L'alimentation de la femme enceinte

Découvrez les bases d'une alimentation saine pendant la grossesse pour répondre à vos propres besoins et à ceux de bébé.


L'alimentation de la femme enceinte

Le fœtus a des besoins très spécifiques : en protéines, en Oméga 3 ou en calcium par exemple. Il vous faudra donc consommer un peu plus de calories pour couvrir ces besoins, mais attention, plus de calories ne signifie pas plus de graisses ou de sucre...

La prise de poids doit être surveillée

Le nombre de kilos que vous devrez prendre sera différent en fonction de votre poids de départ (poids avant la grossesse)

  • Si votre IMC était normal (entre 20 et 25), vous devriez prendre environ 12 kilos.
  • Si votre IMC était supérieur (au dessus de 25) vous devriez prendre moins de 12 kilos.
  • Si votre IMC était inférieur (en dessous de 20), vous devriez prendre plus de 12 kilos.

Pour calculer votre IMC, il vous suffit de diviser votre poids par votre taille au carré. Par exemple : Vous mesurez 1m65 pour 60kg. 1,65*1,65 = 2,7225 60/2,7225 = 22 (votre IMC)

De plus, la grossesse n'est pas une excuse pour prendre du poids ! La plus grande partie des kilos doit être prise dans le dernier trimestre de votre grossesse, après le 6ème mois. Vous pensez que vous prenez du poids parce que le bébé pèse lourd ? Après 5 mois, il ne pèse que 500 grammes. Ce n'est donc pas lui qui est responsable de ces petits kilos qui vous tombent sur les fesses. Le bébé ne grossit qu'au dernier moment, il stocke de l'énergie quelques semaines avant de naître. Généralement, après 5 mois, vous ne devriez pas avoir pris plus de 2-3 kilos !

Un peu plus de calories

A partir de la dixième semaine de grossesse, les scientifiques estiment que vous devez consommer environ 180 calories de plus qu'une alimentation équilibrée normale (une alimentation normale pour une jeune femme active est d'environ 1800 à 2000 calories).

Mais attention, plus de calories ne veut pas dire plus de graisses ou de sucres... Pas question de craquer sur cet éclair au chocolat qui vous appelle depuis la vitrine de la pâtisserie !

Un peu plus de protéines

Les protéines sont essentielles pour le fœtus et sa croissance. Il existe deux sortes de protéines : celles qui viennent du monde animal (viande, poisson, produits laitiers et œufs) et les protéines du monde végétal (céréales et légumes secs).

Durant votre grossesse, vous devez consommer plus de protéines que d'habitude. Les protéines animales sont idéales (on les appelle d'ailleurs Protéines HVB : de Haute Valeur Biologique). Si vous souffrez de nausées ou que vous éprouvez un dégoût pour la viande (ce qui est courant durant une grossesse), vous pouvez vous tourner vers les produits laitiers : lait, yaourt, fromage, fromage blanc, ... Les œufs sont également un excellent apport protéique, mais attention à ne pas trop en consommer car ils sont riches en cholestérol.

Du calcium

L'apport en calcium est très important. Le fœtus en a besoin pour construire des os solides. Si vous ne consommez pas suffisamment de calcium, le bébé viendra puisez dans vos os à vous ! Vos os deviendront alors plus fragiles. Où se trouve le calcium ? Tout simplement dans les produits laitiers.

Les Oméga 6 et Oméga 3

Ces acides gras dont on parle tellement depuis quelques années jouent un rôle fondamental dans le développement de votre enfant. Il est recommandé d'en consommer durant la grossesse. Certains aliments en sont riches : le poisson, l'huile de colza, les noix et les noisettes, ... Votre médecin pourra également vous conseiller de prendre un petit supplément durant votre grossesse et lors de l'allaitement.

Pour avoir un bébé en bonne santé, il vous suffira de :

  • Mangez deux fois mieux et non deux fois plus
  • Adoptez une alimentation équilibrée et variée
  • Buvez au moins un litre et demi d'eau par jour
  • Faites trois repas par jour et deux en-cas
  • Prenez le temps de manger tranquillement
  • Ne sautez aucun repas
  • Ne faites pas de régime
  • Ne prenez pas de compléments de vitamines ou minéraux sans en parler à votre gynécologue
  • Ne grignotez pas entre les repas
  • Ne consommez pas d'alcool
  • Arrêtez de fumer
  • Succombez à vos petites envies
  • Ne consommez pas les aliments interdits ou déconseillés
  • Ne faites pas de la nourriture un sujet d'angoisse