Lentilles de contact et troubles visuels pendant la grossesse

Une baisse de vue pendant votre grossesse ? Vous êtes porteuse de lentilles ? Mieux vaut alors vous en passer durant cette période…


Lentilles de contact et troubles visuels pendant la grossesse

Bien qu’il n’ait été prouvé scientifiquement que la grossesse et l'allaitement provoqueraient ou empireraient la myopie, il a souvent été constaté de voir moins bien pendant la grossesse. En effet, surtout durant le dernier mois, l’œil peut subir des altérations ayant pour conséquence une impression de baisse de la vue.

Ce trouble est lié notamment au nouvel équilibre hormonal des femmes enceintes, qui peut aller jusqu’à modifier légèrement la courbe de la cornée et du cristallin. Cela s’explique par la progestérone, une hormone produite par le placenta qui, en favorisant la rétention de liquide, provoque une enflure plus importante de l’œil et entraîne alors des difficultés de focalisation.

De plus, il peut arriver que la sécrétion lacrymale diminue et que le bulbe oculaire soit plus sec. Dans certains cas également, des petites hémorragies sous-conjonctivales peuvent se produire.

Malheureusement, la modification de la cornée et du cristallin peuvent provoquer de la gêne et des douleurs lors du port de lentilles de contact. Si cette intolérance aux lentilles de contact devait se manifester, nous vous conseillons de consulter votre médecin, et la suspension de l'utilisation des lentilles pourrait vous être conseillé jusqu’à l’accouchement. Dans tous les cas, pendant la grossesse il est de bonne règle d’utiliser les lentilles de contact de façon limitée. Pour information, il n’est recommandé de porter les lentilles de contact que 4-5 heures par jour et d’en suspendre le port à partir du huitième mois de grossesse.

Des autres études ont montré l’absence de lien entre les dégâts de la vue et l'allaitement au sein. Seuls les rythmes éprouvants et le stress du style de vie auxquels la jeune maman est contrainte pourraient être la cause d’une baisse de la vue chez toutes celles qui souffrent déjà d'une forte myopie, et il faut préciser que l’allaitement au sein n’est absolument pas déconseillé.

Les troubles visuels dont nous parlons sont seulement temporaires. Après l'accouchement, il est d’usage pour la majorité des femmes de réacquérir la vue qu’elles avaient avant la grossesse. C’est pour cette raison que l’achat de lunettes ou de lentilles de contact à gradation supérieure par rapport à celles utilisées normalement est déconseillé. La correction de son « nouveau défaut visuel » pourrait être assurée par le port de lentilles de contact jetables qui permettent une adaptation rapide et économique à la nouvelle condition visuelle, dès lors que l’œil ne donne pas de signaux d’intolérance aux lentilles de contact.

Les mêmes précautions prévalent pour l’accouchement naturel et l’allaitement, car ceux-ci peuvent créer de sérieux problèmes, ceci étant dit, uniquement dans le cas de myopie très élevée associée à de sérieux problèmes de la rétine. En effet, l’effort physique de l’accouchement pourrait aggraver les risques pour l’œil. Mais ces cas sont rares et il n'est pas toujours nécessaire de recourir à la césarienne.

Cependant, dans le cas de pathologies ophtalmiques il est de bonne règle de consulter son propre ophtalmologue pendant la grossesse : un contrôle préventif peut aider à maitriser les troubles visuels pendant les neuf mois de grossesse et affronter au mieux ces pathologies.