La constipation durant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes souffrent très souvent de constipation. Heureusement pour vous Mesdames, il existe des astuces pour vous soulager et booster votre transit !


Grossesse constipation

Pourquoi la grossesse favorise-t-elle la constipation ?

Depuis que vous êtes enceinte, votre transit est au ralenti ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas la seule ! Près d'une future maman sur deux est concernée par ce maux de grossesse bénin mais fort gênant. En voici les causes :

- La progestérone, secrétée en abondance pendant la grossesse, à la propriété de ralentir le transi.

- La compression abdominale exercée par votre bébé peut gêner le fonctionnement du transit et provoquer une constipation.

- Le manque d'exercice et de mouvements, notamment à la fin de la grossesse, contribue à la paresse intestinale.

- Certaines carences, en fer par exemple, peuvent ralentir votre transit.

Comment y remédier ?

La constipation pendant la grossesse est gênante au quotidien. Afin d’y remédier, voici quelques astuces :

- Faites un peu d'exercice : une demi-heure de marche suffit à régulariser les fonctions intestinales. La natation (si vous le pouvez) est également excellente pour lutter contre la paresse intestinale.

- Buvez beaucoup d'eau, notamment riche en magnésium, surtout entre les repas. Astuce : Boire un verre d'eau froide le matin au lever. L'eau froide, en stimulant la muqueuse gastrique, favorise le réflexe estomac-côlon, provoquant une accélération du transit colique

- Adaptez votre alimentation afin d'éviter la constipation : évitez les féculents, privilégiez les aliments riches en fibres (légumes, fruits,...), et pensez aux pruneaux !

- Remplacer le sucre par du miel.

- Un grand verre d'eau ou de fruit frais au lever ou au moment du coucher est un apport efficace. Pensez aux tisanes qui facilitent également la digestion.

- Pensez aussi à vous masser régulièrement le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre.

- Privilégiez le pain de son au pain blanc.

- Soyez à l’écoute de votre corps : soyez patiente lorsque vous allez à la selle. Rien ne sert de vous presser. Profitez-en pour faire une pause, feuilleter un magazine…

- Et surtout, ne vous retenez pas d’aller aux toilettes !

Les remèdes naturels

En complément des astuces données, vous pouvez également opter pour des remèdes naturels tel que :

- Le psyllium qui est utilisé depuis très longtemps comme laxatif. Il est conseillé d’en prendre 10 g sous forme de poudre dans 100 ml d’eau tiède. Buvez ensuite 200 ml d’eau afin d’éviter tout risque d’obstruction intestinale. A renouveler 1 à 3 fois par jour.

- Les graines de lin, riches en pectine, sont à prendre 2 à 3 fois par jour, à raison de 10 g. N’oubliez pas de boire 200 ml d’eau ensuite.

- Les probiotiques qui sont reconnus pour accélérer le transit intestinal.  

Quand consulter ?

Si ces mesures se révèlent inefficaces ou en cas de douleurs, n’hésitez pas à consulter votre médecin !

Particulièrement en cas de saignements, vomissements ou douleurs (abdominales ou précédant la selle), vous devez consulter un médecin immédiatement.