Le déclenchement de l’accouchement

Ça y est, la date de l’accouchement arrive à grand pas ou est déjà dépassée ? Vous avez hâte de voir la frimousse de bébé ? Voici quelques conseils et explications sur le déclenchement de l’accouchement. 


Le déclenchement de l’accouchement

Vous avez déjà préparé la valise pour la maternité mais bébé se fait désirer et vous ne savez pas quand commencer la préparation à l’accouchement, ni quand ou comment le déclencher ? 

Pourtant, il y a certaines choses importantes à savoir.

Il y a deux raisons de déclencher un accouchement

- Le déclenchement pour raison médicale :

Une grossesse prolongée au-delà du terme théorique fixé est le cas le plus fréquent d’un déclenchement médical.
Il y a également la rupture de la poche des eaux (si la maman a rompu la poche des eaux mais n’a pas de contraction)
Ou encore, s’il y a une pathologie maternelle et/ou fœtale (le diabète gestationnel par exemple)

- Le déclenchement de convenance :

Dans ce cas-ci, le déclenchement ne peut avoir lieu que si les conditions locales sont bonnes : bébé descendu, col mature (un petit peu ouvert, raccourci, assez mou) et UNIQUEMENT à partir de la 39ème semaine d’aménorrhée.
Si ces conditions ne sont pas réunies, il y a de fortes chances pour que cela aboutisse à une césarienne.

Généralement, lorsque la patiente souhaite un déclenchement de convenance, elle est vue par son médecin la veille de la date prévue ou le matin même.
Car si son col n’est pas mature, le déclenchement ne sera pas possible.
Le médecin lui redonne alors une autre date, mais il est possible que le col n’ait toujours pas maturé d’ici la nouvelle date.

Comment se passe un déclenchement ?

Si le col n’est pas assez mûr/dilaté, le médecin va donner des prostaglandines à la future maman, en gel ou en capsules.
Dans 70% à 80% des cas ce produit fonctionne.
Dans le cas où le col ne se dilate toujours pas, et que la naissance peut attendre un ou deux jours de plus, on en redonne le lendemain.
En revanche, s’il y a une rupture de la poche des eaux, on ne peut pas attendre. Si le col ne mûrit pas suffisamment vite, ou si le médecin remarque une anomalie du rythme cardiaque chez l’enfant, une césarienne aura lieu.

Les contre-indications

Une femme ayant déjà accouché sous césarienne, ne peut être déclenché.
Etant donné que les contractions provoquées par un déclenchement sont moins harmonieuses que les contractions naturelles, il y a un grand risque de rupture de l’utérus pendant le travail. La maman peut alors déchirer la cicatrice de sa première césarienne, ce qui peut entraîner un décès de l’enfant et des hémorragies majeures chez la femme.

Quelques astuces pour faire arriver bébé plus vite

- Marcher : Vous pouvez également monter et descendre les escaliers, ce qui augmente la pression sur le col.

- Faire le ménage : vous favorisez la descente de bébé et l’ouverture du col (et en prime, vous rentrerez avec bébé dans une maison propre !)

- Le déclenchement à l’italienne : avoir des rapports sexuels favorise l’arrivée de votre bébé. En effet, l’hormone ocytocine est sécrétée pendant les câlins.

- Manger épicé : stimuler le système digestif avec un plat épicé prononcé pourrait déclencher les contractions du début du travail

- Gonfler des ballons avec la bouche : la contraction de notre estomac influence le déclenchement du travail

- Faire un tour en voiture : bébé s’y sentira plus à l’étroit et sera donc plus près du col de l’utérus

- Faire des bonds sur un ballon : cette méthode favorise la descente de bébé dans l’utérus et vous prépare physiquement à l’accouchement. Petit bonus : au moment des contractions cette méthode peut vous soulager.

- La stimulation du mamelon : provoque l’ocytocine qui est la première hormone responsable du déclenchement des contractions et du travail.

- L’acupuncture : pour stimuler l’hormone naturelle ocytocine qui est à l’origine du déclenchement de l’accouchement.

- Le décollement des membranes : cette procédure ne peut être faite UNIQUEMENT par un médecin

- Méthode de « grands-mères » : boire des infusions à base de feuilles de framboisier à raison de 2 à 3 tasses par jour. Le framboisier sauvage aurait la propriété de détendre l'utérus et ainsi de faciliter le passage du bébé.


Pour toutes autres doutes ou questionnements, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou gynécologue.