Début de grossesse: que faut-il savoir ?

Ca y est, c'est officiel vous êtes enceinte ! A la joie suivant la découverte, succèdent les interrogations et les questions. Que faut-il savoir des premiers mois ? 


Début de grossesse: que faut-il savoir ?

Quels changements pour votre corps ?

L'aménorrhée sonne l'annonce de la grossesse bien évidemment mais de nombreux symptômes pas toujours très marrants viennent ensuite confirmer ce fait:

  • Des nausées allant parfois jusqu'aux vomissements : nous ne sommes pas toutes égales devant les nausées. Tandis que certaines n'en entendront jamais parler, d'autres souffriront de ce désagrément. Les nausées s'expliqueraient par la forte production d'hormone, et particulièrement du taux de HCG (Hormone Chorionique Gonadotrophique). Au bout de trois mois, ce taux baisse ce qui explique l'arrêt des nausées après le premier trimestre. 
  • Une fatigue perpétuelle : la progestérone fortement produite en début de grossesse entraîne une grosse fatigue chez beaucoup de femmes. Votre corps travaillant dur pour le bon développement du bébé, il vous le fait payer en vous imposant des "coups de barre" à répétition. 
  • Une irritabilité : il est possible que durant le premier trimestre vous ayez des envies et des sentiments contradictoires, des sautes d'humeur... encore la faute à ces foutues hormones !
  • Des troubles digestifs : ils peuvent se traduire par la constipation ou des aigreurs d'estomac, des ballonnements ou encore des brûlures d'estomac. Boire beaucoup d'eau, manger des aliments riches en fibres, manger moins mais plus souvent... sont autant de conseils qui peuvent vous aider à réduire ces désagréments.
  • Une envie très fréquente d'uriner : votre utérus prend l'ampleur pour accueillir bébé. De ce fait il appuie sur votre vessie ce qui vous donne naturellement envie d'uriner plus souvent. Il faut savoir que l'utérus passe, au premier trimestre, de la taille d'une clémentine à celle d'un pamplemousse. Mais cette envie pressante diminuera au cours du deuxième trimestre car l'utérus a tendance à remonter dans le haut de l'abdomen. 
  • Votre poitrine gonfle : elle devient plus ferme, les mamelons s'élargissent afin de préparer le sein à l'allaitement. Ceci est dû aux actions des hormones comme la progestérone, l'œstrogène et la prolactine développées pour permettre l'épanouissement. Certaines poitrines menues s'en verront ravies tandis que d'autres accuseront une poitrine lourde à porter et des douleurs à ce niveau-là.

Que faut-il faire?

  • Premier examen prénatal : rendez vous chez votre gynécologue afin de procéder à un premier examen prénatal et à des tests sanguins et urinaires. Cet examen doit avoir lieu avant la fin du premier trimestre et est obligatoire pour se voir remettre la déclaration de grossesse qui concerne le point du dessous.
  • Déclaration de grossesse : n'oubliez pas que vous avez jusqu'à la quatorzième semaine de grossesse pour aller déclarer votre grossesse auprès de votre Caisse d'Allocations Familiales.
  • Prévenir votre employeur : vous ne devez prévenir votre employeur de votre grossesse qu'avant de partir en congé maternité mais si vous vous entendez bien avec ce dernier c'est peut-être préférable de l'annoncer au plus tôt. Il pourra plus facilement vous trouvez une remplaçante et vous aurez l'esprit libre pour vous préparer au reste de la grossesse. Vous devrez l'en informer verbalement ou par écrit, comme vous le souhaitez. 
  • Le choix de la maternité : après avoir pris connaissance de votre grossesse, il est conseillé de commencer à rechercher des maternités pour vous accueillir car dans certains endroits les places sont rares. 
  • Première échographie : elle a lieu entre la 11ème et la 13ème semaine d'aménorrhée, c'est généralement un moment magique pour les parents qui découvrent pour la première fois leur progéniture. 

Crédit photo: Fotocommunity