Accouchement : des techniques pour mieux vivre sa césarienne.

Une clinique a mis en place un nouveau protocole afin que les césariennes soient moins traumatisantes pour les mamans et leur bébé.


Accouchement : des techniques pour mieux vivre sa césarienne.

Bien que l’accouchement par césarienne soit souvent une nécessité médicale, il est souvent vécu comme un échec : bébé trop gros ou mal positionné, utérus cicatriciel, souffrance fœtale… Une femme sur cinq accouche par césarienne. Pour beaucoup d'entre elles, la naissance de leur bébé est synonyme de frustrations.

Une équipe médicale de la clinique versaillaise des Franciscaines a eu l’idée de mettre en place un nouveau protocole pour que cette expérience reste positive pour les mamans. L’objectif est que l’accouchement par césarienne ressemble le plus possible à un accouchement par voie basse.

Dans cette optique, le docteur Simon gynécologue-obstétricien propose aux futures mamans de souffler dans un tube pour simuler un accouchement : « Souffler dans un embout permet de contracter ses abdominaux, de contracter la sangle abdominale pour servir son intention. Et l'intention, c'est d'accompagner le bébé vers le bas », explique, sur le site AlloDocteurs, Nathalie Piel, sage-femme.

La création du lien maman-bébé privilégié

La maman est ainsi plus impliquée lors de son accouchement et ne sent pas dépossédée de la naissance de leur bébé. Le docteur Simon essaie également de réduire autant que possible les conséquences traumatisantes de l’intervention en utilisant d’autres techniques chirurgicales.

Certes, le ventre est incisé horizontalement au niveau du pubis comme dans une césarienne classique mais la gaine qui entoure les muscles abdominaux est ouverte verticalement et le médecin évite d’ouvrir la membrane qui entoure les viscères : les suites opératoires sont donc moins douloureuses.

Autre différence de taille, le peau à peau est pratiqué pendant que l’équipe médicale termine  l’opération. Et les soins du bébé sont réalisés au sein même du bloc opératoire. Ces protocoles permettent à la maman de rencontrer son bébé beaucoup plus rapidement, alors qu’il faut parfois attendre trois heures pour voir son bébé après une césarienne classique ! Une façon de favoriser la création du lien mère-bébé malgré l’opération.

Et vous, comment avez-vous vécu votre césarienne ?