Les (petits) maux de la grossesse

Fatigue, malaises, modifications hormonales… La grossesse ne vient généralement jamais seule. On fait le point.


Les (petits) maux de la grossesse

Comment surmonter la fatigue pendant la grossesse ?

La première chose à vous mettre en tête est qu’il est tout à fait normal d’être fatiguée pendant sa grossesse. Ne combattez pas cette fatigue et reposez-vous autant que vous le pouvez. Afin de satisfaire vos besoins de sommeil, faites-vous aider dans tout ce qui est tâches ménagères : demandez à votre conjoint, vos amis, votre famille, vos voisins…

Généralement, la fatigue se fait davantage ressentir durant le premier trimestre de votre grossesse. Lors du deuxième trimestre, si vous sentez que vous êtes toujours aussi faible, parlez-en à votre médecin, il est possible que vous souffriez d’anémie. Dans ce cas, vous devrez suivre des conseils diététiques et, éventuellement, prendre des compléments de fer.

Quels sont les conseils diététiques que vous devrez suivre ?

Lors d’une grossesse, un apport suffisant en fer est indispensable, que ce soit pour la santé de la future maman ou celle du fœtus. Les besoins en fer d’une femme enceinte sont estimés à environ 20 mg par jour, voire plus pendant les six derniers mois de la grossesse.

Ces besoins ne sont généralement pas comblés par une alimentation habituelle. C’est pourquoi il est important d’augmenter la consommation d’aliments riches en fer : pain, légumes verts, viande, œufs, poisson.

Que faire en cas de malaise ?

Les malaises chez la femme enceinte sont fréquents. Si, dans la plupart des cas, ils sont bénins, ils peuvent parfois être le signe d’une pathologie grave qu’il convient de traiter.

En règle générale, si vous avez fait un malaise ou expérimentez des vertiges :

  • Allongez-vous sur le côté gauche, de manière à ce que l’utérus ne comprime pas le retour du sang dans la veine cave inférieure
  • Placez un coussin sous vos jambes afin de faciliter le retour du sang des jambes vers le cœur
  • Desserrez tout ce qui pourrait vous gêner : col, ceinture, soutien-gorge…

A chaque trimestre son malaise

Au cours du premier trimestre, les malaises sont principalement dus à :

  • Une hypotension transitoire : sans gravité tant que le malaise n’est pas accompagné de douleurs abdominales, de l’épaule ou de saignements vaginaux
  • Une fausse couche spontanée : en cas de saignements importants
  • Une grossesse extra-utérine : si vous êtes très pâle et avez mal au ventre ou à l’épaule

Au cours du deuxième trimestre, les malaises peuvent être dus à :

  • Une chute de tension artérielle : allongez-vous sur le côté gauche et tout devrait rentrer dans l’ordre
  • Une anémie : si vous êtes pâle, en particulier dans le blanc de l’œil, que vous êtes fatiguée, que votre pouls est rapide et que vous vous essoufflez rapidement, vous faites probablement de l’anémie. Consultez votre médecin.
  • Une hypoglycémie : réglez le problème grâce à une boisson bien sucrée et mangez deux collations par jour, à 10h et 17h par exemple

Les malaises du troisième trimestre sont souvent dus à :

  • Des causes identiques au deuxième trimestre
  • La compression des gros vaisseaux maternels par l’utérus qui est très volumineux à ce stade. Le malaise survient lorsque vous êtes sur le dos. Pour vous soulager, tournez-vous sur le côté gauche et repliez légèrement les jambes

Crédit photo : doctissimo.fr