqu'il a hérité de 50% du patrimoine génétique de son père. Votre corps devrait donc rejeter l'œuf en produisant des anticorps chargés de le chasser.

A ce moment là, le placenta neutralise ces anticorps et les utilise pour sa propre croissance.