Quatrième mois de grossesse, vous commencez à prendre des formes

Quatrième mois de grossesse : votre silhouette commence à s'arrondir. Vous pourrez bientôt sentir votre enfant et le voir lors des prochaines échographies !


quatrième mois grossesse

Vos vêtements vous serrent ? Vous avez pris quelques kilos et votre ventre devient volumineux ? Vous venez d'entamer le quatrième mois de grossesse. Les trois premiers mois - ceux dont le risque est élevé - sont passés. A partir du quatrième mois, vous pourrez sentir légèrement votre enfant et de surcroît le voir lors des échographies.

 

Le développement du fœtus

Le fœtus, lors du quatrième mois de grossesse, mesure 10 centimètres et est nourri grâce au placenta. Il est en train de développer quelques réflexes, comme ceux de la succion et/ou de la déglutition. La croissance de son corps commence à être plus rapide. Le front grandit et les yeux se dessinent derrière les paupières. Apparaissent les ébauches des dents et ses membres sont déjà bien définis (les ongles poussent sur les doigts). La peau se fait plus ferme mais encore transparente, elle laisse voir les canaux de circulation sanguine. Les cheveux commencent à pousser. Le cœur bat plus rapidement que la normale (entre 120 et 160 pulsations par minute). L'abdomen est volumineux, son appareil digestif est déjà constitué et les reins commencent à fonctionner.

Malgré son aspect déjà humain, il serait incapable de vivre à l'extérieur du ventre de sa mère. Entre la 15ème semaine et la 22ème de grossesse, vous pourrez sentir votre bébé. Il est encore tôt pour dire que vous sentez vraiment ses coups (ceci aura lieu à partir du 5° mois), c'est plutôt une sensation comme celle d'une boule qui parcourrait votre ventre. Cela s'explique par le fait que votre bébé est petit en comparaison avec l'espace qu'il a pour bouger. Ne vous inquiétez donc pas si vous ne sentez rien. Vous devez penser que le fœtus passe 16 heures à dormir. Si vous vous couchez et vous vous relaxez, vous pourrez le sentir.

Pendant le quatrième mois, le fond de l'utérus arrive à hauteur de votre nombril ; l'estomac et les intestins fonctionnent d'une façon plus lente. C'est pour cela que vous pouvez souffrir de constipation et il s'avère nécessaire que vous consommiez des fruits et légumes frais. La chaleur est un phénomène qui affecte beaucoup de femmes enceintes et c'est tout à fait normal. En effet, c'est une manière d'éliminer les déchets que votre corps et celui de votre enfant produisent.

Seconde visite chez le gynécologue

Lors de cette consultation, le gynécologue va examiner votre poids, votre tension artérielle, l'absence d'albumine et de sucre dans votre urine. Il vous recommandera une analyse de sang afin de contrôler la quantité de globules blancs et rouges mais aussi pour déterminer la présence de streptocoques du type B. En outre, il va vérifier les battements du cœur du fœtus et les dimensions de l'utérus à travers une palpation externe.

A ce moment, vous pourrez poser toutes les questions et parler des symptômes que vous avez ressentis pendant les derniers jours. Ces visites chez votre gynécologue sont indispensables dans le cas où vous auriez une grossesse à risque ou avec des complications.

 

La constipation, les changements d'humeur

Il est possible que vous présentiez quelques symptômes de ceux que nous allons vous présenter, que vous les manifestiez tous ou que, au contraire, vous n'en ayez aucun. Vous pouvez aussi présenter des symptômes additionnels, qui sont moins fréquents. Les symptômes physiques que vous pouvez ressentir sont de la fatigue, une diminution ou la disparition des nausées et vomissements ainsi qu'une fréquence urinaire. De la constipation peut également survenir. De légères pertes vaginales, les mouvements fœtales, de la congestion nasale, des maux de tête, entre autres.

Les femmes enceintes peuvent aussi avoir des symptômes émotionnels. La frustration peut apparaître. Vous vous sentez trop grosse pour vos vêtements habituels mais pas suffisamment pour mettre des vêtements de femme enceinte. De plus, vous pourrez ressentir de l'instabilité comparable au syndrome prémenstruel (pleurs, irascibilité, mauvaise humeur...). Mais aussi de la joie et/ou dépression, oublis et difficultés de concentration.

Relations sexuelles pendant la grossesse

Si la vie commence à partir de l'acte sexuel, pourquoi serait-il alors un problème pendant la grossesse ? Presque tous les couples attendant un enfant ressentent que leurs relations sexuelles changent d'une certaine façon. Soit parce que le sexe est meilleur que jamais, soit parce qu'il disparaît complètement. Il existe toute une série de difficultés psychologiques pouvant réduire le plaisir sexuel pendant la grossesse. En effet, il y a la peur de faire du mal au fœtus ou de provoquer une fausse-couche ou un accouchement prématuré et même que l'introduction de la verge cause une infection tel que l'herpès génital. Toutes ces craintes doivent être minimisées parce qu'il n'y a aucun risque. La nature est très savante et a fait en sorte que l'endroit où le fœtus grandit soit très bien protégé.

Des entraves physiques apparaîtront également. Il y aura la fatigue qui réduit les envies sexuelles. De plus, les nausées ou vomissements, les changements du corps, la sensibilité des seins ou les altérations des secrétions vaginales. L'idéal serait que tous les couples puissent profiter du sexe pendant la grossesse. Mais il est important de ne pas faire en sorte que la fréquence ou l'absence de relations sexuelles interfère avec d'autres aspects de la relation. Il faut mettre son énergie dans l'amour et pas dans l'acte de faire l'amour. Si l'un ou l'autre ou les deux ne se sentent pas à même de se laisser aller à l'acte sexuel, le couple peut laisser la place aux câlins, la tendresse ou les massages.

Si vous éprouvez des difficultés à cause de votre ventre volumineux, vous pouvez imaginer de nouvelles positions. Cela pourra réveiller de la fantaisie et de la créativité dans votre couple. Il sera important de toujours prendre le temps de s'adapter à ces positions. Même si la qualité ou la quantité des relations n'est pas celle de toujours, l'acceptation et la compréhension de ce qui est en train de se passer peut aider à renforcer la relation de couple dans les mois qui suivent.

Savoir si c'est un bébé fille ou bébé garçon

Etes-vous certains de vouloir connaître le sexe du bébé ? Voulez-vous savoir si vous attendez un bébé fille ou un bébé garçon? Si c'est oui, maintenant c'est le moment. Pendant le quatrième mois de grossesse - et la seconde visite chez le gynécologue} - 70% des parents désirent connaître le sexe de leur enfant. Dans beaucoup de cas, ce désir répond à la nécessité de savoir que tout se passe normalement ; dans d'autres cas ; c'est pour donner une précieuse information à la famille.

Au tout début de l'utilisation de l'échographie, les médecins avaient l'habitude de communiquer le sexe du bébé aux parents sans demander leur avis. De nos jours, les médecins sont plus prudents parce qu'il y a des familles qui préfèrent garder la surprise pour la fin. Les médecins posent la question parce que connaître le sexe du bébé ne constitue pas un examen systématique de la santé du fœtus puisque ce n'est pas utile pour suivre la grossesse. De plus, il n'est pas facile de visualiser les organes génitaux du bébé car ils dépendent de la position qu'il adopte pendant l'échographie, la position de ses jambes et le développement de ses organes génitaux.