Contractions : vraies ou fausses ?

On craint toujours de ne pas les reconnaître le jour J : comment savoir s’il s’agit de vraies contractions ou d’une fausse alerte ?


Contractions : vraies ou fausses ?

C’est la crainte de toutes les futures mamans : ne pas arriver à temps à la maternité le jour J ! En cause : les fameuses contractions ! Car entre les vraies et les fausses contractions, comment faire la différence ?

Tout au long de sa grossesse, une femme enceinte peut ressentir des contractions : son ventre se durcit pendant quelques secondes mais sans douleur associée. Ces fameuses contractions dites de Braxton-Hicks ne sont pas de vraies contractions car elles n’ont aucun effet sur le col de l’utérus et ne le dilate pas.

Les « vraies » contractions, elles, sont régulières et douloureuses : elles permettent au col de l’utérus de se dilater.

Comment les reconnaîtrez-vous ?

Quelques indices doivent vous alerter, selon les médecins :

> elles seront de plus en plus régulières : toutes les vingt minutes, toutes les dix minutes… > elles seront de plus en plus longues, plus intenses. > elles seront de plus en plus douloureuses. > elles se feront sentir dans le ventre, comme des règles douloureuses.

Mais certaines femmes les ressentiront dans les reins. Elles vous feront penser à une vague qui viendrait enserrer votre ventre.

Si vous avez un doute sur la nature de ces contractions, prenez un antispasmodique ou, à défaut, un bain chaud. Si les contractions disparaissent ou deviennent irrégulières, le travail n’a pas encore commencé.

Quand partir à la maternité ?

Avant de partir à la maternité, les médecins conseillent d’attendre que les contractions s’installent toutes les cinq minutes et d’attendre deux heures. S’il s’agit d’une deuxième grossesse, mieux vaut partir plus tôt, surtout si le premier accouchement a été rapide. Bref, il faut aussi savoir écouter son instinct de mère !