Asthme et allergies pendant la grossesse : prudence !

Vous êtes allergique ou bien vous avez de l’asthme ? Redoublez alors de prudence lors de votre grossesse, car bébé court aussi de gros risques…


Asthme

L'asthme est une maladie respiratoire, plutôt fréquente au cours d'une grossesse. Cette affection peut évoluer et s'aggraver en devenant une allergie. En effet, les symptômes peuvent dans certains cas générer des complications, dans d'autres cas s'atténuer.

Asthme et grossesse

Si vous êtes asthmatique, il est essentiel de surveiller les crises pendant toute la durée de la grossesse. Les femmes enceintes sont d'autant plus exposées aux infections respiratoires. Par ailleurs, une crise d'asthme risquerait de modifier l'apport en oxygène du bébé... Attention danger !

L'asthme : maladie chronique pouvant subir des modifications pendant la grossesse

Les femmes souffrant d'asthme se répartissent en trois catégories pendant la grossesse :

  • Celles qui voient leur asthme amélioré pendant et après leur grossesse.
  • Celles qui voient leur asthme aggravé pendant et après la grossesse.
  • Celles pour qui la grossesse ne change rien à leur gêne respiratoire.

Les mesures de prudence

L'asthme est généralement déclenché par une allergie, c'est pourquoi vous devez éliminer de votre environnement toutes les substances qui déclenchent l"asthme (les allergènes) comme les couettes, les oreillers en plume, la poussière, le pollen,...

D'autres mesures sont fortement recommandées :

  • Ne fumez pas et évitez le tabagisme passif !
  • N'achetez pas d'animaux domestiques ou confiez-les à un proche si vous en avez déjà.
  • Continuez d'inhaler les produits qui vous protègent contre la survenue des crises. Ces produits sont sans danger pour votre bébé. Veillez toutefois à ne pas abuser des médicaments qui contiennent de la cortisone (votre bébé risque d'être atteint d'insuffisance rénale) ou de l'iode (l'iode peut altérer la glande thyroïde du bébé). En conséquence de quoi, vous devez informer votre allergologue de votre grossesse.
  • Enfin, traitez vos rhumes avant qu'ils ne dégénèrent.

Allergies et grossesse

Si vous souffrez d’allergies, et que vous souhaitez enfanter ou bien que vous êtes déjà enceinte, discutez-en avec votre médecin de façon à ce qu'il adapte votre traitement à la grossesse. En effet, certains médicaments antihistaminiques sont contre-indiqués pour les femmes enceintes.

La grossesse et ses changements hormonaux peuvent avoir une influence sur les allergies. Vous constatez avec bonheur votre allergie régresser tout au long de la grossesse ou au contraire vous observez une aggravation des réactions sur vous.

Généralement, après l'accouchement, les allergies dont vous souffrez retrouveront leur rythme et leur intensité d'avant grossesse.

En conclusion, les symptômes de l’allergie chez la femme enceinte n’ont pas de réel impact sur le bon développement du fœtus. Mais, notez que le futur bébé peut être touché. Il faut savoir que la vitamine D, la consommation d’acides gras et de probiotiques ainsi que l’arrêt de la consommation de tabac, peuvent faire diminuer ce risque.

N'hésitez pas à contacter votre médecin traitant si vous avez des questions de cet ordre.