La ponction amniotique pendant la grossesse : un examen maîtrisé

L'amniocentèse est un diagnostic prénatal qui consiste à un prélèvement du liquide amniotique afin de savoir si le foetus est atteint de trisomie 21.


La ponction amniotique pendant la grossesse : un examen maîtrisé

Si vous avez plus de 35 ans, s'il existe des facteurs de risque en faveur d'une anomalie chromosomique (trisomie 21 ou autre), votre gynécologue vous conseillera de réaliser une ponction amniotique en plus de l'échographie.

Cet examen médical est effectué aux environs de 18 semaines de grossesse et est non douloureux. Il s'effectue sous repérage échographique, c'est-à-dire simultanément à une échographie, et a pour but de prélever un peu de liquide amniotique. Il ne nécessite pas d' hospitalisation, mais il est conseillé que vous vous reposiez pendant les 24 heures qui suivent l'examen. Il faut savoir qu'il y a un risque faible, mais présent, de fausse couche (inférieur à 1%). Il faut attendre environ 1 mois les résultats, mais cet examen au cours duquel une analyse des chromosomes est effectuée (chariotype), permet de vous affirmer avec certitude si votre bébé est atteint ou non de trisomie 21.

L'amniocentèse: un examen plus risqué que l'échographie?

Les médecins proposent une amniocentèse aux futures mères âgées de plus de 36 ans ou à celles présentant une grossesse à risque en complément de l'échographie normale. Cet examen médical est indolore, tant pour la mère que pour le bébé et se pratique vers la 16ème semaine de grossesse. Réalisée en milieu hospitalier, contrairement à l'échographie habituelle, par un médecin bien entraîné, et en veillant à bien garder le repos pendant les 24 heures qui suivent, les risques de faire une fausse-couche sont minimes.

Dans bien des services, on demande d'ailleurs à la patiente de s'aliter sur place pendant une demi-heure, avant de rentrer chez elle, afin de limiter au maximum les risques.

Ce risque est estimé à 0,5 % mais il diminue selon la pratique du médecin et la prudence de l'intéressée, le fait de rester couchée ou au moins au repos dans les 24 heures qui suivent.

Il faut, par la suite, attendre entre 15 et 20 jours pour recevoir les résultats de cet examen. L'amniocentèse présente donc un peu plus de risques que l'échographie, mais permet de déceler plus de problèmes que l'échographie.