Mal au ventre et pertes blanches pendant la grossesse : faut-il s'inquiéter ?

Le mal au ventre et les pertes blanches durant la grossesse peuvent inquiéter les femmes enceintes. A tort ? Oui puisqu’il s’agit majoritairement de phénomènes normaux durant cette période.


Mal au ventre et les pertes blanches pendant la grossesse

Pourquoi ?

La douleur abdominales basses en début de grossesse sont fréquentes et normales. Il y a des changements importants dans la structure des ligaments de soutien de l’utérus dus à l’augmentation des hormones de grossesse. De ce fait, des sensations bizarres mais tout à fait normales apparaissent. Ces douleurs peuvent aussi être dues à des troubles digestifs comme le reflux gastrique (mauvaise digestion), la constipation, des ballonnements, des brûlures d'estomac ou à des contractions. Ces douleurs digestives découlent du fait que les organes digestifs se retrouvent un peu à l'étroit et sont comprimés ce qui ralentit la digestion. La grossesse augmente aussi le taux de progestérone dans l'organisme ce qui ralenti le fonctionnement de l'appareil digestif. Vous pouvez faire confiance à votre gynécologue : à 38 semaines de grossesse, il est tout à fait normal d’avoir de très mauvaises nuits. Les deux dernières semaines sont très éprouvantes pour la maman. Les contractions sont plus fortes pour pousser bébé et l’amener à être prêt à naître. Le ventre devient très volumineux et le sommeil difficile à trouver. De plus le bébé pousse sur le col et les ligaments tirent car le bassin commence à s’écarter.

Mal au ventre et pertes blanches, signe de préparation à l'accouchement

Quant à vos pertes blanches, elles sont dues au fait que votre corps se prépare à l’accouchement et votre col de l’utérus travaille plus que d’habitude pour être mûr lorsque le travail proprement dit commencera. C’est pourquoi vos pertes blanches sont plus abondantes. En général, les douleurs abdominales ou les pertes blanches ne présente aucun risque pour votre santé ou celle de votre bébé mais ce n'est pas pour autant que vous devez privilégier l’auto-diagnostic ou l'automédication pendant la grossesse ! Une rapide consultation peut vite élucidée les raisons de vos douleurs  souvent bénignes. En effet, la consultation reste la meilleure mesure de précaution. Mais certains signes parfois anodins peuvent cacher des complications plus graves. Alors ne risquez pas une fausse-couche ou un accouchement prématuré. Surtout si vos douleurs s'accompagnent de saignements, alors foncez aux urgences. Courage ! Encore quelques jours et le votre bébé sera dans vos bras et vous ne souviendrez pas de ces moments difficiles ne seront plus qu’un mauvais souvenir! D'autres douleurs bien connues peuvent apparaître pendant la grossesse comme celles aux seins. Vous trouverez ici d'avantage d'informations sur le sujet !