Sushis enceinte : les alternatives à savoir

Derrière chaque grossesse existe un grand drame, pas de sushi pendant 9 mois... La rédaction vous explique les risques de manger des sushis enceinte, et vous apporte des solutions pour contourner votre déception !


sushis enceinte

On le sait bien, lorsqu’on est enceinte, il faut absolument éviter de manger des aliments crus. Cependant, dans les sushis d'aujourd'hui, vous trouverez sans doute de quoi répondre à vos irrésistibles envies. 

Sushis et enceinte : les principaux risques

Il existe un parasite alimentaire bien connu du poisson cru que l'on appelle l'anisakiase, responsable de l'anisakidose ou plus communément"la maladie du ver de hareng". Celui-ci peut intervenir si le poisson n'est pas correctement vidé.

Autre risque à ne pas négliger pour une femme enceinte, celui de contracter la toxoplasmose, qui correspond à une infection transmise également par un parasite. Cependant, ce parasite est fragile et ne résiste ni à la cuisson, ni à la congélation. Cela veut dire qu’en principe, un sushi préparé avec du poisson surgelé ne présente pas de risques pour la femme enceinte. Il faut ainsi s'assurer de l’origine réelle du poisson et de l’hygiène de la personne qui prépare les spécialités japonaises.

La listériose, quant à elle, est une bactérie que l’on peut retrouver dans les poissons crus. Elle existe au-delà de 4°C mais ne résiste pas à la cuisson. Les contaminations sont rares mais ne doivent pas être écartées car contiennent un danger pour la santé du bébé. Le risque existe donc en cas de rupture de la chaîne du froid, d’où la demande des médecins de ne pas manger de poissons crus lors de la grossesse.

Enceinte : composez vos sushis végétariens

L'avantage de la cuisine japonaise pour une femme enceinte c'est qu'elle est saine : pauvre en graisses et calories. De plus, elle est composée souvent d'algues séchées , que l'on trouve le plus souvent à l'intérieur ou à l'extérieur des sushis, communément appelés makis. Il s'agit de feuilles fines de nori noires-vertes très riches en vitamines et minéraux. Cette algue est la deuxième algue comestible la plus riche en protéines. Elle est souvent utilisée par les végétaliens de par les acides aminés essentiels qui la composent. Il faut néanmoins rester vigilant dans sa consommation à cause de sa forte teneur en iode.

Aujourd'hui, heureusement les sushis offrent des compositions très variées à base d'avocat, concombre, fromage frais, voire même soja, mangue, patate douce, celeri rave et autres merveilles pour les femmes enceintes. Demandez ainsi des sushis végétariens adaptés aux femmes enceintes pour plus de sécurité. 

Enceinte : les bienfaits du poisson

Source privilégiée d'acides gras essentiels et de protéines, il est recommandé aux femmes enceintes de manger du poisson cuit pendant la grossesse.  Selon une étude japonaise, les oméga 3 présents en abondance dans le poisson amélioreraient le développement du cerveau du foetus. Ces acides gras limiteraient même les risques d'anxiété à l'âge adulte. Aucune hésitation dans ce cas, mais privilégiez les poissons gras (saumon, sardine), poissons type cabillaud, voire même les conserves, intéressantes d'un point de vu nutritionnel.

Ainsi, vous pouvez commander des sushis à base de poissons ou coquillages cuits.  En revanche, il faut exclure les sushis au maquereau et à l'espadon cuit, poissons qui contiennent du mercure. Il s'agit de poissons prédateurs qui mangent des petits poissons, qui ont eux-mêmes avalés du plancton au mercure, produit par notre industrie (déchets...). Précisez tout de même que vous êtes enceinte et demandez à la personne aux fourneaux de bien les faire cuire. Les sushis à la crevette tempura cuites sont un délice.

Si vous êtes motivée, vous pouvez simplement préparer vos sushis ou makis vous-mêmes, en achetant du poisson surgelé type Picard. Pensez à bien vous laver les mains avant la préparation afin d’éviter toute apparition de bactéries.