L’amniocentèse : un examen maîtrisé

L'amniocentèse est un diagnostic prénatal consistant en un prélèvement du liquide amniotique, afin de savoir si le fœtus est atteint de trisomie 21. Cet examen est aujourd'hui fortement recommandé.


amniocentèse

C'est quoi ?

Si vous avez plus de 35 ans et qu'il existe des facteurs de risque en faveur d'une anomalie chromosomique (trisomie 21 par exemple), votre gynécologue vous conseillera de réaliser une ponction amniotique en plus de l'échographie. Cette ponction se fait dans l'abdomen de la future maman, à l'aide d'une seringue. L'examen permet entre autres :

  • de détecter les maladies chromosomiques ou génétiques (comme la trisomie 21)
  • de trouver les infections fœtales (comme la toxoplasmose ou le cytomégalovirus)

Usuellement, la femme enceinte effectue cet examen médical non douloureux aux environs de 18 semaines de grossesse. Il s'effectue sous repérage échographique, c'est-à-dire simultanément à une échographie. Il a pour but de prélever un peu de liquide amniotique, mais ne nécessite pas d'hospitalisation. En revanche, vous devrez vous reposer pendant les 24 heures suivant l'examen.

Il faut, par la suite, attendre trois à quatre semaines pour recevoir les résultats de cet examen. En effet, l'analyse du caryotpe met du temps puisque les cellules doivent se multiplier pour pouvoir individualiser les chromosomes.

L'amniocentèse: un examen plus risqué que l'échographie ?

Cet examen est réalisé en milieu hospitalier contrairement à l'échographie habituelle, et par un médecin bien entraîné. En veillant à bien garder le repos pendant les 24 heures qui suivent, les risques de faire une fausse-couche sont minimes.

Dans bien des services, on demande d'ailleurs à la patiente de s'aliter sur place pendant une demi-heure, avant de rentrer chez elle, afin de limiter au maximum les risques. On estime le risque à 0,5 % mais il diminue selon la pratique du médecin et la prudence de l'intéressée. Rester couchée ou au moins au repos dans les 24 heures qui suivent permet également d'éviter une catastrophe.

L'amniocentèse présente donc un peu plus de risques que l'échographie, mais permet de déceler plus de problèmes que cette dernière. Nous vous recommandons donc de passer par cette étape importante. Elle peut certes faire peur, mais elle est essentielle. Si vous souhaitez être rassurée, n'hésitez pas à aborder le sujet avec votre médecin. Celui-ci saura trouver les mots pour vous accompagner au mieux dans cette démarche.