Échographie de datation : voici tout ce qu'il faut savoir

Plusieurs examens et consultations médicales sont nécessaires pour suivre l'évolution d'une grossesse. L'échographie de datation en fait partie.


échographie de datation

Une échographie de datation, qu'est-ce que c'est ?

Au cours de la grossesse, il existe 3 échographies à réaliser. Elles sont trimestrielles, soit tous les trois mois, en sachant qu'une grossese dite classique dure 9 mois.

L'échographie de datation est la première échographie trimestrielle. Elle a lieu entre 11 et 13 semaines d'aménorrhée soit entre 9 et 11 semaines de grossesse. L'objectif est de déterminer avec plus de précision la date de début de grossesse. Des calculs sont effectués par le praticien grâce à des données biométriques. 

Comment ça se passe ?

Elle peut être synonyme de stress chez les parents, car c'est la première échographie. Ne vous inquiétez pas et restez détendue, ça augmentera la qualité du rendu de l'échographie.

Cette étape, parmi d'autres, au cours de la grossesse ne dure en général qu'une trentaine de minutes. Du gel est appliqué sur le ventre afin d'avoir un meilleur rendu à l'image. La sonde se déplace et laisse apparaître l'embryon en formation. Cette échographie peut être réalisée parfois par voie vaginale.

Finalement, à quoi ça sert ?

On détermine une date de début de grossesse plus précise qu'à partir des dernières règles. Cette date est définie grâce à la mesure entre le sommet du crâne et le bas des fesses de l'embryon. Ce n'est pas tout, l'examen permet de récolter des données. Il est rapidement possible de dire si il y a eu une fausse-couche. 

Il faut vérifier que l'embryon se forme bien. En effet, certaines malformations ou autres problèmes sont visibles rapidement au début de la grossesse. On vérifie donc le nombre de membres et leur emplacement (bras, jambes, mains, place du cœur, etc.).

En mesurant la clarté nucale (petite zone située sur le crâne du fœtus), on peut déterminer si l'embryon présente des risques d'anomalies chromosomiques. Si la clarté nucale est supérieure à 3 millimètres il y a des chances de voir une anomalie telle que la trisomie 21 chez le futur bébé. La future maman se verra alors proposer un dépistage sanguin en complément pour être fixée sur l'état du bébé. 

Cette première échographie reste en règle générale un formidable moment pour les futurs parents.